Programmes du collège [actualités - index - la rentrée 2012 - Eduscol] -
Mise à jour le 24 avril 2012
A signaler : Evaluation et socle commun depuis eduscol

Index pour le collège : textes officiels, programmes et outils (mises à jour)

6ème, 5ème, 4ème, 3ème - L'accompagnement éducatif/à la scolarité - Allemand -Anglais - Arabe - Arts plastiques -

Attali
(rapport) - Bilangues (classes) -
Brevet des collèges - certificat de formation générale - - Chimie -

Chinois - Classe à PAC - compétences des élèves - Corse - Créole - Culture scientifique et technique -

Danse - Découverte professionnelle/découverte des métiers - Développement durable -

Diplôme national du brevet (DNB) - Education civique/ECJS - Education musicale - EIST - Elèves précoces -

Environnement - EPS - Espagnol - Evaluation des compétences des collégiens (généralités - 6e - PISA) -

Français - Français langue seconde - Grec ancien - Hébreu - Histoire des arts - Histoire/ Géographie -

Italien - Japonais - Langues anciennes : latin, grec - Langues régionales -Langues vivantes étrangères (LVE) -

Latin - Liaison CM2-6ème / liaison école-collège - Liaison collège/lycée - liaison 3e/2e -

Livret personnel de compétences de l'élève - Mathématiques - Musique - Note de vie scolaire -

Orientation au collège - Parcours de découverte - PISA - Physique-Chimie - Portugais - Rentrée 2012 - Russe - SEGPA -

Sciences physiques et chimiques
- Sciences de la vie, de la terre (SVT) - Technologie - Théâtre -

 

Collège : les nouveautés à la rentrée scolaire 2012

Les nouveaux programmes ...

... de la classe de 3ème
Entrent en vigueur les nouveaux programmes de :
- français [programme en ligne, p. 11 et ss. : voir aussi ici] ;
- histoire-géograhie /éducation civique [programme en ligne : voir aussi ici] pour EC et H/G] ;
- langues et cutture de l'antiquité : gréc ancien [programme en ligne, p. 21-24: voir aussi ici].
---) Voir aussi ici le tableau des programems en vigueur depuis la rentrée scolaire 2009.


... du diplôme national du brevet : session 2013
(voir ici)

Autres nouveautés à la rentrée scolaire 2012

Généralisation de l'expérimentation de l'évaluation nationale en classe de 5e
** "L'évaluation nationale en fin de 5ème parachève le processus d'évaluation des élèves dans le cadre de l'école du socle, aux moments clés de leur scolarité. Comme les évaluations de CE1 et CM2, elle permet à la fois d'affiner les besoins de chaque élève au regard de la maîtrise du socle commun et des programmes et de disposer d'un instrument de pilotage pédagogique à toutes les échelles du système éducatif" (circulaire de rentrée 2012).
** "Une évaluation nationale [a été] expérimentée en classe de 5e au cours du troisième trimestre de l'année 2011-2012. Cette évaluation [a permis] de disposer d'informations sur les acquis des élèves à mi-parcours de la scolarité au collège et [constitué] un point d'étape entre les évaluations de CM2 et le DNB.
L'évaluation sera généralisée à l'ensemble des établissements scolaires à la fin de l'année scolaire 2012-2013" [la suite depuis Eduscol]

Et toujours ...

L'accompagnement personnalisé en classe de 6ème depuis la rentrée scolaire 2011
- À leur entrée au collège, certains élèves ont encore des acquis fragiles, d'autres sont désireux d'approfondir leurs savoirs et savoir-faire. Tous ont encore besoin de dispositifs d'aide adaptés à leur profil, étroitement articulés au travail conduit à l'école, qui doivent pouvoir commencer dès leur entrée en sixième. L'accompagnement personnalisé est le cadre de mise en œuvre de ces aides. Il se substitue à l'aide au travail personnel (ATP) [la suite depuis Eduscol].
- Voir : la circulaire n° 2011-118 du 27 juillet 2011.

Le parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF) au collège
- éLe parcours de découverte des métiers et des formations concerne tous les élèves, de la classe de cinquième jusqu’en classe terminale. Pendant son cursus, l'élève découvre un panel de métiers et les différentes voies de formation. Le parcours de découverte des métiers et des formations participe à l'acquisition des connaissances et des compétences du socle commun :compétences sociales et civiques - autonomie et initiative
Dès la cinquième débute la découverte progressive des métiers et des formations dans un parcours qui se construit tout au long de la scolarité au travers d'activités diverses.
Classe de cinquième : des visites, des interviews de professionnels et des enquêtes permettent d'explorer les secteurs d'activité et les métiers.
Classe de quatrième : l'élève découvre des voies de formation avec une journée passée dans un lycée, un CFA ou tout autre établissement de formation.
Classe de troisième : des séquences d'observation sont organisées en milieu professionnel, visites de forums, salons, séances d'information. L'élève peut choisir l'option facultative de découverte professionnelle de 3 ou 6 heures. Il bénéficie d'un entretien personnalisé d'orientation.
Pendant sa scolarité au collège, un élève passe au moins 10 jours dans une entreprise ou en relation avec des acteurs du monde professionnel" [site du MEN].
--- ) Le irculaire n° 2008-092 du 11 juillet 2008 - Parcours de découverte des métiers et des formations

De nouvelles formes variées d'alternance dès la classe de quatrième




** Nouveaux programmes à la rentrée scolaire 2009 et mise en oeuvre du socle commun [évaluation et socle commun depuis Eduscol] : mise à jour du 2 septembre 2009

Disciplines
A la rentrée 2009
A la rentrée 2010
A la rentrée 2011
A la rentrée 2012
Arts plastiques (JO) [arts et socle commun]
Texte : BOEN * : introd. - arts p. - notre présentation
Histoire des arts au collège (rappel) : présentation
De la 6e à la 3e
Education civique [notre présentation] [EC et socle commun au collège]Classe de 6eClasse de 5eClasse de 4eClasse de 3e
Education Musicale (JO) [EM et socle commun au collège]
Texte : BOEN * : introd. - éd. m. - notre présentation
Histoire des arts au collège (rappel) : présentation
De la 6e à la 3e
EPS (JO) [EPS et socle commun]
Texte : BOEN * - notre présentation.
De la 6e à la 3e
Français (JO) [français et socle commun au collège]
Texte : BOEN *- notre présentation
Classe de 6eClasse de 5eClasse de 4eClasse de 3e
Grec ancien au collège : présentation.
 Classe de 3e (p. 21-24)
Histoire des arts : programme - présentation [histoire des arts et socle commun]De la 6e à la 3e   

Histoire-Géographie (JO) [H/G et socle commun au collège]
Texte : BOEN * : introd. - notre présentation

Classe de 6eClasse de 5eClasse de 4eClasse de 3e
Langue des signes (LSF)
Nouveau programme au BOEN du 16 juillet 2009.
De la 6e à la 3e
Langues anciennes : BO du 27.08.2009 (arrêté - programme)Classe de 5eClasse de 4eClasse de 3e
Langues vivantes étrangères (LVE)
Texte : BOEN -
palier 2 : classe de 3e LV1
Langue vivante régionale /2e langue
Textes : BOEN (Alsace - autres)
De la 6e à la 3e (LV2)
Latin au collège : présentation
Le nouveau programme au BOEN du 27 août 2009.
 Classe de 5e (p. 5-13)Classe de 4e (p. 14-17)Classe de 3e (p. 18- 21)
Mathématiques (JO) [mathématiques et socle commun]
Texte : BOEN *-
De la 6e à la 3e
Physique-Chimie (JO) [sciences physiques et socle commun]
Texte : BOEN *-
De la 5e à la 3e
SVT (JO) [SVT et socle commun]
Texte : BOEN *-
De la 6e à la 3e
Technologie (JO) [technologie au collège et socle commun]
Texte : BOEN * - notre présentation -
De la 6e à la 3e

 

 

Le collège dans la circulaire de rentrée 2012

 
 

 



 



 



 



 

 

.

.



 

L'évaluation par compétences des collègiens


Actualité : l'évaluation au collège [passer l'actualité - Evaluation disciplinaire : LVE, Mathématiques, Physique-chime, SVT/technologie]
Janvier 2009 - Le Bulletin officiel n° 3 du 15 janvier 2009 présente, dans le cadre de la la formation continue des enseignants, le priorités du programme national de pilotage de la direction générale de l'enseignement scolaire. Extraits :
Dans le but d'améliorer l'efficience du programme national de pilotage et la synergie entre les niveaux national et académique de la formation continue, 10 priorités nationales sont fixées pour l'année 2009. Elles seront déclinées dans le cadre d'opérations nationales ou interacadémiques, en collaboration pour certaines actions de formation avec l'École supérieure de l'éducation nationale (ESEN).
Les actions de formation ainsi mises en place se définiront autour des deux principes au cour de ces réformes qui touchent en effet l'école, le collège et le lycée dans leur globalité :
- la mise en œuvre des nouveaux programmes [nouvaux programmes de collège] est indissociable de celle des nouveaux dispositifs d'aide personnalisée de l'élève ;
- les nouveaux programmes sont en synergie avec les nouvelles modalités d'évaluation de l'élève. [...]
5 - Poursuite de la mise en œuvre de l'évaluation par compétences : deux réunions nationales seront organisées sur l'évaluation en mathématiques, sciences et technologie et sur l'évaluation dans le cadre de la culture humaniste. [...]

Décembre 2008 - Une noted'informtion :
- Méthodologie de l'évaluation de compétences en français et en mathématiques en fin d'école et en fin de collège (télécharger).
Après un exposé riche et clair sur le contexte de cette évaluation de 2007 et ses contraintes (dont indicateurs de la LOLF [voir aussi : [ici - site esen], voir p. 6), les auteurs justifient le choix des items qui vont définir les compétences de base et du seuil et du seuil retenu à partir duquel on déclare un élève est compétent (ou non) - choix qui a fait l'objet d'une expérimentation en 2006.Le déficit passe en mathématiques de -10,2% en fin d'école à -10,6% en in de collège et, pour le français, de 13,7% à -20,1%. la situation est au-dessous de ces moyennes pour les élèves de RAR (réseau ambition réussite).
Voir aussi, pour le niveau de élèves entrant en 6e : Lire, écrire, compter : les performances des élèves de CM2 à vingt ans d'intervalle 1987-2007 (note d'évaluation).

L'évaluation par compétences des collègiens : généralités [évaluations par disciplines]
Evaluer par compétences au collège
Des liens (site académique de Grenoble)
L'EPCC (Evaluation par Contrat de Confiance) selon André Antibi, comme un des dispositifs pour lutter contre "la constante macabre" (IUFM de Toulouse).
Des outils dans les académies de : Créteil - Dijon - Grenoble - Poitiers (collège Henri IV de Poitiers) - Reims (pratique d'un collège) - Versailles (Grigny) -
Evalutation des compétences au collège et projee d'établissement : una action présentée par eduscol.
Travail et évaluation par compétences dans une classe de 5ème au collège (site académique de Versailles).
Travail colelctif par compétences dans un collège Ambition Réussite (site académique de Versailles).
Compétences et B2i : IUFM de Dijon - CNDP.
Evaluation par compétences et socle commun [Eduscol]
Les compétences et compétences définies par le socle commun font l'obje d'un livret individuel de compétences. Il suit l'élève de l'école primaire (CE1) jusqu'à la fin de la scolarité obligatoire. Il enregistre la validation progressive de chacune des sept grandes compétences du socle commun de connaissances et de compétences à chacun des trois paliers définis par le décret n°2007-860 du 14 mai 2007. Dans le cadre de l'expérimentation 2007-2008, un palier intermédiaire a été introduit en fin du cycle d'observation du collège (fin de sixième).

L'évaluation par compétences des collègiens : disciplinaires [culture humaniste/français : ci-dessous - LVE, Mathématiques, Physique-chime, SVT/technologie]
... et socle commun, et autres...

Evaluation et socle commun : le livret de compétences (Eduscol - ce portail).
... par ordre alphabétique de domaines/disciplines
Culture humaniste (présentation Eduscol)
La grille de référence avec les connaissances et les capacités attendues en culture humaniste (pilier 5) [nous renvoyons à la numéotation du document en ligne)

 Histoire -
Géographie
Domaine
littéraire
Domaine
artistique
Fin de cycle 3 (entrée en 6e)p. 4/5p. 5p. 6
Fin de 6èmep. 7/8 p. 9p. 10
Fin de 4èmep. 11/12p. 13 
Fin de 3e (fin de collège)p. 14/15p. 16p. 17/18
- Arts
Une contribution des IPR de l'Académie de Toulouse.
- Arts plastiques
Voir les premières pages du nouveau programme d'arts plastiques à la rentrée 2009 (BO en ligne).
L'évaluation dans les programmes officiels du collège (site académique de Nantes).
Exemple de grille de suivi d'évaluation des acquis au cycle central (site académique de Poitiers).
- Education Musicale
Voir les pages 9/10 du nouveau programme d'éducation musicale à la rentrée 2009 (BO en ligne).
Evaluer en éducation musicale par Sylvie WALCZAK (site académique de Toulouse).
- Histoire des arts
Le nouveau programme à compter de 2009/2010 (p. 8/11 du BOEN en ligne - voir aussi ici).
- Histoire-Géographie [plus de détails]
Expérimentation en classe de 6e (académie de Poitiers).
Acquis des élèves et pratiques d'enseignement en histoire-géographie et en éducation civique : compétences collège (Eduscol).
Compétences attendues en histoire-géographie au collège ; la culture humaniste (site académique de Rouen).
Valider le B2I en Histoire-Géographie-Education civique au collège (site académique de Besançon).

Français

J'ADE (site académique de Créteil).
Autour du programme de français [voir aussi ici]
- Programme 2007-2008
Programme actuel depuis le site du CNDP.
Rappel : 6e (dernière année : 2008/2009), 5e (d.a. : 2009/2010), 4e (d.a. : 20010/2011 - 3e (d.a. : 2011/2012).
- Nouveau programme-
Programme d'enseignement de français pour les classes de sixième, de cinquième, de quatrième et de troisième du collège au bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008 : arrêté - programme. Rappel : préambule (p. 1-4) - rentrée 2009-2010 pour la classe de sixième (programme p. 4-7) - rentrée 2010-2011 pour la classe de cinquième (p. 8-10) - rentrée 2011-2012 pour la classe de quatrième (p. 10-12) - rentrée 2012-2013 pour la classe de troisième (p. 12-13).]
Autour du socle commun
Rappel du socle commun - La maîtrise de la langue française : grille de référence avec les connaissances et les capacités attendues (1er pilier) : fin de cycle 3/entée en collège : p. 5-8, fin du cvcle d'adaptation (classe de 6e) : p. 9-10, fin du cycle central (5e/4e) : p. 11-12, fin de scolarité obligatoire (fin de 3e) : p. 13-14.
La numérotation est par rapport au document en ligne.

