Les arts plastiques au collège

Arts plastiques au collège et socle commun dont autour de la compétence 5 -
Arts plastiques de la 6e à la 3e : programmes en cours / brevet des collèges (DNB)

Arts plastiques en lycée général et technologique : classe de seconde depuis 2010/2011
Arts plastiques en lycée général : cycle terminal (en cours de refonte)
... à compter de 2012/2013 : classe terminale.
Arts plastiques aux baccalauréats généraux et technologiques

Mise à jour le 30 novembre 2012



 

Arts plastiques à l'école primaire : les arts visuels [histoire des arts]

Arts plastiques et socle commun à l'école primaire

Arts plastiques (visuels) à l'école :
ressources
et
programmes : maternelle,
cycle 2, cycle 3

 

 

 

Arts plastiques et socle commun à l'école primaire

Queqleus approches du rapport arts plastiques / socle commun

Depuis le site académique de Nancy-Metz : La place de la théorie, de la maîtrise de la langue écrite et orale en cours d’arts plastiques.
Même si cette réflexion d'un IPR s'applique d'abord aux enseignements du secondaire, elle reste valable pour tous les niveaux concernés par le socle commun.
Depuis le même site (même auteur), un fichier Wiord :
Contribution des arts plastiques aux sept compétences du socle commun.

Arts plastiques et culture humaniste : rappel du palier 5 du socle

Connaissances
En donnant des repères communs pour comprendre, la culture humaniste participe à la construction du sentiment d'appartenance à la communauté des citoyens, aide à la formation d'opinions raisonnées, prépare chacun à la construction de sa propre culture et conditionne son ouverture au monde. Les élèves doivent : [...] être préparés à partager une culture européenne : [...] par une connaissance d'oeuvres [...] picturales, [...] du patrimoine français, européen et mondial (ancien, moderne ou contemporain) [...).
Capacités
Les élèves doivent être capables :
- de lire et utiliser différents langages, en particulier les images (différents types de textes, tableaux et graphiques, schémas, représentations cartographiques, représentations d'oeuvres d'art, photographies, images de synthèse) ;
- de situer dans le temps les événements, les oeuvres littéraires ou artistiques, [...] et de les mettre en relation avec des faits historiques ou culturels utiles à leur compréhension ;
- de faire la distinction entre produits de consommation culturelle et oeuvres d'art [...].

Arts plastiques (visuels) à l'école : ressources et programmes : maternelle, cycle 2, cycle 3

Arts visuels à l'école : des ressources en ligne (tous cycles)

- Arts visuels de la maternelle au CM2, le document d'accomapgnement des programems de 2002 : p. 3-18 du document d'application (signalé par eduscol).
N.B - Les nouveaux programmes de 2008 reprennent presque mot pour mot les anciens programmes pour la maternelle.
Voir aussi le rapport 2007 (avant nouveaux progammes) de l'IGEN - La mise en oeuvre de l’éducation artistique et culturelle dans l’enseignement primaire (ibidem)
- L'expérience de l'art : à l'école des arts plastiques et visuels depuis le site du CDDP du haut Rhin (CRDP d'Alsace).
L'expérience de l'art est un espace de découverte des arts plastiques et visuels autour de projets développés au sein d'écoles maternelles et élémentaires de la Ville de Mulhouse et du Bassin Potassique.
- Depuis Educasources ...
... le site du CRDP de Dijon.
Des outils en vente dans le réseau CNDP
... dans la collection Arts visuels (le volume 16 € / pour les 3 cycles de l'école : sauf indication contraire)
- Arts visuels & Bestiaire par Cathy Chamagne. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Franche-Comté - 2010
Arts visuels & bestiaire permet de découvrir et comprendre le rapport à l'animal au travers d'œuvres d'artistes, ateliers pratiques et textes d'information.
Les 30 ateliers sont déclinés pour les cycles de l'école primaire et du collège. Ils croisent les pratiques plastiques mises en oeuvre dans la classe et les démarches artistiques qui interrogent plus particulièrement la représentation de l'animal, de l'arche de Noé aux monstres, en passant par le poisson d'avril ou le cabinet de curiosités...
- Arts visuels & Collections par Anne Giraudeau. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Poitou-Charentes - 2007
Collections est le 5e tome de la collection Arts visuels &...Ce riche ouvrage offrira aux enseignants des écoles des pistes, des démarches pédagogiques et 27 ateliers autour de la notion du mot collection et de son histoire, mais aussi sur sa conception, sa réalisation et ses représentations.
- Arts visuels & Contes et légendes par Pascale Bertrand, Annie Borsotti, Béatrice Laurent?. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Franche-Comté - 2009
L’ouvrage présente un parcours de l’imaginaire en 32 ateliers qui invitent les élèves à représenter plastiquement le monde des récits mythologiques, des contes, des légendes et des fables. En explorant l’inépuisable univers de ces quatre genres littéraires et en présentant les artistes qui leur sont associés, il multiplie les occasions de mêler réellement histoire des arts et pratiques artistiques. Les ateliers de pratique offrent une grande variété d’approches et de techniques plastiques : lecture, dessin, peinture, danse, photographie, théâtre, land art, création multimédia... La partie « Récits mythologiques » s’intéresse à Orphée, au Minotaure, à la Méduse et autres êtres hybrides. La partie « Conte » prend appui sur les récits Hänsel et Gretel, Le Petit Chaperon rouge, sur des personnages comme la fée ou la sorcière ou sur un lieu tel que la forêt. La partie « Légende » conduit les élèves dans l’univers féerique des dragons, vouivres et serpents. La partie « Fable » revisite notamment La Fontaine et son bestiaire, par la mise en volume et la mise en scène théâtrale. L’ouvrage fait appel aux œuvres patrimoniales ou contemporaines, nationales ou étrangères, locales ou éloignées, aux objets du réel : 80 reproductions d’œuvres sont mises en regard des compositions originales d’élèves. Il répond aux nouveaux programmes d’arts visuels et d’histoire des arts à l’école comme au collège.
- Arts visuels & Danse par Pascale Goudin, Nicole Morin. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Poitou-Charentes - 2010
Danse est le 12e tome de la collection Arts visuels &... Cet ouvrage propose un regard croisé sur deux disciplines artistiques enseignées à l'école. Les situations proposées sont des pistes de travail qui participent à l'expérience motrice et sensorielle des enfants tout en se confrontant à l'histoire des arts. Le principal objectif est de former des enfants culturellement actifs qui développeront un goût et une motivation durable pour les activités artistiques, qu'elles soient plastiques, visuelles ou gestuelles.
- Arts visuels & Fils, bouts d'tissus par Claudine Guilhot. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Poitou-Charentes - 2008
Fils et bouts d'tissus est le 6e tome de la collection Arts visuels &... De fil en aiguille, de dentelles en rubans, d’échantillons en lés, l’auteur compose un patchwork d’ateliers, une trame de travaux « faits main » par les élèves qui témoignent de leurs capacités de mise en œuvre aussi bien que de leur attitude d’ouverture, de curiosité et de créativité.
- Arts visueld & Habits, habillages par Claudine Guilhot. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Poitou-Charentes - 2009
C' est le 9e tome de la collection Arts visuels & … Au fil de l’histoire des arts, au cœur d’une culture humaniste, Arts visuels & Habits, habillages propose de mettre en dialogue œuvres, artistes, enseignants et élèves. L’étude du vêtement convie les élèves à entrer dans un inventaire qui entrelace, coud et découd histoire, géographie, cultures, coutumes aussi bien qu’art et société.
L’habit est multiple, changeant, évolutif, signe d’une époque et de son langage… Les élèves se piquent au jeu, jouent à se déguiser, se vêtir. Par leur curiosité, leur créativité, ils deviennent de « petites mains » expertes. Dans le prolongement de Arts visuels & Fils, bouts d’tissus, l’auteur invite élèves et enseignants à parcourir cette fois l’histoire du costume et de la mode, des arts du quotidien, pour en extraire des ateliers riches et porteurs de sens de la maternelle au collège. De la blouse d’écolier à la robe de haute couture, du kimono de papier à la parure royale, sans oublier les accessoires, toutes ces expériences sont fondatrices de la confi ance en soi et participent à la construction de nombreux apprentissages.