Voir aussi la compétence "culture littéraire/lettres" du pilier 5 "culture humaniste" (grille : p. 5 pour l"enrré en 6, p. 9 pour la fin de 6e, p. 13 pour la fin de 4e et p. 16 pour la fin du collège).

Langues vivantes [voir aussi ici]
Evaluation et CECRL
- Les niveaux de cadre européen commun de référence pour les langues depuis eduscol (rappel) :
Niveau A : utilisateur élémentaire (= scolarité obligatoire), lui-même subdivisé en niveau introductif ou de découverte (A1 - école élémentaire) et intermédiaire ou usuel (A2 - palier 1 collège: niveau cible pour l'obtention du socle commun.)
- Rappel du socle commun - La pratique d’une langue vivante étrangère : grille de référence avec les connaissances et les capacités attendues : niveaux A1/A2 (2e pilier).
La numérotation est par rapport au document en ligne.


CompétencesRéagir et diologuerEcouter et comprendreParler en continuLireEcrire
Niveau A1p. 2p. 5p. 6/7p. 10p. 11
Niveau A2p. 3/4p. 5p. 8/9p. 12p. 13

 

Evaluation et programmes de LVE conçus par rapport au CECRL...
... au palier 1 (niveau A2 à atteindre)
Items en communciation langagière (compréhension de l'oral, p. 7-8, expression orale en continu p. 8-9, interraction orale p.9, écrit p. 10/11) : programmes (site du CNDP) de ... allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, hébreu moderne, italien, japonais, portugais, russe.
Echelle des niveaux de coméptences en langues (extrait des documents d'accompagnement en ligne depuis le nsite du CNDP, p. 7-9) : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, hébreu moderne, italien, japonais [pas de D.A.], portugais, russe.
... au palier 2 (niveau B1 à atteindre)
Préambule commun [Du palier 1 au palier 2 (p. 6-7 du doc. en lige)e, item pour les focntions Réception (p. 9-10), Production (p. 11-12) et Interraction (p. 13) - Avec recommandations pour lé'valuation (p. 15-17)] : programmes (site du CNDP) de ... allemand, anglais, arabe [BO - programme spécifique], chinois, espagnol, hébreu moderne, italien [BO - programme spécifique], japonais, portugais, russe [BO - programme spécifique].
Outils
- Evaluer le pilier LV du Socle de Connaissances et de Compétences, proposition d’évaluation des 5 activités langagières au niveau A2/B1 (site académique d'anglais de Limoges).

Mathématiques
Rappel du socle commun -
La connaissance des principaux éléments des mathématiques : grille de référence avec les connaissances et les capacités attendues (compétences mathématiques & compétences scientifiques) (3e pilier) : fin de cycle 3/entée en collège : p. 5-6 _ fin du cvcle d'adaptation (classe de 6e) : p. 9-10 & 11-12, fin de cycle central (5E/4e) : p. 13-14 & 17-18, fin de scolairité obligatoire (fin de 3e) : p. 19-21 & 24-25.
Programmes, évaluation et socle commun
- Programmes 2008/2009
Parties communes à toutes classes in brochures CNDP [détails ci-dessous] : programmes et socle commun p. 13-18 (commun aux sciences), p. 20 (partie Maths), progamme et évaluaton ;: p.25
Items pour les classes (brochures CNDP) de : 6e p. 27-57 du doc. CNDP -- 5e : p. 29-52 du doc. CNDP - 4e : p. 53-70 du doc. CNDP - 3e : p. 27-47 du doc. CNDP.
- Programmes à compter de 2009/2010
Parties communes à toutes classes in brochure CNDP [BO] : programmes et socle commun p. 17-10 [p. 3-4] (commun aux sciences), p. 22 [p. 9] (partie Maths), progamme et évaluaton : p.28 [p. 13].
Items pour les classes (brochure CNDP) de : 6e p 29-37 du doc. CNDP -- 5e : p. 39-48 du doc. CNDP - 4e : p. 49-56 du doc. CNDP - 3e : p. 57-65 du doc. CNDP.
Outils
Des illustrations de pratiques d'évaluation par compétences au collège mathématiques (site académique de Strasbourg).
- Démontrer et évaluer au collège, une publication du CRDP de Versailles.

Sciences physiques - Physique-chimie
Le nouveau programme de l'enseignement de physique-chimie à la rentrée 2009 : items des classes de 5e (p. 14-17), 4e (p. 18-22), 3e (p. 23-26).
- Capacités expérimentales au collège : site académique de Créteil.
Voir aussi les sites académiques de : Besançon - Grenoble - Lyon - Poitiers - Versailles -
Autour du socle commun
Socle comun - grille de référence pour les principaux éléments de [...] culture scientifique :

Grille Physique/chime... Niveaux/domainesSVT Démarche
scientifique

Fin du cycle 3 - entréé en 6e

P. 7p. 8
Fin de la classe de 4e (cycle central)p. 15/16P. 17/18
Fin de 3e (fin de collège)p. 22/23p. 24/25

 

SVT - Sciences de la vie et de la terre
Compétences et évaluation par compétences en SVT : site académique d'Amiens.
Autour du programme...

Le nouveau programme de SVT à la rentrée 2009 [p. 1-9 : commun aux matières scientifiques ; propre SVT : p. 10-14 (préambule) et items pour les classes de 6e (p. 15-19), de 5e (p. 20-24), de 4e (p. 25-29), de 3e (p. 30-36)] présente le socle commun (P.2, 2e colonne/p. 3, 1ère colonne) et des recommandations pour l'évaluation (p. 15).
- Exercices d’évaluation collège (sites académiques : de Creteil - de Dijon - de Poitiers -
Autour du socle commun
Socle comun - grille de référence pour les principaux éléments de [...] culture scientifique :

Grille SVT ... Niveaux/domainesSVT Démarche
scientifique

Fin du cycle 3 - entréé en 6e

P. 7p. 8
Fin de la classe de 6ep. 10p. 11/12
Fin de la classe de 4 (cycle central)p. 15/16P. 17/18
Fin de 3e (fin de collège)p. 22p. 24/25


Evaluer les SVT dans le cadre du Socle Commun des Connaissances et des Compétences : site académique d'Amiens.
Les nouveaux programmes de SVT du collège en relation avec le socle commun des connaissances et des compétences (Educnet).

Technologie

Rappel du scole commun - Culture scientifique et technique : grille de référence avec les connaissances et les capacités attendues (compétences technologiques & compétences scientifiques) (3e pilier) : fin de cycle 3/entée en collège : p. 7-8 - fin du cvcle d'apdatation (classe de 6e) : p. 10 & 11-12, fin de cycle central (5E/4e) : p. 15-16& 17-18, fin de scolairité obligatoire (fin de 3e) : p. 22-23& 24-25.
Logiciel d’évaluation des compétences acquises par les élèves en technologie (site académique de Poitiers).
Evluation des compétences et socle commun (site académique de Créteil).
Fiches d'évaluation : site académique de Poitiers.
TICE [B2i : circulaire - Educnet - Eduscol - CNDP]
Socle commu - La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication (4e pilier), grille de référence avec les connaissances et les capacités attendues : fin de cycle 3/entée en collège : p. 3-5, fin du cvcle d'adaptation (classe de 6e) : p. 6, fin de scolarité obligatoire (fin de 3e) : p. 7-9.

 

- Autour de la note de vie scolaire


Généralités (eduscol)

La note de vie scolaire évalue :
– l'assiduité de l'élève ;
– le respect du règlement intérieur ;
– la participation de l'élève à la vie de l'établissement et aux activités organisées ou reconnues
par l’établissement ;
– l’obtention de l’attestation scolaire de sécurité routière de premier ou de second niveau et
l’obtention de l’attestation de formation aux premiers secours.

Dans le cadre du dipôme national du brevet ...
... la note est calculée sur la base des notes trimestrielles obtenues en classe de troisième et affectée du coefficient 1.

Des outils en ligne ...
... Faire de la noate scolaire une note éducative dans l'académie de Besançon / Donner un sens educatif à la note de vie scolaire : un travail mené dans un établissement d’Evreux (académie de Rouen).
... Une proposition de grille d’élaboration de la NOTE de VIE SCOLAIRE : site académique de Dijon.
... Elaboration de la note de vie scolaire pour la classe de 3PD6 : site académique de Rouen.

Textes de référence

Note de vie scolaire - Circulaire N°2006-105 DU 23-6-2006 au BOEN du 29 juin 2006 au BOEN n° 26 du 29 juin 2006.
Cette circulaire met en oeuvre le décret n°2006-533 DU 10-5-2006 JO DU 12-5-2006 et l'arrêté qui définit ses condtions d'attribution.

Mise en oeuvre de la circulaire n° 2006-105 du 23 juin 2006 relative à la note de vie scolaire - Rapport IGEN - Jean-Yves HERBEUVAL (Février 2007)
Le groupe établissements et vie scolaire de l'IGEN a procédé à l'observation de l'application de la circulaire du 23 juin 2006, relative à la mise en place d'une note de vie scolaire pour l'ensemble des collégiens à la rentrée scolaire 2006-2007. Deux phases d'observation ont été retenues : l'une consacrée à la mise en route et notamment au pilotage par les services académiques et les chefs d'établissement ; l'autre effectuée à l'issue des conseils de classe du premier trimestre de l'année scolaire.
Sans être exhaustif, le présent rapport ne s'apparente pas à un simple sondage. En effet, outre les entretiens conduits avec les recteurs, les inspecteurs d'académie et les inspecteurs pédagogiques régionaux, 180 établissements ont été observés dans 40 départements. Par ailleurs, il prend en compte des éléments de synthèse de l'enquête menée par la DGESCO. Il s'agit donc d'une authentique "radioscopie" de la mise en œuvre de ce nouveau dispositif.
Le rapport s'attache tout d'abord à restituer les constats opérés sur l'action des autorités académiques et les modes de pilotage retenus. Il indique ensuite "l'état des lieux", les facteurs de réussite et les principaux obstacles qui ressortent des observations réalisées dans les établissements. Enfin, il émet quelques préconisations, notamment autour du "socle commun des connaissances et de compétences", susceptibles de situer la note de vie scolaire à l'interface des enjeux pédagogiques, éducatifs et citoyens.

A compter de l’année scolaire 2006-2007, une note de vie scolaire sera attribuée aux élèves de la classe de sixième à la classe de troisième des établissements relevant du ministère de l’éducation nationale. Cette note, attribuée trimestriellement et portée au bulletin de chaque élève, prend en compte, dans des proportions égales, l’assiduité de l’élève et son respect des dispositions du règlement intérieur. Elle prend également en compte sa participation à la vie de l’établissement et aux activités organisées ou reconnues par l’établissement. L’obtention de l’attestation scolaire de sécurité routière de premier ou de second niveau et l’obtention de l’attestation de formation aux premiers secours peuvent également être prises en compte dans les mêmes conditions. Cette note de vie scolaire est attribuée par le chef d’établissement sur proposition du professeur principal de la classe, qui a préalablement consulté les membres de l’équipe pédagogique de la classe et, après avis du conseiller principal d’éducation.
Un site de référence : Eduscol. Présentation ministérielle.


La note de vie scolaire et le socle commun au palier 3

Autour de la compétence 6 du socle commun ...
Avoir un comportemetn responable (p. 22 du livret personnel de compétences)
? Respecter les règles de la vie collective
? Comprendre l’importance du respect mutuel et accepter toutes les différences
? Respecter des comportements favorables à sa santé et sa sécurité
? Respecter quelques notions juridiques de base
? Savoir utiliser quelques notions économiques et budgétaires de base

 

Socle commun en vie scolaire : site académique de Dijon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

La classe de sixième

(l'évaluation PISA)

 

 


L'accompagnement personnalisé en classe de 6ème depuis la rentrée scolaire 2011

 

- À leur entrée au collège, certains élèves ont encore des acquis fragiles, d'autres sont désireux d'approfondir leurs savoirs et savoir-faire. Tous ont encore besoin de dispositifs d'aide adaptés à leur profil, étroitement articulés au travail conduit à l'école, qui doivent pouvoir commencer dès leur entrée en sixième. L'accompagnement personnalisé est le cadre de mise en œuvre de ces aides. Il se substitue à l'aide au travail personnel (ATP) [la suite depuis Eduscol].

- Voir : la circulaire n° 2011-118 du 27 juillet 2011.

L'évaluation en classe de 6e (le site ministériel - outils en ligne)

L'évaluation en fin de CM2 et l'entrée en 6ème [circulaire de référence n° 2006-095 du 09.06.2006]
I - Les évaluations diagnostiques de rentrée en CE2 et 6ème par protocoles nationaux
Leur objectif
Les évaluations à l’entrée du CE 2 et de la 6ème ont pour objectif premier de permettre d’apprécier les réussites et les difficultés éventuelles de chaque élève considéré individuellement, à un moment précis de la scolarité. Elles fournissent aux enseignants des repères pédagogiques pour organiser la suite des apprentissages. Cependant, elles ne couvrent pas tous les domaines des programmes officiels, soit pour des raisons d’ordre technique (pas d’évaluation de l’expression orale, par exemple), soit pour ne pas alourdir la durée de passation des épreuves. Les critères explicites qu’apportent ces évaluations complètent et enrichissent les différentes sources d’information dont disposent les enseignants pour identifier les acquisitions et les difficultés possibles des élèves. L’analyse des réponses obtenues contribue à la mise en œuvre des réponses pédagogiques adaptées aux besoins particuliers de leurs élèves.
Les protocoles CE2 et 6ème de la rentrée 2006 [outils en ligne]
Afin d’aider les enseignants à mieux prendre en compte la progressivité des apprentissages, les protocoles visent pour une part importante des “compétences attendues”, qui sont normalement consolidées à l’entrée du cycle et sur lesquelles les enseignants doivent pouvoir s’appuyer pour engager la programmation de l’année. La place réservée aux compétences en cours d’acquisition y est moins grande que par le passé. [...]
Leur exploitation pédagogique
Les livrets destinés aux enseignants proposent, outre des informations pratiques, des commentaires pédagogiques sur les compétences visées dans chaque exercice, des pistes d’exploitation et des suggestions afin d’aider à l’élaboration de réponses adaptées aux besoins repérés.
Les analyses peuvent s’organiser par champ, par compétence et par exercice, pour l’ensemble de la classe, pour des groupes d’élèves ciblés ou pour chaque élève. Les analyses individuelles des résultats d’élèves pour lesquels un PPRE pourrait être envisagé tiendront compte du fait que certaines compétences évaluées sont encore en cours d’acquisition à cette période de l’année. [...]
Voir aussi :
... Evaluation en fin de CM2 : LPC au palier 2.

Des outils académiques
... Évaluer les acquis sans noter en classe de sixième : site académique de Besançon.
Mise en place d’une évaluation des compétences des élèves d’une classe de sixième en supprimant l’évaluation par notes. Dans chaque discipline, l’enseignant établit une grille des compétences à acquérir (tableau de bord) et décline les compétences visées à chaque séquence. L’acquisition des
compétences est mesurée lors d’évaluations par un système de couleur définissant quatre niveaux d’acquisition.
... Évaluation critériée par une équipe pédagogique en classe de sixième : site académique de Rouen.
Le projet consiste à mettre en place une évaluation critériée au sein d’une équipe pédagogique pour impliquer les élèves d’une classe de sixième dans leur apprentissage en développant une évaluation formative pour agir sur leur motivation et les aider à développer une bonne estime de soi. Il s’agit aussi de lutter contre l’absentéisme et le décrochage.
Développement durable
... Évaluer par compétences en 6ème: classe sans notes avec un projet ... : site académique de Poitiers.
valuer par compétences dans toutes les disciplines pour éviter le décalage entre le primaire et le secondaire et donner davantage de sens et de cohérence aux apprentissages et aux évaluations avec pour support un projet de classe sur le thème du Développement Durable.
f
Documentation

... Documentation & Evaluation diagnostique en classe de sixième : site Documentation de l'académie de Nantes.
Français
... Evaluer la compétence Ecrire en classe de sixième. Une recherche collaborative : site IFé.
... Le Lexique en 6ème : site académique d'Aix-Marseille.
Histoire Géographie
... Une évaluation par ceintures de l’oral, en classe de Sixième : site académique d'Amiens.
LVE
- Allemand : site académique de Nantes.
Mathématiques
... Sites académiques de : Bordeaux - Créteil -
SVT
Sites académiques de : Lyon -

Evaluation en 6ème et inégalités sociales
... Evaluations en 6ème : l'environnement familial et le voisinage scolaire pèsent sur la réussite de l'enfant : INSEE.
Les évaluations effectuées auprès des élèves de sixième témoignent du retard de la Picardie en matière de formation. En mathématiques, le pourcentage de réussite est de 60,7 % dans la région contre 63,7 % en moyenne. En français, l’écart est encore plus accusé, avec 50,9 % de réussite contre 57,2 % en moyenne. L’origine sociale de l’enfant est déterminante et la réussite scolaire fortement corrélée avec le revenu familial : en Picardie, un enfant de cadre a presque 4 fois plus de chance de réussir aux évaluationsqu’un enfant d‘ouvrier.

* L'évaluation nationale en 2006
Les résultats nationaux concernant les évaluations CE2 et 6ème 2006. Voir aussi la :
Le dispositif d’évaluation diagnostique reposera pour l’année scolaire 2006-2007 sur la réalisation d’évaluations nationales obligatoires en CE2 et en 6ème et sur la mise à disposition des enseignants d’une banque d’outils d’aide à l’évaluation de la grande section de maternelle à la classe de seconde. [...]
II - Les évaluations diagnostiques de rentrée en CE2 et 6ème par protocoles nationaux
Leur objectif
Les évaluations à l’entrée du CE 2 et de la 6ème ont pour objectif premier de permettre d’apprécier les réussites et les difficultés éventuelles de chaque élève considéré individuellement, à un moment précis de la scolarité. Elles fournissent aux enseignants des repères pédagogiques pour organiser la suite des apprentissages. Cependant, elles ne couvrent pas tous les domaines des programmes officiels, soit pour des raisons d’ordre technique (pas d’évaluation de l’expression orale, par exemple), soit pour ne pas alourdir la durée de passation des épreuves. Les critères explicites qu’apportent ces évaluations complètent et enrichissent les différentes sources d’information dont disposent les enseignants pour identifier les acquisitions et les difficultés possibles des élèves. L’analyse des réponses obtenues contribue à la mise en œuvre des réponses pédagogiques adaptées aux besoins particuliers de leurs élèves.
Les protocoles CE2 et 6ème de la rentrée 2006
Afin d’aider les enseignants à mieux prendre en compte la progressivité des apprentissages, les protocoles visent pour une part importante des “compétences attendues”, qui sont normalement consolidées à l’entrée du cycle et sur lesquelles les enseignants doivent pouvoir s’appuyer pour engager la programmation de l’année. La place réservée aux compétences en cours d’acquisition y est moins grande que par le passé.
Ces évaluations seront organisées dans les écoles et les collèges de manière à être terminées le 22 septembre 2006.
Leur exploitation pédagogique
Les livrets destinés aux enseignants proposent, outre des informations pratiques, des commentaires pédagogiques sur les compétences visées dans chaque exercice, des pistes d’exploitation et des suggestions afin d’aider à l’élaboration de réponses adaptées aux besoins repérés.
Les analyses peuvent s’organiser par champ, par compétence et par exercice, pour l’ensemble de la classe, pour des groupes d’élèves ciblés ou pour chaque élève. Les analyses individuelles des résultats d’élèves pour lesquels un PPRE pourrait être envisagé tiendront compte du fait que certaines compétences évaluées sont encore en cours d’acquisition à cette période de l’année. [...]



L'évaluation PISA
[présentations,
PISA : 2009 - de 2006 à 2003 - en
2000]
[
voir aussi - pour les écoles - l'enquête PIRLS]
Mise à jour le 24 mai 2012


 

L'évaluation PISA : actualités [PISA : présentations, PISA : 2009 - de 2006 à 2003 - en 2000]

L'évaluation PISA 2012

7 600 élèves passent l'enquête Pisa 2012 jusqu'au 25 mai 2012.
Voir aussi sa présentation et "La lecture au collège : le bilan des évaluations PISA", une brochure CNDP en mai 2012.

L'évaluation PISA 2009 [eduscol]

La précédente évaluation avait eu lieu en décembre 2010 ; à cette époque, l'OCDE avait publié les résultats de PISA 2009 (synthèse en ligne en français) : voir ici l'analyse officielle de PISA 2009 en France.

L'évaluation PISA : généralités [sommaire]
Présentation
Organisé sous l'égide de l' O.C.D.E., le programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) est une vaste enquête qui a lieu tous les trois ans, et vise à évaluer les élèves de 15 ans sur leur capacité à mobiliser et appliquer leurs connaissances dans des situations de la vie de tous les jours. Leurs compétences sont ainsi régulièrement mesurées dans trois domaines : compréhension de l'écrit, culture mathématique, culture scientifique, sous la forme d'exercices ayant fait l'objet d'un consensus entre tous les pays participants.
La brochure PISA en français.
D'autres présentations par quelques autres pays : Canada (en français) - Suisse (confédération helvétique) - USA (en anglais) -

 

 

L'évaluation PISA : de 2009, de 2006 à 2003, en 2000 [sommaire]

L'évaluation PISA 2009 - Mise à jour le 21 décembre 2010 [sommaire]
PISA 2009 et l'analyse ministérielle
Depuis le site ministériel,
l'analyse officielle de PISA 2009 en France avec ...

... un rappel :
- Pisa 2009 a la même "majeure" que Pisa 2000 ("compréhension de l'écrit") ;
- 40 pays participent en 2000, 65 en 2009 à l'évaluation des compétences d’un échantillon d’élèves de 15 ans ;
- en France, PISA concerne 4 300 élèves de 15 ansclassés s par niveau de compétences sur une échelle de 0 à 5.
... des constats
- On constate en 2009 une nette régression des résultats de la France aux différentes évaluations par rapport aux évaluations précédents (diagnostic global depuis le site ministériel) qu'il s'agisse' de la majeure "compréhension de l'écrit" [en 2000 : 13e sur 43 / en 2009 : 22e sur 65], de la mineure "culture mathématique " [en 2003 : 16e sur 41 / en 2009 : 22e sur 65] ou de la mineure "culture scientifique" [en 2006 : 25e sur 57 / en 2009 : 27e sur 65].
- Le ministère pointe deux faiblesses principales (la France dans PISA 2009) : une bipolarisatiosn des résultats (autour des élèves en difficulté / des excellents élèves) et des écarts de performance selon le statut économique et social des parents.

Voir aussi ses notes d'information de décembre 2010 :
- L'évolution des acquis des élèves de 15 ans en culture mathématique et en culture scientifique : premiers résultats de l'évaluation internationale PISA 2009 (note d'information -
DEPP - N°10.23). Après une baisse entre 2003 et 2006, les résultats de la France indiquent une tendance à la stabilité en culture mathématique depuis 2006, que ce soit par rapport à elle-même ou par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE. En culture scientifique, les résultats de la France sont stables par rapport à elle-même ainsi que par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE.
- L'évolution des acquis des élèves de 15 ans en compréhension de l'écrit : premiers résultats de l'évaluation internationale PISA 2009 (
note d'information DEPP - N°10.24). Le nombre des élèves des faibles niveaux de compétences s’accroît alors que celui des élèves des niveaux de compétences les plus élevés reste stable. Le score moyen de la population des garçons a baissé significativement et ils sont plus nombreux dans le groupe des élèves aux plus faibles compétences. Enfin, le taux de non-réponses des élèves, supérieur à celui des pays de l’OCDE, continue d’augmenter depuis 2000, pour atteindre un niveau qui interroge sur le statut de l’erreur dans le système éducatif français.
Rappel
-
Le ministère de l'Education Nationale met en ligne résultats et études autour de PISA sur son site dédié à l'évaluation.

L'évaluation PISA 2009 : grandes tendances
[voir ici l'analyse officielle de PISA 2009 en France : rappel].
7 décembre 2010 - l'OCDE publie les résultats de PISA 2009 (synthèse en ligne en français)
Après avoir retracé les performances de quelques pays (Shanghai et la Chine, Singapour, Finlande ...), la synthèse souligne quelques points, dont (en italiques : citations explicatives - en bleu, items soulignés dans le rapport - parfois nous soulignons):
** filles et garçons : les filles meilleures que les garçons ;
** Les facteurs de rendement ne semblent pas très différents dans deux pays d'un même niveau de prospérité mais le niveau de qualité des enseignants face aux élèves en difficulté semble plus important que leur nombre - cette réussite scolaire dépend du milieu familial et le rendement est d'autant meilleur : cet effet est sensible mais non ssemble-t-il déterminant mais il vaut mieux être élève dans un établissement scolaire au niveau élevé pour réussir. Le rapport pointe le cas des enfants de l'immigration (score inférieur de 52 points en moyenne au score des élèves autochtones).
** Autour de la lecture
- Dans tous les pays, les élèves qui prennent le plus plaisir à lire devancent largement les élèves qui en prennent le moins.
La lecture de bandes dessinées entraîne une légère variation de la performance en compréhension de l’écrit, à la hausse dans certains pays, mais à la baisse dans d’autres. Par ailleurs, les élèves qui se livrent à de nombreuses activités de lecture en ligne, par exemple lire du courrier électronique, chatter en ligne, lire les actualités en ligne, utiliser un dictionnaire ou une encyclopédie en ligne, participer à des débats et des forums en ligne, et rechercher des informations en ligne, sontgénéralement plus performants en compréhension de l’écrit que les élèves qui ne s’y livrent guère.
-
en moyenne, dans les pays de l’OCDE, 37 % des élèves avouent ne pas lire par plaisir, un pourcentage qui atteint, voire dépasse les 45 % en Autriche, aux Pays-Bas et au Luxembourg.
- dans tous les pays, les garçons lisent non seulement moins que les filles par plaisir, mais lorsqu’ils lisent par plaisir, leurs
habitudes de lectures sont également différentes.
- les pays très performants sont aussi ceux où les élèves savent généralement comment résumer l’information.

Autour de la réussite scolaire
- Le bon créneau : les performances scolaires sont supérieures à la moyenne / les inégalités socio-économiques inférieures à la moyenne., pour lers s
élèves, quel que soit leur milieu socio-économique.

En revanche, les systèmes d’éducation qui partent du principe que les élèves doivent être orientés différemment, et qui nourrissent des attentes différentes à leur égard en les différenciant au sein des établissements, des classes et des années d’études, affichent généralement des résultats moins équitables sans avantage de performance global. [...] Les résultats ci-dessus suggèrent que, de manière générale, les systèmes d’éducation qui tentent de répondre aux différents besoins des élèves en instaurant une forte différentiation au niveau des établissements,
des années d’études et des classes, ne parviennent pas à améliorer leurs résultats globaux ; à certains égards, leur
performance est inférieure à la moyenne et plus inégale sur un plan socio-économique.
- mais aussi :
... une plus grande autonomie individuelle aux établissements dans l’élaboration des programmes et des politiques d’évaluation, sans toutefois permettre nécessairement la concurrence des établissements dans le même bassin scolaire (la fréquentation d'un établissement privé n'influe guère, elle, par rapprot au public - enr revanche la performance s'accorît quand l'élève àaété en amternelle).
)
...Les systèmes d’éducation les plus performants tendent à donner la priorité au salaire des enseignants et non à la réduction
de la taille des classes.
Ensuite, le rapport procède à des comparaisons dans le temps (2000-2009).




L'évaluation PISA 2006 [sommaire]

- Présentation de PISA 2006
En 2006, PISA consiste en : tests en sciences, en mathématiques et en lecture (2 heures) pour évaluer directement les compétences des élèves - un questionnaire contextuel à remplir par les élèves (20 minutes) permettant de recueillir des renseignements de base pour aider à comprendre les facteurs qui ont une incidence sur leur rendement - une section sur la technologie de l'information à l'intention des élèves (5 minutes) - un questionnaire scolaire à remplir par les directeurs (30 minutes) permettant de recueillir des renseignements sur les caractéristiques des écoles.
La prochaine évaluation PISA aura lieu en 2009 (voir p. 5 de la brochure officielle en ligne).
- Les résultats
Le site OCDE - la note d'information correspondante à télécharger est mise en ligne en février 2008.
En mathématiques, la France qui se situait au-dessus de la moyenne de l'OCDE (à 511) , régresse (496, 498 pour l'OCDE) et cette baisse touche tous les champs de l'évaluation mathématique. En compréhension de l'écrit - évalué autour de 6 niveaux de compétences (avec pou les deux paliers les plus bas une hausse et une baisse légère et significative des4 paliers les plus hauts) et , la France connaît une baisse continue (chaque année au dessous de la moyenne OCDE qui baisse au même rythme).
Voir aussi les précédents commentaires :
"04/12/2007 - La dernière enquête [2006] PISA de l'OCDE sur les connaissances et les compétences des jeunes de 15 ans montre que certains pays enregistrent des hausses importantes des résultats des élèves depuis 2000. [...]" (synthèse en ligne).
Compétences en sciences, lecture et mathématiques : le cadre d’évaluation de PISA 2006 en ligne.
Extrait du discours de X. Darcos le 11 décembre 2007 :
"L'enquête PISA menée par l'O.C.D.E. auprès des élèves âgés de quinze ans montre que les résultats obtenus vers la fin de la scolarité obligatoire sont à la fois médiocres pour la culture scientifique, où la France se situe à peine dans la moyenne des pays de l'O.C.D.E., inquiétants pour la compréhension de l'écrit, où la part des bons élèves recule et celle des élèves en difficulté régresse, et alarmants pour les mathématiques où les résultats de la France régressent et où la part des élèves les plus faibles augmente de 37%. [...] Sans verser dans le catastrophisme ni dans le déni, cela veut dire qu'il faut entamer un tournant dans notre histoire éducative et que le choix du président et de l'équipe actuelle sont pertinents. "
L'évaluation PISA 2003
- En 2003 [site ministériel], c'est la « culture mathématique » qui était au coeur de l'évaluation PISA, menée dans les quarante et un pays participants.
Les premiers résultats français et internationaux, publiés en décembre 2004, ont fait l'objet en France d'une Note Évaluation de la D.E.P., qui livrait à grands traits les résultats obtenus par l'échantillon français dans les différents domaines, en termes de score global et de classement par rapport à la moyenne internationale.
Au-delà de ces premiers constats, ce dossier présente le travail d'analyse mené à la D.E.P.P. par un groupe d'enseignants de mathématiques sur les résultats des élèves français aux différents exercices de culture mathématique de P.I.S.A. 2003. Son approche se veut pédagogique, elle se focalise donc sur les compétences mises en jeu dans les exercices, sur les taux de réussite des élèves et sur l'observation de leurs productions. Au-delà des classements, cette étude permet de mettre en lumière les points forts et les points faibles de nos élèves dans un contexte international.
L'évaluation internationale PISA 2003 : compétences des élèves français en mathématiques, compréhension de l'écrit et sciences - Les dossiers évaluations et statistiques - D.E.P.P. - N°180.