- Arts visuels & Jeux d'écriture par Coco Texedre. Ouvrage de 64 p. couleur - 21 X 29,7 cm - CRDP de Poitou-Charentes - 2004
Cet ouvrage présente des activités facilitant chez les élèves le passage à l'écrit trop souvent vécu comme une contrainte, pour renouer avec les apprentissages essentiels. On y trouvera une pépinière d'idées et d'activités.
- Arts visuels & Jardins par Aline Rutily. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Poitou-Charentes - 2006
Cet ouvrage propose des pistes pédagogiques afin de permettre aux élèves de s'approprier le jardin comme un « monument vivant » : un patrimoine naturel, artistique, social, à connaître, à apprendre et à protéger dès le plus jeune âge. Cet apprentissage du jardin s'appuie sur une observation sensible, visuelle, tactile, olfactive, structurelle. Chaque enfant élabore progressivement des repères selon ses propres indices, en confrontant différents langages : littéraire, poétique, plastique, scientifique.
- Arts visuels & Musique par Philippe Morin, Olivier Branchereau, Marc Bourget, Nadège Fourcaud, Nicole Morin.CRDP Poitou-Charentes - 2011
Proposer une démarche autour de l'interaction arts visuels et ... musique c'est s'interroger sur la correspondance son / couleurs avec Kandinsky mais aussi Olivier Messiaen ... Au delà de cette correspondance parfois articielle, l'ouvrage propose de considèrer le temps des plasticiens et l'espace des musiciens, de repérer les instruments représentés au long de l'histoire des arts ou intégrés en tant qu'objets réels dans les oeuvres modernes et contemporains ...
- Arts visuels & Objets par Michèle Guitton
Objets est le 7e tome de la collection Arts visuels & … La place de l’OBJET dans l’Histoire des Arts et dans l’art contemporain, depuis le début du XXe siècle, justifie sa légitimité dans la pratique et l’enseignement des Arts visuels à l’école. L’auteur propose des pistes de recherche artistique autour de trois objets, simples et multiples à la fois : la boule, la chaise et le pot. Transférable, cette démarche permet aux enseignants d’amener leurs élèves à : prendre conscience que les objets de notre quotidien peuvent porter une dimension esthétique / construire une réflexion sur la place de l’objet dans la société de consommation et sur le développement durable à développer leur créativité.
- Arts visuels et paysages par Yves LE GALL. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Poitou-Charentes - 2010
Arts visuels & Paysages met en perspective l’évolution du paysage dans l’art occidental. Pour chaque époque, sont évoquées des interactions entre arts, histoire, religion & sciences. Les références artistiques sont articulées avec des propositions de pratiques plastiques pour l’école et le collège.
- Arts visuels & Portraits par Michèle Guitton. Ouvrage de 64 p. couleur - 21 X 29,7 cm - CRDP de Poitou-Charentes - 2005
Cet ouvrage est le deuxième de la collection « Arts visuels & ... ». Portraits en pieds, portraits en groupes, autoportraits... l'image de soi est abordée sous différentes facettes. 35 propositions concrètes d'ateliers sont présentées. Elles prennent appui sur l'histoire de l'art du portrait des temps antiques à nos jours (56 reproductions d'oeuvres d'artistes très connus comme Holbein, Velasquez, Goya, Ingres, Basquiat, Dubuffet, Klimt, Léger, Picasso, Warhol...).
L'ouvrage suggère une progression pédagogique riche et variée s'appuyant sur les grands domaines actuels de l'enseignement des arts visuels à l'école : le dessin, les compositions plastiques, l'image, et la découverte des oeuvres d'art
.
- Arts visuels & Sciences : l'eau par Michèle Guitton. CRDP Poitou-Charentes - 2011
Le sujet de l'eau, tellement d'actualité aujourd'hui, et de tous temps source d'imaginaire, se trouve être au carrefour des disciplines que sont les sciences, l'Education au développement durable et les Arts visuels. Apothicaires, chimistes, ayant une parfaite connaissance des plantes et des minéraux dont ils extrayaient le couleurs, les artistes d'hier n'étaient-ils pas des scientifiques ? Naturalistes, impressionnistes bien des artistes amoureux de la nature ont été les premiers à nous en montrer la beauté. Ecologistes avant l'heure, les artistes du Land'art nous alertent sur l'éphémère de la vie et le respect indispensable à avoir vis à vis de la planète.
- Arts visuels & Temps par Michèle Mazalto. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Franche-Comté - 2010
Arts visuels & temps permet de découvrir, comprendre et s'approprier les codes culturels et artistiques qui disent cette notion abstraite qu'est le temps. Il invite les élèves à :
prendre conscience de l'écart entre temps réel et temps subjectif et utiliser les symboles qui participent à sa représentation
faire des choix plastiques en fonction du temps imparti pour participer à l'acquisition de leur autonomie
analyser les œuvres et leur statut comme celles de leur propre pratique
acquérir des repères chronologiques qui structurent les savoirs et créent des liens entre les œuvres du passé et les œuvres contemporaines.
30 ateliers transposables sont déclinés pour les cycles de l’école primaire et du collège. Ils croisent les pratiques plastiques mises en oeuvre dans la classe et les démarches artistiques qui interrogent plus particulièrement la représentation des temps symboliques, vécus ou retrouvés et les objets qui les matérialisent. Ils permettent de construire des projets pluridisciplinaires en conformité avec les recommandations officielles. L’auteur, Michèle Mazalto, est IA-IPR honoraire d'arts plastiques et d'histoire des arts dans l'académie de Besançon. La collection Arts visuels & est dirigée par Nicole Morin.
- Arts visuels & TICE par Laurence Laval, Géraldine Guillaumond. Comment utiliser un ordinateur pour produire de nouvelles formes visuelles ? Comment utiliser cette machine pour réinvestir l’espace architectural ou s’immerger dans la collection d’un musée ? Comment simplifier le rapport à certaines oeuvres de l’histoire des arts ? En retour, comment mobiliser la créativité et le goût pour les images afin d’ancrer la maîtrise des items du B2i ? A travers 34 ateliers, Arts visuels & TICE permet de mettre en pratique les outils de l’ère numérique, et de donner un éclairage neuf et un attrait renouvelé à des pratiques plus familières. Ces ateliers sont des clefs qui ouvrent de nouvelles portes dans le domaine des arts. Arts et TICE dialoguent pour un bénéfice partagé.
- Arts Visuels & Villes par Pascale Bertrand, Annie Borsotti, Béatrice Laurent. CRDP Franche-Comté - 2011
La ville concentre des interrogations contemporaines cruciales : politiques, écologiques, économiques, sociales. Questions dont se sont emparés les artistes, de plus en plus sollicités dans les espaces urbains pour susciter du lien social, nourrir une mémoire collective, favoriser une culture commune. En croisant des premières notions d’urbanisme avec des expressions artistiques, Arts visuels & villes invite les élèves à porter un regard curieux et sensible sur la cité, à comprendre et mettre en relation les composantes des univers urbains au travers de 32 activités autour de l’habitat et son organisation, des villes rêvées, des villes embellies et interrogées par les artistes.
- Arts visuels & Voyages, civilisations imaginaires par Yves Le Gall. Ouvrage de 64 p. couleur - CRDP de Poitou-Charentes - 2007
Représenter plastiquement et dans une démarche artistique les composants d’un voyage, d’une découverte et d’une «invention» d’une civilisation inconnue, la porter à la connaissance du public constituent le fil conducteur de cet ouvrage. Ce fil conducteur est tendu en permanence entre fiction et réalité, entre œuvre et document, entre le monde artistique et le domaine scientifique. Objectifs pédagogiques : proposer les arts visuels comme un moyen efficace d’appréhender et comprendre la diversité des civilisations, dans le temps et dans l’espace - faire appréhender aux élèves le fait qu’il existe différentes manières de rendre compte de la réalité - utiliser les arts visuels comme catalyseur d’une programmation pluridisciplinaire cohérente (conformément aux IO de 2002)
valoriser les productions plastiques et écrites - mettre en oeuvre une démarche artistique intégrant des références artistiques et culturelles dont des oeuvres de référence (liste nationale des documents d’application Arts visuels) - utiliser l’outil informatique avec plus particulièrement un travail sur l’image et les relations textes-images.