L'évaluation PISA 2000 [sommaire]
En ligne : compréhension de l'écrit - résolution de problèmes - culture scientifique - culture mathématique -
C'est cette évaluation qui est commentée dans la revue NRP (n° 157 d'oct.-déc. 2006 : )
PISA : analyses secondaires, questions et débats théoriques et méthodologique
s in Revue française de Pédagogie, n° 157 (oct.-nov. - déc. 2006), p. 5-101 [autour de PISA 2000]
Au sommaire (entre autres)
Les évaluations internationales et la recherche en éducation : principaux objectifs et perspectives / Rolf V. Olsen et Svein ((p. 11-26, résumé en ligne) - La mesure de la littéracie dans PISA... / Pierre Vrignaud (p. 27-41, en ligne) - Eclairages des évaluations internationales PIRLS et PISA sur les élèves français / Marine Rémond ((p. 71-84, résumé en ligne) - Performances en littéracie, modes de faire et univers mobilisés par les élèves : analyses secondaires de l'enquête PISA 2000 / E. Bautier, J. Crimon, P. Rayou et J.-Y. Rochex (p. 85-101, résumé en ligne)
PISA - Divers
- Décembre 2008 - La mesure de la littératie dans PISA : la méthodologie est la réponse, mais quelle était la question ? / par Pierre Vrignaud in La revue Education et Formations (1), n° 78 [article en ligne] (Il s'agit de la reproduction d'un article précédemment paru dans la Revue Française de Pédagogie en oct.-déc. 2006, voir le détail de ce n° ci-dessous.)
Extrait de la présentation en ligne - L’objectif de cet article est de montrer l’interaction entre les aspects méthodologiques et la manière dont est conceptualisée et définie la littératie dans l’enquête PISA. Pour introduire le thème on évoque d’abord les changements conceptuels dont a été l’objet l’évaluation des acquis des élèves dans les enquêtes internationales depuis les premières enquêtes de l’IEA jusqu’à l’enquête PISA.
Après avoir rappelé que toute mesure est un construit, on expose les théories psychométriques qui fondent les modèles de mesure utilisés pour l’évaluation des acquis des élèves. La présentation des approches classiques permet d’introduire les concepts de difficulté et de discrimination des items ainsi que le concept de consistance globale d’une épreuve. On insiste sur les conditions de validité des modèles psychométriques qui posent des contraintes fortes sur la façon dont la variable mesurée est construite.
On présente ensuite le modèle de mesure utilisé dans PISA qui appartient à la famille des modèles de réponse à l’item (MRI) [...].
(1) Le n° 78 de la revue Éducation & formations - mis en ligne en décembre 2008 - essaie de donner des éléments pour comprendre les comparaisons internationales en éducation en matière de mesure des compétences des élèves ou des adultes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le parcours de découverte des métiers et des formations - Mise à jour le 18 mars 2010

... à la rentrée scolaire 2010 [circulaire de rentrée en ligne]
1.2.2 Développer de nouveaux services personnalisés d'orientation
- Apprendre à s'orienter tout au long de la vie
[...] C'est le sens de la généralisation du parcours de découverte des métiers et des formations à tous les élèves dès la 5ème jusqu'en fin d'études secondaires, qui doit être effective au sein de chaque établissement. Les équipes éducatives s'inspireront à cet effet des cahiers des charges académiques et des quinze repères préparés par la DGESCO (« Apprendre à s'orienter tout au long de la vie », 15 repères pour la mise en œuvre du parcours de découverte des métiers et des formations)..
Cette démarche renouvelée trouve sa traduction au collège avec la mise en place du socle commun de connaissances et de compétences, notamment la septième compétence [L’accession à l’autonomie et l’acquisition de l’esprit d’initiative] qui appelle à évaluer, y compris pour l'obtention du DNB, les activités et acquisitions réalisées par les élèves à ce titre.
Références [orientation au collège]
- Parcours de découverte des métiers et des formations
La circulaire du 17 juillet 2008 au B.O. n° 29 du 17 juillet 2008.
- Le palier 7 du socle commun [eduscol]
... la Grille de référence avec les connaissances et les capacités attendues pour chacun des cycles concernés de la scolarité obligatoire (fins de cycle 2 et de cycle 3 à l'école ; fins de classe de 6e, classe de 4e (du cycle central) et de 3e (fin de scolarité obligatoire) était un outil pour l'expérimentation 2007 - 2008. Le principe de grille niveau par niveau n'a pas été retenu pour la mise en oeuvre généralisée, elle ne fait donc plus référence et n'est accessible depuis Eduscol. Voir néanmoins : l'ex-grille depuis le site académique d'Amiens.

... à la rentrée scolaire 2009
[circuraire de rentrée en ligne]
"Permettre aux élèves de mieux choisir leur orientation [en ligne] [...]
"La généralisation du parcours de découverte des métiers et des formations
"Mis en place dès la rentrée 2009, de la classe de 5ème à la classe terminale, le parcours de découverte des métiers et des formations concerne tous les élèves. Au collège, il contribue à la connaissance des métiers et des parcours de formation correspondants ; il développe l'autonomie des élèves et leur capacité d'initiative, compétences inscrites dans le socle commun. Il aide les filles et les garçons à diversifier leurs choix d'orientation en dehors de tout préjugé sexué. Au lycée, il permet d'aider les élèves et les familles dans des choix déterminants : c'est pourquoi il inclut la visite d'un établissement d'enseignement supérieur, des entretiens personnalisés d'orientation et le dispositif d'orientation activ
e".
Voir aussii : collège et pré-apprentissage : PIM, DIMA, CPA, apprentissage junior - orientation au collège -

... à la rentrée scolaire 2008
- La circulaire du 11 juillet 2008 au BOEN du 17.07.2008
Désormais, la découverte des métiers et des formations concerne collégiens et lycéens. Elle s'inscrit dans le cadre de l'élévation du niveau de formation des élèves autour du principe d'égalité des chances. Ce parcours est mis en place dans les établissements volontaires autour de l'appréhension des métiers dans leurs différents niveaux de qualification, de découverte des différentes fonctions des entreprises et administrations et aussi de l'ensemble des voies de formation offertes par le système éducatif.
Au collège, ses compétences correspondent à celles des piliers 6 et 7 du socle commun.
Ce parcours commence dès la classe de 5ème [ci-dessous]. Pour celle-ci, il s'inscrit aussi bne dans chaque discipline que dans les heures de vie de classe, les actions éducatives existantes ou dans le cadre de l'accompagnement éducatif.
En classe de 4ème, on privilégie la découverte des voies de formation (visites d'établissements, présentations etc...) et du lycée (lycée, LP ou CFA), y compris ceux d'autres ministères. La classe de 3ème privilégie la séquence d'observation en milieu professionnel. C'est là que se placent l'entretien personnalisé d'orientation [Eduscol] et l'option facutalt-ve découverte professionnelle" [ci-dessous].
Les outils de mise en œuvre restent le projet d'établissement, le livret personnel de l'élève mais aussi les partenariats, les ressources disponibles pour chaque établissement (CDI, ONIEP, CIO etc...) et les associations des anciens élèves de l'établissement.

 

 

 

La classe de cinquième (classe de 5ème)
Ci-dessous : nouveautés de la rentrée 2012 - programmes par disciplines
parcours de découverte -
Mise à jour le 23 avril 2012

Généralisation de l'expérimentation de l'évaluation nationale en classe de 5e

** "L'évaluation nationale en fin de 5ème parachève le processus d'évaluation des élèves dans le cadre de l'école du socle, aux moments clés de leur scolarité. Comme les évaluations de CE1 et CM2, elle permet à la fois d'affiner les besoins de chaque élève au regard de la maîtrise du socle commun et des programmes et de disposer d'un instrument de pilotage pédagogique à toutes les échelles du système éducatif" (circulaire de rentrée 2012).
** "Une évaluation nationale [a été] expérimentée en classe de 5e au cours du troisième trimestre de l'année 2011-2012. Cette évaluation [a permis] de disposer d'informations sur les acquis des élèves à mi-parcours de la scolarité au collège et [constitué] un point d'étape entre les évaluations de CM2 et le DNB.
L'évaluation sera généralisée à l'ensemble des établissements scolaires à la fin de l'année scolaire 2012-2013" [
la suite depuis Eduscol]

Classe de 5e : les programmes [horaires]

Programmes de 5e (dont nouveaux programmes à la rentrée 2010) à la rentrée scolaire 2010 et mise en oeuvre du socle commun [évaluation et socle commun depuis Eduscol] : mise à jour du 31 août 2010
Arts
- Arts plastiques (JO) [arts et socle commun] : présentation & Histoire des arts au collège (rappel) : présentation.
- Education Musicale (JO) [EM et socle commun au collège] : présentation & Histoire des arts au collège (rappel) : présentation.
Lettres et sciences humaines
- Education civique [EC et socle commun au collège] : notre présentation (nouveau programme pour la 5ème).
- Histoire des arts au collège (rappel) : présentation.
- EPS [EPS et socle commun] : notre présentation.
- Français [français et socle commun au collège] : notre présentation.
- Histoire-Géographie [H/G et socle commun au collège] : notre présentation (nouveau programme pour la 5ème) & ressources Eduscol.
Voir aussi : Développement durable en géographie en 5e.
- Latin : présentation.
Langues
- LVE : présentation depuis Eduscol / LV et CECRL :notre présentation.
- Langue vivante régionale : présentation depuis Eduscol : notre présentation.
Sciences et techniques
- Mathématiques [mathématiques et socle commun] : présentation.
- Physique-Chimie [sciences physiques et socle commun] : présentation.
- SVT [SVT et socle commun] : présentation.
- Technologie [technologie au collège et socle commun] : présentation & ressources Eduscol.
Et aussi ...
Développement durable en classe de 5ème
... Géographie / EDD en 5ème : du fil conducteur du programme aux enjeux du développement durable ;
... Démographie et développement durable en 5ème (Géographie) ;
... Accès à l'eau et développement durable en classe de 5e ;
... La question de l'énergie en Géographie en 5ème [Hydrocarbures et développement durable en 5ème : le cas de la Russie];
... Energie, pertes energétiques et économies d'énergies dans l'habitat en classe de technologie (5ème) ;
... Alimentation et santé en classe de 5ème SVT ;
... Pollution atmosphérique en 5ème SVT ;
... etc... [voir ici].

Classe de 5ème - Le parcours de découverte [site ministériel] ...

Présentation (extrait de la circulaire de rentrée 2010)
- Apprendre à s'orienter tout au long de la vie
"C'est désormais une orientation plus progressive, plus ouverte, mieux préparée, accompagnée et individualisée, qui se met en place par son intégration dans les programmes et les activités scolaires. Elle vise - à l'unisson de la réflexion européenne - l'acquisition d'une compétence nouvelle que chacun met en pratique aux phases de transitions scolaire, universitaire, professionnelle : apprendre à s'orienter tout au long de la vie.
C'est le sens de la généralisation du parcours de découverte des métiers et des formations à tous les élèves dès la 5ème jusqu'en fin d'études secondaires, qui doit être effective au sein de chaque établissement. Les équipes éducatives s'inspireront à cet effet des cahiers des charges académiques et des quinze repères préparés par la DGESCO (« Apprendre à s'orienter tout au long de la vie », 15 repères pour la mise en œuvre du parcours de découverte des métiers et des formations)
"
Classe de 5e : parcours de découverte en 5e - Archives
- Extrait de la circulaire de rentrée 2008 :
"4 - Du collège au lycée, découvrir les métiers et les formations pour mieux s’orienter
Le service public de l’orientation s’inscrit dans des objectifs de politique publique clairement affirmés : tout jeune doit atteindre au moins une certification de niveau V, 80 % le niveau du baccalauréat et 50 % obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur. L’année 2008-2009 devra marquer une avancée significative pour la parité filles-garçons dans les séries scientifiques et techniques du baccalauréat, prévue à l’horizon 2010. [...]. La prochaine Présidence française de l’Union européenne, au second semestre 2008, a retenu la question de l’orientation comme axe stratégique dans le domaine de l’éducation.
Au collège, l’orientation de chacun se prépare dorénavant par le parcours de découverte des métiers et des formations, à partir de la classe de 5ème, qui sera expérimenté à la rentrée 2008 dans les collèges volontaires, avant d’être généralisé en 2009."
- Voir aussi "Projet de loi de finances pour 2008 : Enseignement scolaire"

** Les observations du rapporteur au sénat (en ligne) :
"Votre rapporteure se réjouit par ailleurs de la nouvelle étape, particulièrement symbolique, franchie avec la création, annoncée par M. Xavier Darcos, ministre de l'éducation nationale, et Mme Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, d'un parcours de découverte des métiers et des formations à destination de tous les élèves.
Celui-ci comprendra notamment la visite, pour tous les collégiens, d'un lycée général et technologique, d'un lycée professionnel et d'un centre de formation d'apprentis. Comme l'a indiqué le ministre de l'éducation nationale lors de son audition par votre commission, il y a beaucoup à attendre d'une telle visite, qui permettra notamment de faire tomber bien des idées reçues au sujet des conditions de vie et d'étude dans les lycées professionnels.
De manière semblable, tous les lycéens passeront une journée dans une université ou un institut universitaire de technologie et dans une section de technicien supérieur ou une classe préparatoire aux grandes écoles. L'objectif recherché est le même : préparer les élèves aux choix d'orientation qu'ils devront faire et les aider à se déprendre des idées reçues.
Par ailleurs, le nouveau parcours de découverte des métiers et des formations comprendra également des stages en entreprise, avec un minimum de 10 jours au total pendant la scolarité en collège, qui devront permettre aux élèves de prendre contact avec différentes familles de métiers."
** Présentation le 25 octobre 2007 du parcours de découverte des métiers et des formations institué pour tous les élèves à partir de la 5e (en ligne)
"Mis en oeuvre à la rentrée 2008 dans les collèges volontaires, ce parcours sera généralisé à tous les collèges à la rentrée 2010. Les collégiens de 4e passeront une journée dans un lycée, un lycée professionnel et un centre de formation d’apprentis. A terme, aucun élève ne quittera le collège sans avoir passé 10 jours dans une entreprise et découvert plusieurs filières de métiers différents."
** Discours de M. le ministre X. Darcos le 16 octobre 2007 (clôture du colloque de l'association "Jeunesse et Entreprises") : extrait (discours en ligne).
"Je souhaite tout d'abord favoriser la découverte des métiers dès le collège en introduisant, dès la classe de 5e, des parcours de découverte des métiers, qui seront complétés par une option de découverte professionnelle proposée à tous les élèves. Je veux également développer mais aussi mieux encadrer les stages que les élèves effectuent en entreprise. Pour cela, ils devront s'inscrire dans un projet pédagogique cohérent construit en partenariat entre les enseignants et le monde économique.
Afin que les jeunes gens choisissent leur orientation en toute connaissance de cause, nous pourrions par exemple offrir aux élèves de 4e la possibilité de passer une journée en lycée général ou technologique, en lycée professionnel ou en centre de formation des apprentis."
** Le schéma national de l'orientation et de l'insertion professionnelle (en ligne).
Son axe n° 1 prévoit "une orientation continue et personnalisée pour tous les jeunes. Cela passe par la découverte des métiers dès le collège pour ouvrir des horizons à tous les élèves" (voir sa présentation en ligne, p. 2).

 

 


-

 


 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Classe de 3e
[Classe de 3e et découverte professionnelle] -
Mise à jour le 23 avril 2012

La classe de 3ème : les nouveautés de la rentrée scolaire 2012

Les nouveaux programmes ...

Entrent en vigueur les nouveaux programmes de :
- français [programme en ligne, p. 11 et ss. : voir aussi ici] ;
- histoire-géograhie /éducation civique [programme en ligne : voir aussi ici] pour EC et H/G] ;
- langues et cutture de l'antiquité : gréc ancien [programme en ligne, p. 21-24: voir aussi ici].
---) Voir aussi ici le tableau des programems en vigueur depuis la rentrée scolaire 2009.


Le nouveau diplôme national du brevet à la session 2013 (voir ici)

La classe de 3ème : généralités

L'orientation des collégiens en classe de troisième depuis 2009/2010 ...

** Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, avait écrit aux parents d'élèves qui se préparent à s'orienter soitvers le nouveau lycée professionnel (classe de seconde professionnelle) sot ver les lycée général et technologique (classe de seconde générale et technologique).
** Il en profita pour rappeler la réforme de la voie professionnelle [site du MEN] afin "de lutter contre les sorties sans qualification et aussi de faciliter l'insertion professionnelle en adaptant mieux les parcours aux emplois. Désormais, le baccalauréat professionnel s'acquiert, comme tous les autres baccalauréats, en trois ans après la classe de troisième [voir aussi la circulaire au BOEN du 29 janvier 2009]."
** Dans le cadre de la réforme du lycée [site du MEN] , la rentrée 2010 est celle de rénovation de la classe de seconde générale et technologique [site ministériel], avec ...
... une " orientation [... - détails ici] davantage progressive et réversible, avec une classe de seconde qui permettra à chaque élève de choisir mieux entre les diverses voies et séries qui le conduiront au baccalauréat. Pour cela, lors de l'inscription au lycée, votre enfant choisira deux enseignements d'exploration [fiche thématique MEN] qui lui permettront d'aborder de nouvelles disciplines, dont l'économie, pour mieux construire son orientation en fin de seconde vers la classe de première. C'est en première que votre enfant amorcera un début de spécialisation [un site : celui de l'ONISEP] " ;

... un "temps d'accompagnement personnalisé" [fiche thématique MEN - p. 10 de la brochure ministérielle]".

Voir aussi les fiches ministérielles
: tutorat tout au long de la scolarité de l’élève au lycée - stages de remise à niveau et stages passerelles de la 2Nde à la terminale (pendant les vacances scolaires ou hors vacances scolaires et hors temps d’enseignement, notamment les mercredis et/ou les samedis) -
favoriser l'apprentissage des langues vivantes au lycée, notamment en série L. [cf Cadre européen commun de référence pour les langues] dont : mise en œuvre des groupes de compétences -


La classe de 3e et les modules de découverte professionnelle

Généralités
[Eduscol et ses vade-mecum]
Présentation ...
** Option facultative de 3 heures hebdomadaires (vade-mecum depuis Eduscol).
** Module de 6 heures hebdomadaires (vade-mecum depuis Eduscol).
** Présentation : brochure de l'ONISEP.
... depuis Eduscol : option facultative ou module de découverte ? - ressources nationales dont : CERPET, espace Métiers de l'ONISEP -
Textes officiels et documents d'accompagnement
Le site du CNDP - celui d'Eduscol.
et aussi...
- Rapport de l'IGEN sur la mise en oeuvre du module de découverte professionnelle en classe de troisième (janvier 2007).
- Le concours Batissiel (le site) est ouvert aux classes de découverte professionnelle. Ce concours offre l’opportunité d’une découverte active des métiers du bâtiment par la réalisation d’un projet de construction d’un objet, décoratif ou utilitaire, utilisant des mortiers et des bétons en les associant, au besoin, à d’autres matériaux. Organisé en partenariat entre l’Éducation Nationale (Inspection générale STI), l’École française du béton et la Fédération française du bâtiment ce concours a engagé en 2006 pas moins de 1200 élèves et 70 classes.
Des ressources depuis le réseau SCEREN/CNDP
- « Option découverte professionnelle » - Échanger, hors-série n° 1, décembre 2006 - Nantes : CRDP des Pays de la Loire – Rectorat de l’académie de Nantes, 2006. Une revue, 68 pages. Réf. : 440B3297. 7 €. Pour en savoir plus et complément en ligne.
- Éducation technologique, n° 30, mars 2006 - En savoir plus

Historique
Rentrée 2005 : présentation de la nouvelle 3ème "Découverte professionnelle" et initiation au monde des métiers (abécédaire de la rentrée 2005, une priorité pour l'Académie d'Amiens), organisation des enseignents du cycle d'orientation de collège (classe de 3e) à la rentrée scolaire 2005 au BOEN n° 28/2004 et la présentation officielle de la nouvelle classe de 3e par M. Fillon, ministre de l'Education Nationale.
Une note d'évaluation (octobre 2004) fait le point sur "les compétences générales des élèves en fin de collège".
** La classe de 3e préparatoire à la vie professionnelle (3e PVP)
mais il faut aussi connaître... la classe de 3e préparatoire à la vie professionnelle (3e PVP)
Option facultative "Découverte professionnelle" (3ème).
Depuis eduscol, des documents supports (boîte à outils, tableau de bord, etc) élaborés par le groupe de travail présidé par Daniel Bloch avec pour objectif d'accompagner la phase expérimentale de mise en place de l'option [novembre 2004] - et texte téléchargeable [janviern 2005]).
Quelques sites académiques : Dijon - Toulouse [1 - 2]

.

- Les classes de 3e d'insertion - Mise à jour le 27 mai 2009
Généralités
La classe de troisième d'insertion est destinée aux élèves de 15 ans auxquels l'enseignement général ne convient pas et qui se destinent à l'apprentissage ou au LEP. Elle leur propose de découvrir la vie active par des stages en entreprise en alternance avec les cours au collège.
Cette classe n'est pas la suite institutionnelle de la 4ème AS, elle est accessible aux élèves sortant de 4ème ou de 3ème qui désirent suivre ce cursus.
La circulair de 1997 autour des Aide et Soutien en 4e et ds 3èmes d'insertion : en ligne dpuis le eite du CNDP - site de l'Education prioritaire -
B. O. n°23 - 10 juin 1999 [en ligne] -La classe de 3ème d'insertion
Le fonctionnement de ce dispositif est maintenu.
Objectifs
- Préparer l'insertion des élèves dans une formation qualifiante (CAP, BEP).
- Permettre d'établir des relations privilégiées entre élèves et enseignants grâce aux effectifs réduits (aide, écoute, remise en confiance des élèves et parcours d'apprentissage individualisés).
- Favoriser les innovations en matière de diversification des pratiques pédagogiques. Les enseignants ont recours à des méthodes actives et à l'utilisation de supports concrets.
- Ouvrir sur le milieu professionnel pour contribuer à la construction du projet de
formation.
Modalités
- La formation repose sur un projet pédagogique, établi en fonction des besoins des élèves, articulant formation dans l'établissement et stages en milieu professionnel.
- Les stages en milieu professionnel sont intégrés étroitement au projet pédagogique. L'alternance de périodes de formation en lycée professionnel et en entreprise doit être gérée et exploitée au plan pédagogique par toutes les disciplines. Les stages contribuent à aider les élèves à mesurer l'importance des savoirs scolaires dans la vie professionnelle, à comprendre les règles de vie sociale et à préparer leur projet d'orientation.
- Leur durée peut aller de six à quinze semaines, si possible dans des entreprises différentes jusqu'à ce que l'élève se sente à l'aise dans une situation professionnelle et précise son choix de formation. L'élaboration d'un dossier de suivi de stage revêt une importance particulière dans le cadre de la préparation du certificat de formation générale
.
Ces dispositions ne sotn aps abrogées.
La classe de troisième d'insertion : organisation des enseignements et vie scolaire
Le site académique de Créteil -
Dans l'Académie d'Amiens, les collèges qui comprotent cette setion : fiche pratique de la DRONISEP Picardie.

 


 


Classe de 3e
et liaison troisième/seconde-liaison collège/lycée - Mise à jour le 19 juin 2009

Liaison collège/lycée et décrochage scolaire : actualités
- Dans le cadre de la 2e phase (2009-2010) du volet éducation de la dynamique " Espoir banlieues " [circulaire en ligne - voir aussi ici], il sera veillé à prévenir le décrochage scolarie dans le cadre de la liaison 3e/2e (nous soulignons en bleu) :
Élément déterminant de la dynamique « Espoir banlieues », la lutte contre le décrochage scolaire, menée dans les 215 quartiers prioritaires de la Politique de la ville, doit s'appuyer sur le dispositif local de prévention du décrochage prévu par la circulaire n° 2008-174 du 18 décembre 2008, publiée au Bulletin officiel n° 1 du 1er janvier 2009.
Une attention particulière sera portée aux élèves lors de leur passage de troisième en seconde, notamment professionnelle. Les élèves se trouvant dans des situations d'absentéisme lourd, qui compromettent durablement leur réussite, feront également l'objet d'une grande vigilance. La coordination locale, qui rassemble tous les acteurs impliqués à l'échelle du quartier, notamment les chefs d'établissement, assure le repérage régulier des jeunes décrocheurs et leur prise en charge rapide par le biais de solutions individuelles adaptées.


La liaison collège/lycée : généralités
La liaison collège-lycée : une bibliographie (CRDP de l'Académie d'Amiens).
* Du collège au lycée : l'orientation de la 3ème à la 2ème
Procédure d'orientation et recours : rappel (site du service public).
Les condtions d'inscription à l'entrée en lycée, dont les conditions d'admission : le site ministériel.
Sitographie sur l'orietnation depuis le site académique de Nice.
Jurisprudence
- Commission académique d'appel - TA Orléans, 08.092006 (LIJ. Lettre d'information juridique n° 109, p. 6-7).
Le passage de la 3e à la seconde générale n'est pas automatique, même si le postulant a été reçu au brevet des collèges. Un proviseur de lycée est dans son droit de refuser cette inscription quand il constate les graves lacunes de l'élève dans les matières scientifiques et sa baisse de niveau importante en français. La commission académique d'appel était donc fondée à suivre son avis en conformité avec les procédures prévues à l'article D. 331-35 du Code de l'Education. D'autres jugements du même ordre ont déjà été rendus.
Voir aussi : CAA Bordeaux, 06.07.2004 (jugement en ligne).
- Orientation - Redoublement - Décision du chef d'établissement - Contrôle de l'erreur manifeste d'appréciation. TA, Nantes, 21 juin 2007, m. C., n° 053748 (LIJ. Lettre d'information juridique n° 119, p. 9-10)
Un chef d'établissement , au vu des résultats scolaire d'une élève de 3e et malgré sa " remontée " en fin d'année comme sa réussite au brevet des collèges (DNB - voir aussi CAA Bordeaux, 6 juillet 2004, m.B., n° 01BX00461) la fait redoubler. Les parents saisissent directement le tribunal administratif. Ce dernier rappelle au préalable qu' "il n'appartient pas à la juridiction administrative de contrôler l'appréciation à laquelle s'est livré le chef d'établissement" [voir aussi conseil d'Etat, 10 janvier 1969, n° 74293], remarque qu'en réalité les résultats de la collègienne sont très notoirement insuffisants au dernier trimestre : il n' y donc pas eu d'erreur manifeste d'appréciation.
* La liaison collège - lycée : quelques disciplines
Ecriture : CRDP d'Alsace.
Education civique/ECJS : site académique de Grenoble.
Français : site académique de Caen -
Lecture : site académique de Nantes, site académique de Nancy-Metz (lecture d'oeuvres).
Latin/grec : Educnet -
Mathématiques : site académique de La Réunion - site académique de Créteil -
* Des outils dans le réseau CNDP
Le passage de la troisième à la seconde : un constat, des réponses d’équipe...
- Réussir le passage de la troisième à la seconde / Laroche, Anne-Élisabeth. - Amiens : CRDP de l'académie d'Amiens, 2007. - Un livre, 214 p. Réf. : 860B5298. 15 €. Pour en savoir plus.
L’entrée au lycée peut éprouver des élèves, enivrés par une nouvelle liberté, mais en proie à des difficultés d’organisation, de méthodes, et parfois découragés par des mauvaises notes. Ce livre propose des pistes d’action, à partir d’expériences d’établissements qui mènent un travail de fond pour préparer les élèves ou les accueillir. Toutes les disciplines, la vie scolaire, la formation des personnels sont concernées. La préface d’Antoine Prost retrace l’historique de la question et ouvre ainsi des perspectives. L’auteur, Anne-Élisabeth Laroche est professeure de lettres classiques au lycée Hugues-Capet à Senlis (60). Engagée dans de nombreuses actions de liaison, elle a coordonné cet ouvrage qui se veut avant tout utile et pragmatique.
Liaison collège/lycée : aspects disciplinaires
- Pratiques d'écriture : liaison 3ème-2nde au CRDP d'Alsace (en savoir plus).
* Académie d'Amiens
- Après le 3e : brochure DRONISEP.
- La plaquette "Voie professionnelle après la 3e" a pour vocation d'informer sur la voie professionnelle par voie scolaire en particulier.
"Deux entrées de lecture sont proposées pour découvrir les formations professionnelles picardes : elles sont, d’une part, répertoriées de façon géographique dans les 9 cartes des bassins d’éducation et de formation (BEF) et, d’autre part, listées par spécialité à la fin de la plaquette.
Une carte présente les établissements privés sous contrat."
- Les enseignements de détermination de seconde en fiches (brochures en ligne).