 

Ecole maternelle - Percevoir, sentir, imaginer, créer

Le programme depuis la rentrée 2008 [en ligne]
L’école maternelle propose une première sensibilisation artistique. Les activités visuelles et tactiles, auditives et vocales accroissent les possibilités sensorielles de l’enfant. Elles sollicitent son imagination et enrichissent ses connaissances et ses capacités d’expression ; elles contribuent à développer ses facultés d’attention et de concentration. Elles sont l’occasion de familiariser les enfants, par l’écoute et l’observation, avec les formes d’expression artistique les plus variées ; ils éprouvent des émotions et acquièrent des premiers repères dans l’univers de la création.
Ces activités entretiennent de nombreux liens avec les autres domaines d’apprentissage : elles nourrissent la curiosité dans la découverte du monde ; elles permettent à l’enfant d’exercer sa motricité ; elles l’encouragent à exprimer des réactions, des goûts et des choix dans l’échange avec les autres.
Le dessin et les compositions plastiques (fabrication d’objets) sont les moyens d’expression privilégiés.
Les enfants expérimentent les divers instruments, supports et procédés du dessin. Ils découvrent, utilisent et réalisent des images et des objets de natures variées. Ils construisent des objets en utilisant peinture, papiers collés, collage en relief, assemblage, modelage...
Dans ce contexte, l’enseignant aide les enfants à exprimer ce qu’ils perçoivent, à évoquer leurs projets et leurs réalisations ; il les conduit à utiliser, pour ce faire, un vocabulaire adapté. Il les encourage à commencer une collection personnelle d’objets à valeur esthétique et affective. [...]

À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :
- adapter son geste aux contraintes matérielles (instruments, supports, matériels) ;
- utiliser le dessin comme moyen d’expression et de représentation ;
- réaliser une composition en plan ou en volume selon un désir exprimé ;
- observer et décrire des œuvres du patrimoine, construire des collections [...].

Arts plastiques en cycle 2 (CP/CE1) - Pratiques artistiques et histoire des arts

Le programme depuis la rentrée 2008 [en ligne]
La sensibilité artistique et les capacités d’expression des élèves sont développées par les pratiques artistiques, mais également par des références culturelles liées à l’histoire des arts.
Ces activités s’accompagnent de l’usage d’un vocabulaire précis qui permet aux élèves d’exprimer leurs sensations, leurs émotions, leurs préférences et leurs goûts. Un premier contact avec des œuvres les conduit à observer, écouter, décrire et comparer.
1 - Arts visuels
Les arts visuels regroupent les arts plastiques, le cinéma, la photographie, le design, les arts numériques.
Leur enseignement s’appuie sur une pratique régulière et diversifiée de l’expression plastique, du dessin et la réalisation d’images fixes ou mobiles. Il mobilise des techniques traditionnelles (peinture, dessin) ou plus contemporaines (photographie numérique, cinéma, video, infographie) et propose des procédures simples mais combinées (recouvrement, tracés, collage/montage). Ces pratiques s’exercent autant en surface qu’en volume à partir d’instruments, de gestes techniques, de médiums et de supports variés. Les élèves sont conduits à exprimer ce qu’ils perçoivent, à imaginer et évoquer leurs projets et leurs réalisations en utilisant un vocabulaire approprié. [...]

A noter
La grille de références
pour l’évaluation et la validation des compétences du socle commun au palier 1 ne concerne pas la 5e compétence (culture humaniste).

 

Arts visuels en cycle 3 -Pratiques artistiques et histoire des arts : programme (en ligne)

Le programme
Pratiques artistiques
La sensibilité artistique et les capacités d’expression des élèves sont développées par les pratiques artistiques, mais également par la rencontre et l’étude d’œuvres diversifiées relevant des différentes composantes esthétiques, temporelles et géographiques de l’histoire des arts.
1 - Arts visuels
Conjuguant pratiques diversifiées et fréquentation d’œuvres de plus en plus complexes et variées, l’enseignement des arts visuels (arts plastiques, cinéma, photographie, design, arts numériques) approfondit le programme commencé en cycle 2. Cet enseignement favorise l’expression et la création. Il conduit à l’acquisition de savoirs et de techniques spécifiques et amène progressivement l’enfant à cerner la notion d’œuvre d’art et à distinguer la valeur d’usage de la valeur esthétique des objets étudiés. Pratiques régulières et diversifiées et références aux œuvres contribuent ainsi à l’enseignement de l’histoire des arts. [...]
Histoire des arts [détail ici]
L’histoire des arts porte à la connaissance des élèves des œuvres de référence qui appartiennent au patrimoine ou à l’art contemporain ; ces œuvres leur sont présentées en relation avec une époque, une aire géographique (sur la base des repères chronologiques et spatiaux acquis en histoire et en géographie), une forme d’expression (dessin, peinture, sculpture, architecture, arts appliqués, musique, danse, cinéma), et le cas échéant une technique (huile sur toile, gravure...), un artisanat ou une activité créatrice vivante.
L’histoire des arts en relation avec les autres enseignements aide les élèves à se situer parmi les productions artistiques de l’humanité et les différentes cultures considérées dans le temps et dans l’espace. Confrontés à des œuvres diverses, ils découvrent les richesses, la permanence et l’universalité de la création artistique.
En arts visuels comme en éducation musicale, au titre de l’histoire des arts, les élèves bénéficient de rencontres sensibles avec des œuvres qu’ils sont en mesure d’apprécier. Selon la proximité géographique, des monuments, des musées, des ateliers d’art, des spectacles vivants ou des films en salle de cinéma pourront être découverts. Ces sorties éveillent la curiosité des élèves pour les chefs-d’œuvre ou les activités artistiques de leur ville ou de leur région.

Arts plastiques et évaluation du socle commun en fin de CM2 (au palier 2)
- Extrait de la grille d'évaluation du livret de compétences correspondant : pratiquer les arts et avoir des repères en histoire des arts.