 

 

Le certificat de formation générale (CFG) - Mise à jour le 26 août 2010

Actualité
- Mise en oeuvez du CFG au Bulletin officiel n°30 du 26 août 2010.
"Le but poursuivi par la rénovation du CFG est de permettre aux personnes en difficultés d'apprentissage, quel que soit leur âge, de disposer d'un bagage minimum pour les aider dans leur démarche d'insertion. Il répond à la fois à la demande de nos partenaires institutionnels : ministère de la Justice, de l'Emploi, Agence nationale de lutte contre l'illettrisme, etc., et à la nécessité de mettre en conformité les pratiques en vigueur avec les textes législatifs et réglementaires récents."
Rappel du public concerné (ci-dessous), des modalités d'attribution du diplôme (idem), avec poitn sur les conditions communes d'évaluation de l'épreuve orale et sur la gestion (académique) du dispositif de délivrance du diplôme.
Au JO du n° 159 du 11 juillet 2010 / BOEN du 22.07.2010:
- le Décret n° 2010-784 du 8 juillet 2010 modifiant certaines dispositions du code de l'éducation relatives au certificat de formation générale (BOEN),
- l'Arrêté du 8 juillet 2010 relatif aux conditions de délivrance du certificat de formation générale (BOEN).
Ce nouveau CFG a sa première session en juin 2011 (art. 11 de l'arrêté). Il est désormais délivré par le Recteur d'académie (avant, par l'IA-DDSEN).
** Un CFG étendu à d'autres candidats (art. 1 du décret - b)
Le CFG - avant seulement accessible aux candidats qui ne sont plus soumis à l'obligation scolaire -est étendu [nouvel article D. 332-23 du code de l'éducation] :
"- élèves scolarisés dans l'une des sections mentionnées à l'article D. 332-7 du présent code [élèves de SEGPA];
- élèves effectuant leur dernière année de scolarité obligatoire ;
- élèves handicapés scolarisés selon les dispositions prévues à l'article L. 112-1 du présent code [scolarisation en milieu ordinaire des enfants, adolescents ou adultes handicapés] ;
- candidats scolarisés dans un établissement relevant du ministère de la justice".
** de nouvelles modalités d'évaluation différenciées (art. 2 et 5 de l'arrêté)
... désormais définie par rapport au socle commun (voir aussi art. 2 du décret) : "L'évaluation des candidats s'effectue à partir des programmes et référentiels du socle commun de connaissances et compétences afférentes au palier 2" pour [avec renvoi sur eduscol] : la maîtrise de la langue française (compétence n° 1) ; ? les principaux éléments de mathématiques et de la culture scientifique et technologique (compétence n° 3) ; la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication (compétence n° 4) ; ? les compétences sociales et civiques (compétence n° 6) ; l'autonomie et l'initiative (compétence n° 7).
La grille d'evaluation est jointe à l'arrêté [voir aussi les grilles d'évaluation correspondantes figurent aux pages 7-15 du livret personnel de compétences (voir aussi ici)].

Instructions officielles
- Textes de référence depuis Eduscol : conditions de candidatures, connaissances validées, modalités d'attribution du diplôme, organisation générale, textes de référence.
- Quelques sites : académie de Rouen -
Le CFG dans le code de l'éducation (partie réglementaire)
- Création d'un certificat de formation générale, décret no 83-569 du 29 juin 1983, modifié par le décret n° 88-459 du 25 avril 1988: texte - ces décrets sont codifiés dans les articles D. 332-23 à D332-29 du code de l'éducation [dont :
Art. D 332-23 - Le certificat de formation générale est délivré aux candidats qui, au cours de l'année civile de l'examen, ne sont plus soumis à l'obligation scolaire dans les conditions fixées par la présente section.
Art. D 332-24. Le certificat de formation générale valide la capacité du candidat d'utiliser les outils essentiels de l'information et de la communication sociales et d'effectuer les démarches conséquentes sur le plan de l'insertion sociale et professionnelle, sans pour autant attester d'une qualification professionnelle. Il garantit l'acquisition de connaissances générales dans les domaines du français, des mathématiques et des problèmes du monde actuel. Ces acquis reconnus donnent droit à des équivalences en vue de la poursuite d'études pour l'obtention ultérieure d'un diplôme professionnel délivré par le ministère chargé de l'éducation.]
Voir aussi depuis Eduscol : - les conditions de candidature - Les modalités d'attribution du diplôme -
L'organisation générale [Eduscol]
"Les candidatures à l'examen sont enregistrées dans les départements par les inspecteurs d'académie qui fixent les dates des sessions, organisent l'examen et délivrent les diplômes."
Les connaissances validées

"Le diplôme a en effet pour but d'inciter les candidats qui l'obtiennent à acquérir un diplôme professionnel de niveau V. Ainsi, les titulaires du CFG peuvent être autorisés à passer les épreuves de CAP en forme progressive, en application des dispositions des articles D. 337-9 du code de l'éducation et de l'article 2 de l'arrêté du 29 juillet 2003 (JO du 7-8-2003 ; BO du 4-9-2003)." (Eduscol)
Voir aussi
Français
au CFG (dont : référentiel/annales) : notre site. Mathématiques depuis notre site (dont : référentiel/annales). Vie sociale et professionnelle à l'oral (dont : référentiel/exemples de suejts) : notre site.

 

 

SEGPA
[Disciplines en SEGPA
: Agriculture/horticulture - Allemand - Ameublement/bois - Anglais - Arts - Bâtiment - Bois - menuiserie - ameublement - EPS - Français - Histoire-géographie - Mathématiques - Menuiserie/bois - Philosophie - Physique-chimie - PSE (ex-VSP) - SVT - Technologie].

Orientations pédagogiques (site du CNDP- voir aussi le site académique de Créteil). Le site de l'IASH 74.
Les sites SEGPA des académies de : Aix-Marseille - Amiens (IA80) - Nancy-Metz - Versailles -
Les outils proposés par l'AIS de la Somme (dont annuaire des SEGPA de la Somme, livret de compétences, présentation de la Commission Départementale d'Education Spécialisée ou CDES...).
Modules de découvertes d'un métier (site académique de Nancy-Metz).
Des outils pédagogiques proposés par l'académie d'Aix-Marseille, champs professionnels (site académique de Versailles), champs professionels et dipômes correspondants (site académique d'Aix-Marseille)
L'éducation à l'orientation en SEGPA (site académique de Rouen).
Fiches-diplômes et SEGPA
La direction régionale de l'ONISEP d'Amiens propose au téléchargement dix fiches diplômes CAP destinées aux élèves scolarisés en 3e de SEGPA. Ces fiches-diplômes ont été concues pour répondre aux demandes des équipes éducatives confrontées au besoin en information des jeunes concernés.
Voir aussi les référentiels de l'enseignement professionnel sur le site du SCEREN (CAP-BEP-MC-BPR) et les sujets en ligne depuis le site du CRDP de Montpellier.
Enquêtes nationales et académiques
DEVENIR DES ÉLÈVES DE TROISIÈME DE SEGPA ET D'EREA - Présentation de l'enquête nationale 2002
Académie d'Amiens
Les Sections d'Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) dans l'Académie d'Amiens, une note d'information de la DEPL du Rectorat de l'Académie d'Amiens (mars 2007)


 

 

Agriculture - horticulture en SEGPA

Le site académique d'Aix Marseille. Le site académique de Nacy Metz propose : : guide d'équipement - ressources pédagogiques spécifiques - offre de formation professionnelle.
... les diplômes de référence (par exemple, du ministère de l'agriculture: CAPA Productions horticoles Option : Productions florales - CAPA Aménagement de l'espace Option : Travaux paysagers - Brevet d'Etudes Professionnelles Agricoles (BEPA) Option "Entretien et Aménagement des Espaces Naturels et Ruraux"...)
... rappel des métiers de l'agriculture et de la forêt (site ONISEP)

 

 

Bâtiment en SEGPA

Projets pédagogiques - pistes
Le site académique d'Orléans-Tours.
Depuis le site académique de Nancy-Metz (gros oeuvre - second oeuvre) : guide d'équipement - ressources pédagogiques spécifiques - offre de formation professionnelle.
Diplômes correspondants [T = au téléchargement - voir aussi le site académique de Reims].
CAP Charpentier CAP Graveur sur pierre [T]- CAP Tailleur de pierre option A - CAP Tailleur de pierre/marbrier de Bâtiment et de décoration [T]- BEP Construction gros oeuvre [T] - CAP Construction en béton armé du bâtiment [T] - CAP Maçon [T]- CAP Couvreur [T]

 

Bois/menuiserie et SEGPA [en cours]

La filière bois (rappel : site académique de Créteil)
Les diplômes de référence [T = au téléchargement - voir aussi le site académique de Reims] : travail du bois et ameublement
CAP Charpentier-bois [T] - CAP Menuisier fabricant de menusierie, mobilier et agencement [T] - CAP Menuisier installateur [T] - CAP Conducteur opérateur des industries du bois - CAP Menuiserie agencement - CAP Fabrication industrielle de mobilier et menuiserie
Des repères de formation (site académique de Reims) pour : menuiser installateur - charpentier -

.

 

 



 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

--

L'orientation au collège dont : jurisprudence - outils SCEREN/CNDP- Mise à jour le 30 janvier 2009

Généralités sur l'orientation : ici -

- Actualité [passer l'actualité et la circulaire de rentrée]
- La circulaire de rentrée 2009
** Les entretiens personnalisés d'orientation : "Ils sont conduits par le professeur principal, avec, si nécessaire, le concours du conseiller d'orientation-psychologue. Ils sont un levier important dans la lutte contre le décrochage scolaire. En 3ème, ces entretiens sont d'une importance toute particulière pour assurer la transition entre collège et lycée."
[liaison collèfge/lycée : détails ici].
Voir ausi : la classe de 3e et l'information autour des poursuites d'études en LP [voir aussi ici] : circulaire au BOEN du 29 janvier 2009.
** La mise en place d'une banque de stages
"Dans chaque académie, une banque de stages sera créée au cours de la prochaine année scolaire : elle permettra d'assurer une plus grande équité dans l'accès de l'ensemble des élèves aux périodes en milieu professionnel prévues dans le cadre de leur cursus scolaire, notamment pour la séquence obligatoire d'observation en 3ème."
** La généralisation du parcours de découverte des métiers et des formations : détails ici.
** Des dispositifs de pré-apprentissage : détails ici.

- Textes officiels sur l'orientation au collège : le code de l'Education
Art. L.313-1 à 6/D. 313-1 et ss. (généralités), L. 331-7 à 8 /D. 331-23 et ss. (la procédure d'orientation) et D. 331-23 à 45, 371-4 (Wallis et Futuna) , 372-4 (Mayotte) et 374-4 (Nouvelle-Calédonie) du code de l'éducation –
L'orientation dans les circulaiure de rentrée (rentrée 2009 : ici - rentrée 2008 (rappel) : ci-dessous)
- La circulaire de rentrée 2008 (rappel)
"La présente circulaire de préparation de la rentrée scolaire 2008 [texte complet en ligne] est structurée autour de dix grandes orientations prioritaires [..., dont, pour le collège] :
"4 - Du collège au lycée, découvrir les métiers et les formations pour mieux s’orienter
Le service public de l’orientation s’inscrit dans des objectifs de politique publique clairement affirmés : tout jeune doit atteindre au moins une certification de niveau V, 80 % le niveau du baccalauréat et 50 % obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur. L’année 2008-2009 devra marquer une avancée significative pour la parité filles-garçons dans les séries scientifiques et techniques du baccalauréat, prévue à l’horizon 2010. [...]. La prochaine Présidence française de l’Union européenne, au second semestre 2008, a retenu la question de l’orientation comme axe stratégique dans le domaine de l’éducation.
Au collège, l’orientation de chacun se prépare dorénavant par le parcours de découverte des métiers et des formations, à partir de la classe de 5ème [plus de détails ici], qui sera expérimenté à la rentrée 2008 dans les collèges volontaires, avant d’être généralisé en 2009.
Une meilleure connaissance de l’entreprise est nécessaire pour donner tout son sens à l’orientation des élèves et surtout pour favoriser leur insertion professionnelle. Les chargés de mission école-entreprise devront, en concer tation avec les services académiques et les corps d’inspection, animer et coordonner les actions de partenariat entre l’école et les milieux professionnels, ainsi qu’évaluer, mutualiser et valoriser ces actions.
Un nouveau dispositif d’initiation aux métiers en alternance (DIMA) [plus de détails ici] sera mis en place. Complémentaire aux dispositifs en alternance offerts en collège aux élèves de 4ème âgés d’au moins 14 ans, il permettra à des élèves de collège de découvrir un ou plusieurs métiers par une formation en alternance d’une année scolaire, tout en poursuivant l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences. Ce dispositif pourra être ouvert dans les lycées professionnels ou dans les centres de formation d’apprentis et se substituer ainsi à l’apprentissage junior abrogé, et aux classes préparatoires à l’apprentissage. Il s’adressera à des élèves volontaires, à condition qu’ils soient âgés de 15 ans à la date d’entrée dans le dispositif.
Des entretiens personnalisés seront réalisés par les professeurs principaux, avec l’appui des conseillers d’orientation-psychologues, en classes de 3ème, de 1ère et de terminale des LGT (le plus tôt possible dans l’année), ainsi qu’en lycée professionnel. La présence des parents sera systématiquement recherchée lors des entretiens personnalisés." [...]

- Généralités sur l'orientation (rappel)
Le site académique d'Amiens, notre site.
-Education à l'orientation
Une bibliographie : du CDDP de l'Aisne (avec sitographie) - au CRDP d'Amiens -
Le processus d'orientation
Généralités depuis le site minsitériel et depuis Eduscol. L'éducation à l'orientation (ibidem).
Les procédures d'orientation
Le site d'Eduscol.