Item
Explicitation des items
Indications pour l’évaluation
Distinguer les grandes catégories de la création artistique (littérature, musique, danse, théâtre, cinéma, dessin, peinture,
sculpture, architecture)
- A partir de l’étude d’oeuvres diversifiées, distinguer les grandes catégories de la création artistique dans des situations d’apprentissage variées et en recherchant les liens possibles avec les autres disciplines, notamment la littérature, l’histoire, la géographie, les
sciences.
- Caractériser chacune des grandes catégories de lacréation artistique.
L’évaluation peut être conduite dans le cadre des activités quotidiennes ou lors d’activités spécifiquement
conçues pour l’évaluation.
L’observation porte sur la capacité de l’élève à :
- associer un artiste à l’art qu’il pratique ;
- rattacher le nom d’une oeuvre au domaine artistique dont elle relève et le justifier ;
- associer le nom d’une oeuvre à un artiste ;
- associer le nom d'un artiste à une ou plusieurs de ses oeuvres ;
- rapprocher des connaissances acquises dans différentes disciplines (titres d'oeuvres, noms d'artistes…) ;
- utiliser les grandes catégories de la création artistique pour classer des oeuvres dans des situations diverses
(réalisation de frises collectives, d’affiches, utilisation du cahier des arts…).
L'item est évalué positivement lorsque l'élève est capable de nommer les grands domaines de la création
artistique
Reconnaître et décrire des
oeuvres préalablement
étudiées
- Décrire des oeuvres de différents domaines artistiques
en détaillant certains éléments constitutifs, en les situant dans l’espace et le temps et en utilisant
quelques termes d’un vocabulaire spécifique.
- Exprimer une émotion et émettre un point de vue.
Les évaluations de cet item peuvent être ponctuelles en ce qui concerne la mesure des connaissances acquises.
L'observation porte alors sur la capacité des élèves à :
- identifier et décrire des oeuvres étudiées de natures, d’époques et d’aires géographiques variées ;
- les situer les unes par rapport aux autres (celles d'une même époque notamment).
Les évaluations peuvent aussi être continues en ce qui concerne les capacités et les attitudes pour lesquelles on cherchera à mesurer une aisance croissante des élèves dans la capacité à : aborder les oeuvres (précision du regard, recherche d’éléments porteurs de sens…) / décrire les oeuvres en réinvestissant un vocabulaire spécifique ;
- analyser un classement d’oeuvres déjà réalisé et en expliciter les critères.
L’item est évalué positivement lorsque l’élève est capable de restituer des connaissances apprises, d’argumenter
ses choix, en formulant des
Pratiquer le dessin et
diverses formes d’expression visuelles et plastiques
Pratiquer des activités artistiques en utilisant différents matériaux, supports, instruments et techniques et
montrer une sensibilité artistique et des capacités d’expression et de créativité.
L'évaluation peut être conduite dans des situations collectives ou individuelles.
L'observation porte sur :
- le respect des consignes dans les productions réalisées ;
- l'utilisation adéquate des supports ou matériaux proposés ;
- la maîtrise correcte d'une technique spécifique apprise ;
- le niveau d'adéquation entre le respect des contraintes proposées et la production réalisée.

Des ressources
... sur les sites académiques
- depuis le site académique de Reims.
... au CNDP
- 50 activités en arts visuels au cycle 3 - 1 ouvrage de 202 pagezs édité apr le CRDP de Midi-Pyrénées (Touse). 23 euros (en savoir plus).

 

Les arts plastiques au collège (eduscol)
Arts plastiques au collège et socle commun
(histoire des arts au collège)
Arts plastiques au collège : les programmes en cours
Arts plastiques au brevet des collèges (DNB)

 

 

 

Arts plastiques au collège et socle commun dont : autour de la compétence 5

Des liens [voir aussi le site académique de Besançon] ...

- Depuis le site académique de Nancy-Metz : La place de la théorie, de la maîtrise de la langue écrite et orale en cours d’arts plastiques.
Cette réflexion d'une IPR s'applique d'abord aux enseignements du secondaire (mais reste valable pour tous les niveaux concernés par le socle commun).
Depuis le même site (même auteur), un fichier Word :
Contribution des arts plastiques aux sept compétences du socle commun.
- Un diaporama (fichier PPT) depuis le site académique de Rennes
présente les nouveux programmes (longue séquence en rapport avec le socle commun).

Evaluation du socle commun en arts plastiques en fin de CM2/à l'entrée en 6ème

Voir ici.

Forme, espace, couleur, matière, lumière et temps en arts plastiques dans le cadre du socle commun (texte en ligne)

** Ce "sont des notions continuellement travaillées dans les pratiques d'expressions plastiques et visuelles où le CORPS participe intrinsèquement du travail. C’est en s’appuyant sur ces champs notionnels que l'enseignement des arts plastiques permet l'acquisition de connaissances, de savoirs et de savoirfaire. En favorisant une réflexion qui donne sens à l'exploration des moyens de mise en oeuvre, cet enseignement, à la croisée du sensible et de l’intelligible, participe à la construction de l’individu."
** La suite du propos montre en quoi cet enseignement se relie à chaque compétence du socle commun : 1 - la langue française (la "réflexion autour des oeuvres ou de leur production est fondée sur un vécu qui nourrit l'expression orale. Cela peut également prendre la forme de notations écrites. Le recours à un vocabulaire spécifique et son usage pertinent sont évalués") - 2 - la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication (TICE et arts plastiques) ; - 3 : l'initiative des élèves et l'accès à l'autonomie facilité : 4 : les compétences sociales et civiques ("telles la tolérance, l'écoute et la responsabilité" mais aussi la conscience de l'altérité).
** "Les différences culturelles sont, en art, sources de connaissance et de questionnement. Les oeuvres d'art ouvrent à la diversité des repères culturels, tant sur les aspects conceptuels que sur les aspects historiques, géographiques et sociologiques. De ce point de vue, les arts plastiques contribuent à l'acquisition d'une culture humaniste et scientifique".

Culture humaniste et arts plastiques au collège : autour de lla compétence 5 (culture hunmaniste)

Extrait de : contribution des disciplines à l'évaluation de la culture humaniste (novembre 2010) pour l'évaluation en fin de scolarité obligratoire (contributions des disciplines à l’évaluation de la culture humaniste).

 

Avoir des compétences et des repères relevant de l’espace : les grands ensembles physiques et humains et les grands types d’aménagements dans le monde, les principales caractéristiques géographiques de la France et de l’Europe.

L’élève sait :
• nommer, localiser et situer les repères géographiques étudiés au collège, en particulier ceux qui concernent la France et l’Europe ;
• caractériser l’espace dans lequel il vit ;
• mobiliser un vocabulaire approprié.
Il utilise ses connaissances :
• pour identifier les composantes d’un paysage à partir du réel ou de ses représentations ;
• pour associer un paysage caractéristique à l’espace qui lui correspond ;
• pour présenter une situation géographique ;
• pour décrire et expliquer, en mobilisant quelques exemples, l’action des sociétés humaines sur leur territoire.
[Illustration]
- En arts plastiques, l’espace est au coeur des apprentissages en particulier grâce au travail rigoureux et sensible sur le regard, à l’importance accordée à l’expérience, qui développent chez l’élève des qualités d’observation et facilitent la mémorisation. Que ce soit des espaces naturels (paysages) ou des espaces construits (architectures, urbanisme) observés ou représentés, l’élève aborde de manière sensible des notions spécifiques (plans, profondeur, étendue, échelle…). Capable d’en observer les caractéristiques visuelles, d’en apprécier les qualités esthétiques, il éprouve, apprend et comprend les notions relevant de l’espace. Décrire, observer, représenter sont des pratiques qui contribuent à l’acquisition de ces repères.
- Par ailleurs, de nombreuses relations entre l’espace physique et les espaces de référence sont à interroger mettant ainsi en évidence le dialogue qui s’établit entre diverses civilisations et cultures historiques, géographiques ou sociales, sans jugement de valeur. L’élève doit être capable de distinguer entre des formes d’art de provenances géographiques (Europe, Afrique, Asie…) et de natures culturelles différentes (constitution, fonction, statut…).
- Il est aussi capable de comprendre les effets des arts et de la culture sur la conception des espaces urbains et naturels, comprendre
notamment les évolutions et les mutations de l’art public, de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage.

 

Avoir des compétences et des repères relevant du temps : les différentes périodes de l’histoire de l’humanité - Les grands traits de l’histoire (politique, sociale, économique, littéraire, artistique,culturelle) de la France et de l’Europe.

L’élève connaît et utilise les repères historiques étudiés au collège.
Il connaît les grandes phases de l’histoire de l’humanité et les différentes périodes de l’histoire de la France : il peut en citer quelques caractéristiques essentielles dans différents domaines (politique, social, économique, littéraire, artistique, culturel).
Il est capable de situer des faits historiques dans un ordre chronologique.
Il est capable de présenter un fait (contexte, caractéristiques majeures, conséquences), un personnage historique ou une oeuvre en l’inscrivant dans une période et en en expliquant la portée.
Il identifie des sources diverses en les situant dans une période
historique.
Arts plastiques
Le temps et la durée sont très présents en arts plastiques. Ils interviennent à plusieurs titres et de diverses manières, physiquement, en termes
de représentations ou de références.
• Le temps de l’oeuvre (happening, performance), les relations transdisciplinaires à établir avec l’expression dramatique, la danse. Le
corps et la parole apportent avec eux le mouvement et la durée.
• Sa pérennité et sa conservation : le déploiement dans le temps et le rapport au musée, la question de la collection et celle de la
conservation en lien avec la mémoire, le témoignage. Des démarches et travaux en relation avec l’histoire sont autant de situations
d’apprentissage permettant d’en appréhender diverses réalités.
• La chronologie pose la question de l’évolution artistique, des ruptures, des influences, et l’importance du contexte historique.
• La représentation du temps en images, fixes ou animées : le cinéma et la narration en relation avec l’enseignement du français, le
mouvement et le cinétisme d’oeuvres témoignent des relations à établir avec la physique.
• Enfin, la question de la mémoire, du souvenir, du temps qui passe, de l’effacement, du vieillissement sont des notions très présentes
dans l’art, qui favorisent chez l’élève une réflexion sur le passé et le présent.
Toutes ces mises en pers

 

 

Avoir des compétences et des repères relevant de la culture artistique : oeuvres picturales, [...], scéniques, architecturales ou cinématographiques du patrimoine.

L’élève connaît et se réfère à un répertoire d’oeuvres étudiées au collège. Pour chacune d’elles, il peut en préciser le nom, l’auteur, l’époque, l’esthétique de référence et en souligner quelques éléments caractéristiques.
Il sait distinguer les grands genres et en percevoir les enjeux.
Arts plastiques
Les situations pédagogiques proposées participent à l’acquisition d’une culture artistique. La confrontation aux oeuvres constitue, pour l’élève,
un temps fort d’expériences, de plaisir, reliant ses références, ses images, nourrissant sa pensée et sa production. Ces situations, prenant
appui pour partie sur l’histoire des arts, pour partie sur sa pratique personnelle, lui permettent de :
• témoigner d’une expérience artistique, décrire une image, s’exprimer sur une oeuvre ;
• connaître des termes spécifiques aux arts plastiques, à l’architecture, aux arts du spectacle ;
• connaître des oeuvres, tant patrimoniales que modernes et contemporaines, des artistes, des courants emblématiques de la relation
espace et spectateur ;
• appréhender les créations artistiques et architecturales dans leur environnement au regard des acquis culturels développés en classe ;
• étudier quelques oeuvres emblématiques de l’histoire des arts et les situer dans leur chronologie.

 

 



L'histoire des arts... [voir ici]

... fait partie de la cutlure humaniste (compétence 5) :
- avoir des repères en, histoire des arts et pratiquer les arts
(p. 13 du document en ligen depuis eduscol), soit (référence à l'ancienne grille en attendant la nouvelle) :

 

Eléments du socle exigible en fin de collège
Indication pour l'évaluation
Références des programmes

- Connaître des références essentielles en histoire des ar

- Situer les oeuvres dans leur contexte historique et culturel

- Pratiquer diverses formes d'expression à visée artistique

- Connaître les repères historiques essentiels / Savoir anlayser uen oeuvre d'art en utilisant les méhodes et le vocabulaire appropriés (étude d'une image, d'un monumet, d'un film ...)

- Maîtriser les rudiments d'une éducation au patrimoine.

- Mener à bien une production et en dégager du sens / Identifier quelques notions artistiques dans des oeuvres de référence en s'appuyant sur l'expérience acquise par la pratique / Analyser une production pastique ancienne ou contemporaine.

Histoire des arts au collège : programme à compter de 2009/2010 - histoire des arts et socle commun -
- lire et utiliser différents langages (extrait - ibidem) :
Eléments du socle exigible en fin de collège
Indication pour l'évaluation
Quelques outils en ligen
Croquis, textes graphiquesLire et interpréter un document iconographique (caricature, image d'actualtié, affiches, productions artistiques ...)
Identifier la nature et les types de documents [...]
Lire et comprendre un document [...] : en prélevant des inforamtions pour répondre à des questions - en mettant en relation le document avec les connaissances.
Lecture de l'image au collège : educnet -
Image et médias : site académique de Paris - CLEMI -




 

Arts plastiques au collège : les programmes en cours

Un introduction aux arts plastiques en collège (depuis Eduscol)

Des extraits (nous soulignons): [...] "En arts plastiques, pratiques plastiques et études des oeuvres s’organisent autour de grands axes d’études annuels : l’objet, l’image, l’espace. [...] En cela, la contribution des arts plastiques à l’éducation du regard est fondamentale. [...]
En lien avec les autres disciplines des sciences humaines, les enseignements artistiques jouent un rôle majeur dans le développement de l’histoire des arts au collège [voir ici]. Qu’il s’agisse d’établir les rapports entre les oeuvres artistiques et les langages littéraires ou de les situer dans leur contexte historique et géographique d’origine, nombre de passerelles fondent la pertinence du dialogue entre disciplines. Associés aux sciences ou à l’éducation physique et sportive, les enseignements artistiques permettent alors des rencontres et des éclairages complémentaires. Dans tous les cas, arts plastiques et éducation musicale apportent une dimension vécue de pratique artistique à la connaissance des oeuvres qui traversent l’histoire des arts. Associant la dimension sensible de la pratique à la compréhension réfléchie des langages, ces deux enseignements contribuent à l’élaboration d’une véritable culture humaniste [voir ici]".

Les arts plastiques au collège : présentation du pgramme du collège (en ligne)

L'introduction commence par rappeler le rôle et les objectifs de cet enseignement obligatoire qui fait partie du du Socle communde connaissances et de compétences et contribue à son acquisition.
- Elle souligne les articulations de ce programmre avec l’école primaire et le lycée.
- Elle re-situe les grands axes d’études annuels en arts plastiques que sont l’objet, l’image, l’espace dans le cadre de ce même scole commun.
Voir aussi ...
- (
eduscol) - L'expérience du lieu ("Espace et corps sont deux notions qui recouvrent presque tous les questionnements dans la conduite créatrice de l’histoire de l’art. Nous proposons de limiter ce vaste champ en nous concentrant sur l’espace, et de manière plus restreinte, en posant la question : « Qu’est-ce qu’un lieu ? »"]
Arts et TICE
- (
depuis Eduscol) La part des technologies numériques dans les nouveaux programmes du collège [renvoie à une sitographie en ligne] : les enjeux, les technologies numériques dans les nouveaux programmes de collège, conclusion. Voir aussi Le dessin aléatoire avec Alchemy - Transposition didactique par Nicolas Bouillard, une video en ligne & le cahier numérique au BOEN.

Classe de 6e (cycle d'orientation)

Nouveau programme en ligne à la rentrée scolaire 2009 : présentation générale p. 2, présentation des programmes p. 3-6, programme de la classe de 6e p. 6-7.
Le socle commun et les arts platiques en classe de 6e
-
depuis Eduscol : adopter une attitude responsable - communiquer, échanger - créer, produire, traiter, exploiter des données - s’approprier un environnement informatique de travail.
S’informer, se documenter

Des ressources en ligne ...