- L'orientation en collège [jurisprudence correspondante autour de la commission académique d'appel]
Rappel : le code de l'éducation, L. 331-7 à 8 /D. 331-23 et ss. .
- Classe de 3ème
L'entretien d'orientation en classe de troisième : Eduscol (nouveau en janvier 2008), la circulaire correspondante.
La classe de 3e et l'information autour des poursuites d'études en LP [voir aussi ici] : circulaire au BOEN du 29 janvier 2009.
-
La liaison collège/lycée, l'orientation en classe de 3ème
Désaccord sur la voie d'orientation en fin de troisième : Eduscol..
Jurisprudence (extraits de la lettre d'information juridique ou LIJ)
Décision du chef d'établissement et voies de recours
** Orientation - Redoublement - Décision du chef d'établissement - Contrôle de l'erreur manifeste d'appréciation. TA, Nantes, 21 juin 2007, m. C., n° 053748 (LIJ n° 119, p. 9-10).
Un chef d'établissement , au vu des résultats scolaire d'une élève de 3e et malgré sa " remontée " en fin d'année comme sa réussite au brevet des collèges (DNB - voir aussi CAA Bordeaux, 6 juillet 2004, m.B., n° 01BX00461) la fait redoubler. Les parents saisissent directement le tribunal administratif. ce dernier rappelle au préalable qu' "il n'appartient pas à la juridiction administrative de contrôler l'appréciation à laquelle s'sst livré le chef d'établissement" [voir aussi conseil d'Etat, 10 janvier 1969, n° 74293], remarque qu'en réalité les résultats de la collègienne sont très notoirement insuffisants au dernier trimestre : il n' y donc pas eu d'erreur manifeste d'appréciation.
La commentaire de la LIJ n° 119 en profite pour rappeler qu'avant d'aller au tribunal, il faut saisir la commission d'appel (article D 331-45 du Code de l'Education - voir aussi arrêt du conseil d'Etat du 29 avril 1976 au recueil Lebon p. 206) même en cas de défaut de la mention de cette voie de recours (Conseil d'Etat, 26 février 2003).

L'orientation au collège - Des outils dans le réseau SCEREN/CNDP [généralités]
** Orientation, réussite scolaire : ensemble, relevons le défi - Paris : La Documentation française, 2005 - en savoir plus.
**L'orientation, c'est l'affaire de tous. 1, les enjeux - Amiens : CRDP de l'académie d'Amiens, 2006 / Chasseneuil du Poitou : Ecole supérieure de l'Éducation nationale, 2006 - 1 ouvrage, 142 p. 800B5294 15,00 EUR - en savoir plus.
** .L'orientation, c'est l'affaire de tous. 2. Les pratiques / Dominique Odry. Réf. : 800B5303 ; 252 pages. Prix public : 15 euros
L’orientation des élèves est un sujet brûlant. Comment en faire « l’affaire de tous » en préservant la spécificité de chacun ? Conseillers d’orientation- psychologues, enseignants, chefs d’établissement… Après un tome 1, dédié à la réflexion, ce volume se veut avant tout pratique. Il présente de nombreux témoignages d’acteurs et des outils directement utilisables. On y aborde divers dispositifs pour les collèges et lycées, la découverte des métiers (via la découverte professionnelle), mais aussi ce qui peut être fait dans chaque discipline. Un détour du côté de l’approche orientante au Québec et un copieux chapitre consacré aux ressources en font un outil de référence. En savoir plus (dont sommaire et extraits en ligne).


Orientation des élèves de collège - Commission académique d'appel : jurisprudence [généralités - Code de l'Education : L. 331-7 à 8 /D. 331-23 et ss.].
- Commission académique d'appel - Généralités
** Commission académique d'appel [voir aussi Eduscol] - recours administratif préalable obligatoire - décision se substituant à la décision d'orientation du chef d'établissement - CAA Marseille 29.11.2005 (lettre d'information juridique 102)
Une famille qui conteste les décisions d'orientation du chef d'établissement doit d'abord faire son recours après de la commission d'appel dont les décisions se substituent à celle du chef d'établissement. L'arrêt a donc débouté M. et Mme C. pour avoir saisi le tribunal administratif sans avoir respecté les voies de recours préalables. Même type de jugement par le TA de Grenoble le 06.11.2003 (LIJ n° 81, p. 7)
Voir aussi le décret no 90-484 du 14 juin 1990.
** Commission académique d'appel [voir aussi Eduscol] - TA Orléans, 08.09.2006
Le passage de la 3e à la seconde générale n'est pas automatique, même si le postulant a été reçu au brevet des collèges. Un proviseur de lycée est dans son droit de refuser cette inscription quand il constate les graves lacunes de l'élève dans les matières scientifiques et sa baisse de niveau importante en français. La commission académique d'appel était donc fondée à suivre son avis en conformité avec les procédures prévues à l'article D. 331-35 du Code de l'Education. D'autres jugements du même ordre ont déjà été rendus, par exemple par la CAA de Bordeaux, le 06.07.2004 (jugement en ligne).
- Commission académique d'appel/Erreur manifeste d'appréciation (oui)
** Commission d'appel - Refus de passage en 2ème générale - Annulation. TA Orléans, 23.03.2006 (LIJ n° 105)
Le tribunal a donné raison à des parents contre la décision de redoublement du conseil de classe confirmée par la commission d'appel : l'option choisie est la série littéraire alors que les points faibles sont du domaine scientifique et il n'a pas été tenu compte de la remontée significative de l'élève au dernier trimestre.
- Commission académique d'appel - Vices de forme invoqués

** Décision de redoublement : commission d'appel et absence de violation des droits de la défense - TA Orléans, 08.09.2006 (lettre d'information juridique, n°109).
Ce n'est pas parce qu 'un parent d’élève na pas assisté à la réunion de la commission d 'appel (saisie suite à la décision de redoublement du proviseur) que celle-ci méconnaît les droits de la défense : l’article D. 331-35 du Code de l’Education ne l’impose pas et la mère avait été entendue par le commission où elle avait pu produire ses arguments soutenus par la production de documents.
** Commission académique d'appel - Loi du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec l'adminsitration - Identification de l'auteur de l'acte. TA Rouen, 15.09.2006, M. M., n° 0401854 (LIJ, n° 109, p. 6).
Pour avoir oublié de mentionner, outre l'auteur de l'acte, sa qualité, la décision est annulée (irrégularité substantielle et, par suite, illégalité).
Références : arrticle 4 de la loi du 12 avril 2000 (1) - TA Lille, 2.12.2005, M. E., n ° 0403210.
(1) "Dans ses relations avec l'une des autorités administratives mentionnées à l'article 1er, toute personne a le droit de connaître le prénom, le nom, la qualité et l'adresse administratives de l'agent chargé d'instruire sa demande ou de traiter l'affaire qui la concerne ; ces éléments figurent sur les correspondances qui lui sont adressées. Si des motifs intéressant la sécurité publique ou la sécurité des personnes le justifient, l'anonymat de l'agent est respecté.
Toute décision prise par l'une des autorités administratives mentionnées à l'article 1er comporte, outre la signature de son auteur, la mention, en caractères lisibles, du prénom, du nom et de la qualité de celui-ci."
** Commission académique d'appel - Loi du 12.04.2000 relative aux droits des citoyens dans leur relation avec les adminsitrations - TA Nantes, 29.09.2005 (lettre d'information juridique n°101)
Pour qu'une décision (fut-ce de redoublement) soit opposable, elle doit comporter de façon lisible les éléments indispensables d'identification (par exemple, nom, prénom et qualité de la présidente de la commission), ce en quoi cette décsion rejoint plusieurs autres émanant du conseil d'Etat (par exemple CE, 27.07.2005 (n° 271637)).

 

 

L'accompagnement à la scolarité, l'accompagnement éducatif dans le 2ème degré [le site du CRDP de Créteil] - Mise à jour le 31.08.2010
Actaulité - Généralités
Textes officiels : circulaires de rentrée (ci-dessous) - dans le plan Espoir Banlieues - circulaires de référence -
Généralités et outils autour de l'accompagnement éducatif : généralités - actulaités/bilans - dans le réseau SCEREN/CNDP -
Elaborer un projet d'accompagnement éducatif : guide en ligne depuis le site académique de Versailles.

A paraître ..
- Circulaire relative à la mise en œuvre de la politique d'accompagnement à la scolarité pour l'année scolaire 2010-2011.
Le point sur le dispositif d'accompagnement à la scolarité pour l'année 2010-2011 et le contrat local d'accompagnement à la scolarité (CLAS).
En annexe 1 : financement du dispositif, en annexe 2 : r
emontée annuelle d'informations.
Voir aussi : le site du ministère du travail - Educasources.


L'accompagnement éducatif dans les circulaires de rentrée
[aller directement aux bilans, généralités/outils]
L'accompagnement éducatif dans les circulaires de rentrée 2010 et 2009 [Eduscol]
Rentrée 2010
Renforcer les dispositifs d'aide et d'accompagnement personnalisés [Eduscol]
C'est pour garantir la réussite scolaire de chaque élève que sont progressivement mis en place des dispositifs d'aide et d'accompagnement personnalisés tout au long de la scolarité. Introduite depuis la rentrée 2008 à l'école primaire, puis au lycée professionnel, la personnalisation des parcours scolaires est renforcée à la rentrée 2010, notamment à travers la réforme de la classe de seconde générale et technologique.
Ces dispositifs doivent être pilotés et coordonnés avec la plus grande vigilance, en veillant à établir une réelle continuité entre l'école et le collège ou à l'occasion d'un changement d'établissement.

Rentrée 2009 [en ligne]
"Offrir aux élèves et à leurs parents de nouveaux services éducatifs - L'accompagnement éducatif
Organisé de préférence après la classe, pour les élèves qui le souhaitent, l'accompagnement éducatif bénéficie à tous les élèves des écoles de l'éducation prioritaire ainsi qu'à tous les collégiens. Il s'exerce dans quatre domaines : l'aide aux devoirs et aux leçons, la pratique sportive, la pratique artistique et culturelle ainsi que, pour les collégiens, la pratique orale de l'anglais [détails ici].
Les projets des établissements présenteront un ensemble cohérent de tous les types d'activités qui permettent aux élèves de suivre un parcours adapté à leurs envies et à leurs besoins. L'accompagnement éducatif est coordonné avec les autres dispositifs existant hors du temps scolaire, en particulier sur les territoires relevant de la politique de la ville.
Vous favoriserez des partenariats de qualité en faisant appel aux associations agréées au niveau local, académique ou national. Plus spécifiquement, les associations éducatives complémentaires de l'enseignement public peuvent intervenir, entre autres, dans l'aide à l'élaboration de projets et dans la formation des intervenants. Dans la mise en oeuvre du volet sportif, la collaboration avec les fédérations sportives scolaires, USEP et U.N.S.S., est recherchée.
Un effort particulier sera fourni pour présenter aux familles cette offre éducative gratuite et pour apprécier, le cas échéant, les effets de l'accompagnement éducatif sur les résultats scolaires et le comportement des élèves."

L'accompagnement éducatif dans la circulaire de rentrée 2008 : rappel
- Le Président de la République, dans son discours du 2 juin 2008, salue cette réforme (p. 7 du discours à télécharger).
- La circulaire de rentrée 2008 prévoit, parmi les dix grandes orientations prioritaires, de généraliser l’accompagnement éducatif de la sorte :
"8 - Généraliser l’accompagnement éducatif
À partir de la rentrée 2008, l’accompagnement éducatif est généralisé à tous les collèges, publics et privés sous contrat, ainsi qu’à toutes les écoles élémentaires de l’éducation prioritaire, en particulier celles des réseaux “ambition réussite”.
L’accompagnement éducatif aborde trois domaines : l’aide aux devoirs et aux leçons, la pratique artistique et culturelle, la pratique sportive. D’une durée indicative de 2h, il est organisé quatre jours par semaine tout au long de l’année, de préférence en fin de journée après la classe.
Les activités culturelles et sportives peuvent être conduites par des enseignants, des assistants d’éducation ou des intervenants extérieurs, en particulier des associations. La pratique des langues vivantes étrangères pour soutenir et renforcer le bilinguisme de certains élèves peut être proposée dans ce cadre, en ayant recours aux assistants et vacataires étrangers.
Il est recommandé de s’assurer de la qualité de l’encadrement et de faire appel à des associations agréées, au niveau local ou national.

Au sein des différentes instances de pilotage départemental, l’IA-DSDEN recherchera la mise en cohérence de l’accompagnement éducatif avec les dispositifs d’accompagnement des élèves hors temps scolaire qui existent déjà : contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS), contrat éducatif local (CEL), dispositifs de réussite éducative, actions menées dans ce domaine à l’initiative des collectivités terri toriales."
- Le site ministériel et l'accompagnement éducatif : pour qui [élèves volontaires toutes classes confondues], pour quoi faire [aide aux devoirs et aux leçons, pratique sportive, pratique artistique et culturelle], qui accompagne les élèves [des enseignants volontaires, des assistants d'éducation, des intervenants extérieurs], calendrier, dans votre région [Académie d'Amiens].

Accompagnement éducatif : actualités - bilans
[aller directement aux généralités en passant les textes officiels] - Mise à jour le 18 juin 2009.
- Bilan de l'accompagnement éducatif dans les écoles et les collèges pour l'année 2008-2009 : communiqué de presse du 17 juin 2009.
Près de 872 450 élèves volontaires des écoles élémentaires de l’éducation prioritaire et collégiens ont bénéficié de l'accompagnement éducatif en 2008-2009. Quatre domaines sont concernés : l’aide aux devoirs, les activités culturelles, la pratique sportive et les langues vivantes. L’école après les cours dure deux heures quatre jours par semaine.
Bilan 2008/2009 (année scolaire/enquête de mai 2009):
- 2 640 écoles élémentaires publiques Education Prioritaires +178 autres [TT = 2638], 147 014 écoliers volontaires, 22 944 intervenants, 698 767 heures d’accompagnement réparties comme suit : 62 % pour l’aide au travail scolaire, 26,1% pour la pratique artistique et culturelle et 11, 9% pour la pratique sportive.
- 5 104 collèges, 725 434 collégiens du public
, 113 057 intervenants, dont 60% d’enseignants, plus de 3,4 millions d’heures où l’aide aux devoirs représente 65,1 % de ces activités, la pratique artistique et culturelle 20,7%, la pratique sportive 10,4 % et les langues vivantes 3,8 %.
- Accompagnement éducatif : bilan 2008 (conférence de presse du 22 janvier 2009 : extrait)
Bilan 2008 (année civile)
3 072 écoles élémentaires publiques, 170 669 écoliers volontaires, 14 500 intervenants.
Après avoir été lancé en 2007 dans les collèges de l’éducation prioritaire, l’accompagnement éducatif s’étend à présent à 3 072 écoles élémentaires publiques de l’éducation prioritaire, dont :
- 801 écoles des réseaux « ambition réussite » (R.A.R.), soit 84% d’entre elles,
- 2 271 écoles des réseaux de réussite scolaire (R.R.S.), soit 75% d’entre elles.
Le total des élèves inscrits se monte à 170 669, ce qui représente 26,2% des élèves des écoles des R.A.R. et 25% des élèves des R.R.S. Ces élèves sont encadrés par 14 500 personnes, dont 10 900 professeurs des écoles.