... depuis Eduscol - La question de l'objet en sixième : intervention de Cyril Bourdois, IA-IPR, Besançon lors du Plan National de Formation : nouveaux programmes d’arts plastiques 7 mai 2009.

Classes de 5e et 4e (cycle central)

Nouveau programme en ligne à la rentrée scolaire 2009 : présentation génrale p. 2, présentation des programmes p. 3-6, programme de la classe de 5e p. 89; de la classe de 4e p. 10-11.
Le socle commun et les arts platiques en classe de 6e
-
en 5e : depuis Eduscol [adopter une attitude responsable - communiquer, échanger - créer, produire, traiter, exploiter des données - s’approprier un environnement informatique de travail].
- en 4e : depuis Eduscol [adopter une attitude responsable - communiquer, échanger - créer, produire, traiter, exploiter des données - s’approprier un environnement informatique de travail].
Des ressources en ligne ...
... depuis Eduscol - L'image au Cycle central [document :image et société, image et réel - l'image photographique - l'image numérique] : sitoographie/bibliographie en ligne par Yann Delmas, interlocuteur académique de l'académie de Besançon / Images, oeuvre et fiction (en 5e) / Images, oeuvre et réalité (en 4e).

Classe de 3e (cycle d'orientation)

Nouveau programme en ligne à la rentrée scolaire 2009 : présentation génrale p. 2, présentation des programmes p. 3-6, programme de la classe de 3e p. 12-13.
Evalaution en fin de 3e : voir ici.
Les TICE dans le socle commun et les arts platiques en classe de 6e
-
en 3e : depuis Eduscol [adopter une attitude responsable - communiquer, échanger - créer, produire, traiter, exploiter des données - s’approprier un environnement informatique de travail].
Des ressources en ligne ...
... depuis Eduscol - Qui suis-je, qui suis-je vraiment ? ["Cette thématique s’adresse plus particulièrement aux élèves de troisième. Le programme insiste sur le fait que « les élèves se sont engagés sur un mode personnel dans le travail plastique » et que cette « autonomie (...) trouve son plein épanouissement en classe de troisième. » Il convient de « privilégier les situations qui accordent la plus grande part à [leur] initiative »".]

 

Arts plastiques au brevet des collèges (DNB) [généralités DNB : rappel - la compétence 5 au DNB - annales jusqu'en 2006]

Généralités sur le DNB (rappel) [histoire des arts au DNB : ici]

Cas général : élèves des établissements d'enseignement public et privé sous contrat

Quatre éléments sont pris en compte pour l'obtention du diplôme :
- la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences au palier 3, attestée par le "Livret personnel de compétences" ;
- les notes obtenues à un examen composé d'une épreuve orale d'histoire des arts (coefficient 2) [voir ici], passée au sein de l'établissement de scolarisation en cours d'année, et de trois épreuves écrites, en fin d'année : français (coefficient 2), mathématiques (coefficient 2), histoire-géographie-éducation civique (coefficient 2) ;
- les notes obtenues en contrôle continu, effectué tout au long de l'année en classe de troisième, dans toutes les disciplines ([dont arts plastiques]sauf histoire-géographie-éducation civique) ;
- la note de vie scolaire.

Candidats individuels

Pour les candidats individuels (élèves scolarisés au delà de la classe de troisième, élèves de troisième de l'enseignement privé hors contrat, adultes non inscrits à une préparation au brevet dans un établissement) l'examen comporte six épreuves écrites :
quatre épreuves obligatoires (total des coefficients 7) : français (coefficient 2) - mathématiques (coefficient 2) - histoire-géographie-éducation civique (coefficient 2) - langue vivante étrangère (coefficient 1) ;
deux autres épreuves (total des coefficients 2) choisies par le candidat parmi : physique-chimie ou sciences physiques, selon la série (coefficient 1) - sciences de la vie et de la Terre, ou prévention-santé-environnement, selon la série (coefficient 1) - enseignements artistiques : arts plastiques ou éducation musicale (coefficient 1).

Arts plastiques, culture humaniste et évaluation du soole commun en fin de 3e

Arts plastiques et culture humaniste : rappel du palier 5 du socle

Connaissances
En donnant des repères communs pour comprendre, la culture humaniste participe à la construction du sentiment d'appartenance à la communauté des citoyens, aide à la formation d'opinions raisonnées, prépare chacun à la construction de sa propre culture et conditionne son ouverture au monde. Les élèves doivent : [...] être préparés à partager une culture européenne : [...] par une connaissance d'oeuvres [...] picturales, [...] du patrimoine français, européen et mondial (ancien, moderne ou contemporain) [...).
Capacités
Les élèves doivent être capables :
- de lire et utiliser différents langages, en particulier les images (différents types de textes, tableaux et graphiques, schémas, représentations cartographiques, représentations d'oeuvres d'art, photographies, images de synthèse) ;
- de situer dans le temps les événements, les oeuvres littéraires ou artistiques, [...] et de les mettre en relation avec des faits historiques ou culturels utiles à leur compréhension ;
- de faire la distinction entre produits de consommation culturelle et oeuvres d'art [...].

Arts plastiques : grille de références pour l’évaluation et la validation des compétences du socle commun (livret de compétence en ligne) - quelques extraits

Palier 3 pour la compétence 5 (la culture humaniste)
** Avoir des compétences et des repères : relevant de la culture artistique [oeuvres picturales, [...] du patrimoine (l’élève connaît et se réfère à un répertoire d’oeuvres étudiées au collège. Pour chacune d’elles, il peut en préciser le nom, l’auteur, l’époque, l’esthétique de référence et en souligner quelques éléments caractéristiques. Il sait distinguer les grands genres et en percevoir les
enjeux).
** Situer dans le temps, l'espace, les civlisations :
- situer des événements, des oeuvres [...] artistiques (l’élève sait mobiliser ses connaissances et les démarches utiles : pour les situer dans le temps et l’espace ; pour dégager, le cas échéant, les liens de continuité et de rupture qu’ils entretiennent) - Indications pour l'évaluation (Il maîtrise, de manière autonome, les repérages élémentaires dans le temps et dans l’espace. Il sait faire usage d'une chronologie ou d'une carte. Il sait utiliser des unités de temps variées (mois, année, siècle, millénaire) et sait se référer aux grandes périodesde l’Histoire. Il sait mettre en relation des objets d'étude différents et procéder à une comparaison élémentaire [au regard dutemps, du lieu et de la civilisation de référence]) ;
- établir des liens entre les oeuvres (littéraires, artistiques) pour mieux les comprendre (partant d’une oeuvre artistique ou littéraire
caractéristique d’une période et d’une esthétique données, l’élève est capable d’identifier les liens qu’elle entretient avec plusieurs autres). - Indications pour l'évaluation (il sait identifier des parentés et des contrastes et les utilise pour comprendre la portée de l’oeuvre étudiée.)
** Lire et pratiquer plusieurs langages :
- l'élève sait mobiliser les moyens utiles à la communication d’une information, d’un savoir,
d’un point de vue. - Indications pour l'évaluation (il utilise les outils nécessaires à l’explication ou à l’argumentation (à l’écrit et à l’oral). Il sait : - prélever, classer, et interpréter des informations à partir de la lecture d’un graphique, d’une image, d’un
texte [...] ; )
- connaître et pratiquer diverses formes d’expression à visée artistique (l’élève sait mobiliser des techniques élémentaires
relevant de diverses formes d’expression artistique pour exprimer une intention, un projet, une émotion). Indications pour l'évaluation (il sait apprécier ses compétences au regard des exigences de son projet et choisit en conséquence les modalités techniques les plus appropriées. Il sait référer sa propre pratique dans ce cadre à des oeuvres artistiques et aux techniques qui les ont fait naître).
** Faire preuve de sensiblité, d'esprit critique, de curiosité
- être sensible aux enjeux esthétiques et humains d’une oeuvre artistique (l’élève sait identifier et interroger les enjeux que
porte une création artistique). - Indications pour l'évaluation (il sait interroger les notions de « beau » et de « goût » et
peut les restituer dans le contexte d’une oeuvre étudiée au collège. Il sait interroger la portée humaine d’une création artistique, que celle-ci témoigne d’une posture de son créateur ou d’un contexte social, politique ou économique particulier).
- Manifester sa curiosité pour l’actualité et pour les activités culturelles ou artistiques (l'élève s'intéresse à l'actualité générale, qu’elle soit politique, économique, culturelle, scientifique, ... Il fait écho aux grands moments de la vie collective. Il s'informe (télévision, internet, presse, radio...) et se montre curieux du monde qui l'entoure). - Indications pour l'évaluation (il est capable de discuter d’un sujet d’actualité avec son professeur ou avec d’autres élèves. Il peut décrire un événement d’actualité de son choix et donner son point de vue. Il manifeste, dans ses interventions ou par ses questions, un intérêt pour les médias et pour l'information dans un domaine qui l'intéresse (sport, culture, science, politique, économie, société,...). Fort de diverses expériences dans le domaine de l’expression artistique et dans celui des activités culturelles, il sait identifier, au sein de son établissement scolaire et dans son environnement social, les lieux permettant de pratiquer, connaître, découvrir l’art et la culture. Il sait commenter sommairement des faits majeurs de l’actualité médiatisée des arts et de la culture).