- Bilan de la généralisation de l'accompagnement éducatif pour l'année 2008-2009 en décembre 2008 (site ministériel). Extraits :
710 227 collégiens du public, soit 30% des effectifs, bénéficient du dispositif dans 5 157 collèges - 170 669 élèves de l’école élémentaire publique de l’éducation prioritaire, soit 25,3% des effectifs, bénéficient du même dispositif organisé dans 3 072 écoles à raison de plus de 1 million d’heures assurées par 14 554 intervenants, dont 74,8% d’enseignants, ce qui permet un taux d’encadrement d’un intervenant pour 12 écoliers [...] - Dans le cadre de sa généralisation, 323 millions d’euros sont consacrés à ce nouveau dispositif.
- Xavier Darcos fait le bilan de la mise en place de l'accompagnement éducatif en 2007-2008 (communiqué du 9 juillet 2008]
Mis en place s à la rentrée 2007 dans les collèges publics et privés de l'éducation prioritaire ainsi que dans certains collèges ne relevant pas de l'éducation prioritaire, l'accompagnement éducatif après la classe a pour but de favoriser la réussite des élèves, leur épanouissement personnel et de réconcilier le temps de l'école avec la vie professionnelle des parents. Pour l'année scolaire 2007-2008, l'accompagnement éducatif a été effectivement organisé par 1508 collèges : 1085 collèges relevant de l'éducation prioritaire - 423 collèges ne relevant pas de l'éducation prioritaire [la suite en ligne].
- Xavier Darcos veut rétablir la vérité sur les moyens affectés à l'accompagnement éducatif : communiqué de presse du 6 mars 2008.
Extaits (en gras dans le texte) "Les moyens de l'accompagnement éducatif sont et seront assurés. En effet, 140 millions d'euros sont consacrés à la mise en oeuvre de ce dispositif dans le cadre de la Loi de Finances pour 2008. [...] L'accompagnement éducatif représente plus d'1,2 millions d'heures au total assurées par les enseignants pour l'année 2007-2008. [...] Ce dispositif sera étendu à tous les collèges dès la rentrée 2008 ainsi qu'à l'ensemble des écoles de l'éducation prioritaire. Les moyens de cette politique de justice scolaire seront bien entendu assurés."

L'accompagnement éducatif et le plan espoir banlieues
[plan espoir banlieues : présentation ici]
- Dans le cadre de la 2e deuxième phase du volet éducation de la dynamique « Espoir banlieues » (circulaire en ligne), est à renforcer en 2009-2010 "l'accompagnement éducatif [qui], désormais étendu aux écoles élémentaires des réseaux « ambition réussite » et de réussite scolaire, permet à chaque élève volontaire de bénéficier d'un encadrement de son travail personnel tout en lui offrant la possibilité d'une pratique sportive ou culturelle régulière.
Il convient à présent de renforcer la qualité pédagogique des actions mises en place dans les écoles de l'éducation prioritaire et de veiller à la mise en cohérence de l'accompagnement éducatif avec les dispositifs locaux existants (associatifs, municipaux, relevant de la politique de la ville.), pour que les élèves, comme les familles, puissent bénéficier d'une offre élargie, dans l'École ou en dehors. L'élaboration de conventions départementales, à l'exemple de celles déjà réalisées dans plusieurs académies, entre l'Éducation nationale et les préfectures, constituent des outils efficaces pour assurer cette cohérence.
"
- Dans le cadre du bilan de la première étape (discours en ligne du 15.05.09)
L’égalité des chances, c’est aussi l’accompagnement des plus fragiles. Les enfants de familles défavorisées, lorsqu’ils sortent trop tôt de l’école, ne peuvent faire leurs devoirs chez eux dans de bonnes conditions.
C’est pour ces « orphelins de 16 heures » que nous avons mis en place l’accompagnement éducatif en collège, étendu depuis la rentrée 2008 aux 3 000 écoles élémentaires de l’Éducation prioritaire. 171 00 élèves utilisent aujourd’hui ce nouveau service
.
Textes officiels...
Le BOEN publie la circulaire "Généralisation de l’accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008 à tous les collèges"" dans son numéro du 19 juin 2008 : présentation.
Cette action s'articule avec des élèves volontaires de toutes les classes et, pour la mettre en oeuvre, des enseignants volontaires, des assistants d'éducation [précisions], et des intervenants extérieurs (membres d'associations, enseignants à la retraite,...). Il s'agit de stages d'une durée indicative de deux heures, proposés quatre jours par semaine, après la classe si possible. Ils ont pour objet : l'aide aux devoirs et aux leçons (avec enseignant coordonnateur) , la pratique sportive et la pratique artistique et culturelle, domaines à moduler et à tous aborder avec les élèves autant que possible. La circulaire précise le contenu de chaque domaine et la part réservée aux intervenants autres que les enseignants. Ce dispositif suppose une cohérence locale avec intégration au projet d'établissement (soumis au conseil d'administration), voire dans le projet de réseau quand le collège appartient aux réseaux " ambition réussite " ou à un réseau de réussite scolaire - et un pilotage départemental (coordination par l'inspecteur d'académie qui met en cohérences ces projets avec d'autres tels CEL ou CLAS). Cette dernière partie de la circulaire rappelle la répartition des responsabilités , l'importance de l'information des familles et la nécessité de l'autorisation parentale, les partenariats indispensables avec les collectivités territoriales.
- Dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves à l'école. Décret n° 2005-1014 du 24-8-2005 (BOEN).
- Complément à la circulaire de préparation de la rentrée 2007 : mise en place de l’accompagnement éducatif dans les établissements de l’éducation prioritaire : la circulaire fondatrice (BOEN - notre site) et le discours du ministre.
- Circulaire n° 2006-065 - Assistants pédagogiques (BOEN).
- Circulaire n° 2008-059 "Développement de l’éducation artistique et culturelle" sur le développement des pratiques artistiques à l’école et hors de l’école/l'accompagnement éducatif.
Archives...
- Organisation des études dirigées à l'école élémentaire - Circulaire n° 94-226 du 6 septembre 1994 (site du CNDP).
... rapports officiels...
L’accompagnement éducatif après les cours in Rapport parlementaire de M. Censi enregistré le 11 octobre 2007.
... et autres
- Des visites ministérielles en rapport avec l'accompagnement éducatif : 08.11.07 -
- L'accompangnement éducatif au conseil de la vie lycéenne du 4.10.07 : site minsitériel.
"Ce dispositif est dans un premier temps mis en place à l'ensemble des collèges (publics et privés) de l'éducation prioritaire, et, notamment, des réseaux "ambition réussite". Il s'étendra à l'ensemble des collèges à la rentrée 2008 et, par la suite, à l'ensemble des écoles, des collèges et des lycées."

Généralités sur l'accompagnement éducatif [actualité et textes officiels]
- L'accompagnement éducatif
Sitographie réalisée par Claudine Vidal, CRDP de l'académie de Nice.
Le site du CRDP de Créteil.
Des exemples en Seine St Denis (le site dl'IA 93) -
- L'accompagnement à la scolarité
La charte nationale d'accompagnement à la soclarité : le site minstériel.
Accompagnement à la scolarité, égalité des chances et TIC : Educnet, INRP, CRDP Amiens.
Accompagnement scolaire en Zep-Rep : centre Alain Savary (INRP).
Accompagnement éducatif et EPS : site académique de Besançon.
2006 : un rapport au Ministre.
- Des guides pour les parents
Des fiches d'accompagnement à la scolarité depuis le site ministériel.
- Le soutien scolaire
Le site d'Educasources
- Espace PPRE
Le site du CRDP de Montpellier -
- Dans l'Académie d'Amiens
Le site académique d'Amiens. Les informations émanant de : collège E. Lucas (Amiens) -
- Autres sites signalés par l'ouvrage édité au CRDP d'Amiens
* Les PPRE par J.M. Zakhartchouk in Les PPRE, nouveau visage de l’aide individualisée (cahiers pédagogiques). Voir (rappel) : dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves ...à l'école (BOEN) ... au collège (BOEN).
* Soutien en ligne et périscolaire in le n° 43 des Dossiers de l'ngénierie éducative. Le soutien scolaire entre éducation populaire et industrie de service (INRP).
* Accompagnement à la scolarité, égalité des chances et TIC : Educnet (rappel). Accompagnement à la scolarité, fiches familiales. Accompagnement à la scolarité : rapport IGAEN 2006. Accompagnement et soutien scolaires (DGESCO, éd. CNDP). Accompagnment à la scolarité et diversité cultruelle
* Bien lire : prévention de l'illettrisme et élève en difficulté de lecture. - Les élèves en diffcultés : centre académique de ressources sur la Maîtrise des langages (CARMaL).
* Le travail des élèves pour l'école en dehors de l'école : rapport de D. Glazman et L. Bessou pour le HCEE (2004).

 


Des outils dans le réseau SCEREN - Mise à jour le 3 juillet 2008
L'accompagnement à la scolarité / Jean-Michel Le Bail. 284 pages. Collection : «Repère pour agir. Second degré ». Collection : «Repère pour agir. Second degré ». Réf. : 800B5300– Prix : 15 euros. En savoir plus.
Le CRDP de Paris met en ligne la vidéo qui présente cet ouvrage.
Bibliographie : des liens intéressants (en cours)
Cette bibliographie reprend celle de l'ouvrage de J.M. Le Bail...
- L'enfant et la peur d'apprendre (site des cahiers pdagogiques)
- Accompagnement à la scolarité et diversité culturelle (site de l'Observatoire des Zones Prioritaires)
... et d'autres
- Une communication de Gérard Chauveau (CRDP de Créteil).

 

 

 

Les sciences et techniques au collège

L' expérimentation en sciences et technologie

&

l'enseignement intégré de science et technologie (EIST)

 

Mise à jour le 23 avril 2012

 

L'enseignement intégré de science et technologie (EIST) en sixième et cinquième est expérimenté depuis 2006.
Il permet de mettre en œuvre la démarche d'investigation caractéristique des pratiques scientifiques et technologiques et favorise le décloisonnement entre disciplines.

La circulaire de rentrée 2012 (eduscol)

•Le développement de l'enseignement intégré de sciences et technologies (EIST) se poursuit, notamment dans les collèges du réseau ECLAIR.
Les inspecteurs pédagogiques régionaux accompagnent les établissements pour la mise en œuvre de cet enseignement, selon les recommandations énoncées dans la circulaire n° 2011-089 du 14 juin 2011.
** Un ouvrage numérique dédié à l'EIST accompagnera les enseignants dans le développement des pratiques interdisciplinaires de sciences et technologie au collège. Cet outil permettra aux élèves de travailler individuellement, en groupe ou en classe entière, en s'appuyant sur l'utilisation d'activités interactives et de ressources documentaires.
•Les projets collectifs de sciences et technologies doivent se développer en lien avec les différents partenaires. Les différentes actions menées avec la Fondation C.Génial (Concours C.Génial, « professeurs en entreprises », « ingénieurs et techniciens en classe », etc.) s'amplifient. Le dispositif « Math C2+ », qui permet d'organiser des stages de mathématiques au sein même des universités pendant les vacances scolaires, se généralise en 2012.

L'enseignement intégré de science et technologie (EIST) [eduscol]

Il a d'abord pour objectif de favoriser la mise en œuvre par l'élève de démarches caractéristiques des pratiques scientifiques et technologiques. Il vise également un décloisonnement disciplinaire qui permet de mieux appréhender les objets d'études scientifiques et technologiques.
Ce dispositif facilite la transition entre l'école élémentaire et le collège en s'inscrivant dans la continuité de la rénovation de l'enseignement des sciences et de la technologie menée à l'école primaire.

Poursuivant la recherche d’un enseignement scientifique et technologique rénové, se situant dans le sillage de La main à la pâte, des collèges volontaires, accompagnés par l’Académie des sciences et l’Académie des technologies, pratiquent avec souplesse une approche intégrée, centrée sur l’investigation et le développement de l’esprit scientifique.
Une cinquantaine de collèges répartis dans 17 académies sont engagés dans ce projet à la rentrée 2009.
Ce nombre est en constante augmentation et le Ministre de l'éducation Luc Chatel a annoncé l'extension à 400 collèges dès 2011 (liste depuis Eduscol).

Un guide pratique de l'expérimentation, décrivant ses principes, son cahier des charges et regroupant des témoignages pratiques est téléchargeable depuis son site dédié.

EIST : modalités d'organisation, mise en pratique

Extrait de la circulaire n° 2011-089 du 14 juin 2011 [au BO du 30 juin 2011] (nous soulignons).
"L'EIST est un enseignement intégré de physique-chimie, de sciences de la vie et de la Terre, et de technologie.
Il nécessite la mise en place d'équipes pédagogiques réunissant au moins un professeur de chacune de ces disciplines. Cet enseignement est dispensé en groupe de 20 élèves au maximum, au besoin en formant 3 groupes à partir de 2 classes. Chaque professeur prend en charge la totalité de l'enseignement pour un groupe sur l'année scolaire".
En classe de 6e
"L'horaire de l'EIST [en classe de 6e] se substitue à l'horaire d'enseignement de sciences de la vie et de la Terre (1,5 h) et de technologie (1,5 h), majoré de 0,5 h. Chaque élève bénéficie donc de 3,5 heures d'enseignement de science et technologie par semaine.
[...]
"L'EIST en classe de sixième est mis en pratique dans le cadre des programmes de sciences de la vie et de la Terre et de technologie en vigueur (bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008).
Cet enseignement, fondé sur les notions définies par ces programmes et sur des notions complémentaires de physique-chimie, repose sur leur mise en relation à partir de thématiques communes et transversales. Il privilégie les démarches actives et en particulier la démarche d'investigation, telle qu'elle est définie dans les programmes d'enseignement des sciences et de technologie au collège. À cet égard, l'horaire globalisé permet de disposer de séances de durée plus longue qui facilitent la mise en place des différentes étapes propres à cette démarche.
Dans cette perspective, le document « De quoi est fait le monde ? Matière et matériaux », élaboré en concertation avec l'Académie des sciences et l'inspection générale de l'Éducation nationale [voir ici], propose des exemples variés de situations pédagogiques : questionnements, résolutions de problèmes, projets, etc. Ce document peut constituer un fil conducteur pour la mise en œuvre pédagogique de l'EIST".

EIST : les collèges expérimentaux

Le cadre réglementaire de l'EIST est celui de l'article 34 relatif à l'expérimentation de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école, codifié par l'article L. 401-1 du code de l'Education [en ligne].

L'exemple de l'expérimentation au collège Jean Jacques Soulier de Montluçon depuis le site dédié (format PDF).

La liste des scollèges expérimentaux depuis Eduscol.

 

 

SCÉRÉN Éducasource | Savoirs-Cdi | Éduclic
Arts & Culture | Éducation.fr | Éducnet | BO | Éduscol