Voir aussi ...
... Acquisition du socle commun de connaissances et de compétences au palier 3 en ARTS PLASTIQUES depuis le site académique e Paris.
Il s'agit d'un recensement exhaustif.
... La place des arts plastiques dans l'acquisition du socle commun : mise en parallèle avec la construction de la séquence d'enseignement depuis le site académique d'Aix-Marseille.
Tableau : de l'organisation de la séquence vers--) l'instauration d'une situation vers--) le temps de la pratique vers--) la confrontation des élèves avec les productions. A chaque étape du parcours sont indiqués les temps propices au développement des compétences.


Annales jusqu'en 2006

Le site d'Educnet - Site académique de Strasbourg : 2000 - 2001 -
- Série collège
Série collège option LV2 (jusqu'en 2005) : Lyon : 2002 - 2003 - 2004 - 2005 -
Série collège option technologie (jusqu'en 2005) : Lyon : 2002 - 2003 - 2004 - 2005 -
Série collège depuis 2006 : Lyon juin 2006 -
- Série technologique : Bordeaux 2000, 2001, 2003, 2004 -- Lyon : 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - juin 2006 -
- Série professionnelle : Bordeaux 2000, 2001, 2003, 2004 -- Lyon : 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - juin 2006 -



 

 

 

L'éducation artistique et culturelle dans les établissements scolaires du 2e degré

 

L'éducation artitique et culturelle dans le projet d'établissement

Textes réglementaires

- Les dimensions artistique et culturelle des projets d’école et d’établissement - circulaire n° 2007-022 du 22 janvier 2007 au BOEN n° 05 du 1er févier 2007.-
Les arts et la culture font partie intégrante du socle commun... et aussi de la dimension éducative des "structures soutenues par le ministère de la culture et de la communication" : cette dimension doit faire partie de chaque approche disciplinaire, donc figurer dans le projet d'établissement der EPLE avec diagnostic et évaluation d es besoins des élèves, mais aussi identification/mobilisation des ressources disponibles et accompagnement des actions.

- Développement de l’éducation artistique et culturelle - circulaire n° 2008-059 du 24 avril 2008 au BOEN n° 19 du 8 mai 2008.
Extrait - après rappel autour de l'enseignement d’histoire des arts (programme scolaire national intégré dans Arts et culture), du développement des pratiques artistiques à l’école et hors de l’école et de la rencontre avec les artistes et les œuvres, et la fréquentation des lieux culturels, pour tous les élèves :
"Le volet artistique et culturel des projets d’écoles ou d’établissements
Dès la rentrée 2009, les projets d’écoles ou d’établissements, élaborés en concertation avec les institutions culturelles et les collectivités territoriales, devront tous intégrer un volet culturel concernant tous les élèves.
Il s’agit de faire de l’établissement scolaire l’un des pivots essentiels de la politique culturelle conduite par le gouvernement."

Compléments : des sites essentiels

Des ressources en ligne
- La question d'une compétence à l'oeuvre et les problématiques qu'elle engage dans un établissement scolaire depuis Eduscol (fomat PDF).
Exposé de Christian Vieaux, IA-IPR de l'académie de Lille mettant en perspective les espaces de rencontre avec les oeuvres d'art (EROA) et la relation de la notion de projet d’établissement à l’idée de dimension artistique, et les problématiques que la nature de cette relation paraît induire.
Pour aller plus loin ...
... Arts et culture : le portail MEN/CNDP - le site d'Eduscol dont priorités pour l'action (dont l'inscription dans le PE) -
... Arts et culture dans le socle commun : le pilier culture humaniste depuis eduscol - le site académique d'Aix-Marseille.
... Un outil d'identification des ressources artistiques et culturelles : la carte des ressources culturelles locales du réseau CNDP.
... Histoire des arts et projet d'établissement : le site académique de Nantes // un diaporama (exemple du site académique de Versailles).

 

Arts plastiques en lycée général et technologique :
classe de seconde depuis 2010/2011

Enseignement d'exploration - enseignement facultatif

 

Enseignement d'exploration : création et activités artistiques dont arts visuels / dont : arts du patrimoine - création et culture design
.

Créations et activités artistiques (texte en ligne)

Dans son préambule général à ce projet d'enseignement d'exploration [p. 1/2 voir aussi le site académique de Paris], la création et les activités artistiques sont re-situées par rapport au développement des industries artistiques mais aussi du développement des médias (dont internet). Les arts visuels sont l'un des quatre enseignements d'exploration au choix de élève au sein de cet ensemble.
Le programme lui-même (p. 3/6)) précise : "Les arts visuels produisent des objets artistiques essentiellement perçus par l’oeil du spectateur. Ils englobent ainsi principalement les arts plastiques (le dessin, la peinture, la sculpture et les nouveaux médias), le cinéma et la photographie, dans leurs diverses réalités (technique, économique et artistique). Ce champ élargi dépasse le cadre traditionnel des disciplines et vise à souligner leurs complémentarités et les échanges dynamiques qui les animent. Il explore toutes les dimensions de l’image, synchronique et diachronique, afin d’interroger une culture du visuel en phase avec ses manifestations les plus contemporaines."
Les compétences mobilisées et développées sont relatives à la culture personnelle, à la pratique artistique, à la découverte des métiers de l’image et transversales. Leur mise en oeuvre passe par la fréquentation de lieux de création : musée, exposition, rétrospective d’un peintre ou d’un cinéaste, festival, projection d’une ou de plusieurs oeuvres cinématographiques, site multimédia, studio de montage, atelier d’un photographe ou d’un plasticien, rencontre avec un technicien (chef opérateur, story boarder), etc. Le projet donne aussi des exemples de contenus.
A noter : "Les professeurs spécialisés d’arts plastiques, les professeurs d’ores et déjà responsables d’un enseignement de cinéma, les titulaires d’une certification complémentaire dans ce même domaine sont particulièrement habilités à mettre en oeuvre l’enseignement d’exploration « Création et activités artistiques - arts visuels ». Dans tous les cas, le professeur en charge de l’enseignement peut s’assurer le concours d’une équipe pluridisciplinaire ou partenariale enrichissant la définition, les contenus comme la mise en oeuvre du projet."
Partie "arts visuels"
Le texte officiel présentant le programme de l'enseignement d'exploration d'Arts visuels pour la classe de seconde a été publié au BOEN spécial n° 4 du 29 avril 2010.
Au travers de l'étude de diverses formes artistiques, de leur environnement culturel et des ressorts de la vie artistique contemporaine, il s'agit d'amener les élèves à approfondir l'expérience esthétique comme à en apprécier les enjeux économiques, humains et sociaux. Cet enseignement ouvre aussi sur la réalité des formations et métiers artistiques et culturels.
Ses objectifs
Objectifs génréaux
- explorer divers lieux et formes en relation avec la création artistique contemporaine ;
- apprécier les enjeux économiques, humains et sociaux de l’art ;
- découvrir la réalité des formations et métiers artistiques et culturels.
Et aussi
- faire acquérir aux élèves des bases techniques en graphisme, en photographie, en infographie, en vidéo et montage et à la publication sur site, soit par exmple) :
... préparer les élèves à la rencontre avec un professionnel d’un métier lié aux pratiques artistiques de leur choix et avec une structure formatrice à ce métier (un professionnel du film d’animation et l’Ecole des Gobelins, par exemple) ;
... utiliser les pratiques et les bases techniques apprises pour faire le compte rendu de ces rencontres (un reportage photographique pour relater et illustrer la rencontre avec un photographe et la découverte d’une école de photographie, Ecole Louis Lumière par exemple) ;
... publier sur le site de l’établissement leurs comptes rendus.
Son organisation
Il s'agit de s’interroger sur les rôles et la diversité des métiers liés aux pratiques artistiques dans notre société contemporaine.
Il sera donc interdiscipinaire, avec intervention des enseignants : en économie-gestion (par exemple : rémunération des métiers de l’artistique, poids économique des métiers liés à l’artistique en France, rémunérations, formations, diversités et spécificités des métiers) / en philosophie (autour de l'évolution du rôle et des représentations de « l’artiste » dans nos sociétés entre autres) / etc... -- mais aussi les webmasters du site du lycée : publier sur le site du lycée, mode d’emploi, enjeux et contraintes.

Création et culture design [texte du nouveau programme]

C'est une approche de 1er niveau en vue de foramtions post-baccalauréat après "les classes de 1ère et Terminale Design et arts appliqués : diplômes des métiers d’art ou brevets de techniciens supérieurs design puis diplômes supérieurs d’arts appliqués ou bien écoles supérieures d’art et de design, de création industrielle, d’arts décoratifs, d’architecture, de paysage, de scénographie, etc.". L'élève y acquiert les bases d'une culture du design, y découvre des pratiques expérimentales de conception et y apprend à communiquer ses intentions à travers études de cas, enquêtes et microprojets.
Le programme correspondant s'articule ainsi : 1, le design examiné, analysé, expliqué (design et significations : quelle identité, autour de l'observation, le cotexte, la fonction) - design et technologies (matières et matériaux, outils et mise en oeuvre, technicité et créativité, innovation et perspective) -- 2, les expressions du design( production artisanales/industrialisées - productions d'exception/du quotidien) -- 3, les desseins du design (fondée sur les microprojets).
Il succède à l'ancien enseignement de détermination Culture design [en ligne depuis le site du CNDP].

L'option Arts Plastiques en classe de seconde générale et technologique : un enseignement facultatif

Le programme [texte en ligne : p. 1/6]

Le nouveau programme facultatif d'Arts plastiques s'organise autour de trois grands champs de compétences : techniques et artistiques - culturelles - comportementales.
Le programme proprement dit comprend : pratique plastique [deux questions : le dessin et la matérialité], culture artistique et histoire des arts [histoire des arts en 2nde : voir ici].

 

 

 

Arts plastiques au lycée général/technologique
au cycle terminal :
programmes en cours
en 2012/2013 (en 2013-2014)

Arts appliqués au LT [voir ici]

Arts plastiques en classe de 1ère depuis 2011/2012
dont préambule commun - série L : obligatoire/de spécialité - toutes séries : facultatif
Arts plastiques en classe terminale à compter de 2012/2013
terminale générale : option facultative, toutes séries / terminale générale L : option Arts plastiques

Arts plastiques en classe de 1ère à compter de 2011/2012

Arts - Préambule commun (série L : obligatoire/de spécialité - toutes séries : facultatif)

Après un rappel sur l'enseignement des arts à l'école, au collège [Arts plastiques au collège : programme en ligne (notre présentation)] dont préambule général et en seconde générale et technologique, le nouveau programme Arts (depuis le JO au format PDF - au BOEN du 30 sept. 2010) rappelle qu'aucun pré-requis particulier n'est requis pour suivre ces enseignements d'Arts (enseignement obligatoire, facultatif, de spécialité en série L).
"Chaque programme est organisé selon une architecture commune :
- un seul texte présente l’ensemble du programme pour le cycle terminal.
- Chaque texte présente un certain nombre d’éléments valables pour l’ensemble du cycle : définitions, enjeux et objectifs ; compétences de référence ; évaluation, etc.
- Chaque programme présente séparément les contenus qui spécifient, d’une part la classe de première, d’autre part la classe de terminale"
Suit point sur la responsabilité des enseignants (arts plastiques et musique : exclusivement des professeurs recrutés dans les disciplines correspondantes - histoire des arts : équipe pluridisciplinaire coordonnée - cinéma-audiovisuel, danse et théâtre : par des équipes d’enseignants de diverses disciplines - si possible titlulaires de la mention complémentaires, avec le concours d’un partenaire culturel spécialisé.
Ce préambule se clôt par des rappels autour de la nécdessité "d’espaces et d’équipements adaptés aux exigences des pédagogies mises en oeuvre " et sur le rôle des TICCE (technologies de l’information, de la création et de la communication pour l’enseignement).

Arts plastiques au cycle terminal : enseignement facultatif toutes séries (p. 6-8 depuis le JO)

Le nouveau programme commence par un rappel de sa définition et de ses objectifs [p. 6/7 - le préambule et les champs de compétences sont les mêmes que ceux de l'enseignement obligatoire ou de spécialité (ci-dessus)].
Le programme définit :
- Les grands champs de compétence (p. 7)
Voir ci-dessus.
- Les Contenus
"Le programme est centré sur la question de la représentation, fondamentale au niveau de la classe de première. En classe terminale, il portera sur la question de la présentation. " Ce qui donne :
... spécificités de la classe
- de 1ère (p. 7) : la représentation (les procédés de représentation (les outils, les moyens et techniques, les médiums et matériaux utilisés et leurs incidences - les processus (le cheminement de l'idée à la réalisation, les opérations de mise en oeuvre, la prise en compte du temps et du hasard, la production finale) - les codes (modèle, écart, ressemblance).
- de terminale (p. 7/8) : la présentation ( l’aspect matériel de la présentation : le support, la nature, les matériaux et le format des oeuvres - tradition, rupture et renouvellements de la présentation : la tradition du cadre et du socle, ses ruptures et renouvellements contemporains - les espaces de présentation de l’oeuvre : l'inscription des oeuvres dans un espace architectural ou naturel (privé ou public, institutionnel ou non ; pratiques de l'in situ) - - le statut de l’oeuvre et présentation : le statut de la production ou de l'oeuvre, sa reconnaissance artistique et ses éventuelles mises en question ("ready-made" ou création
élaborée, caractère pérenne ou éphémère, unité ou éclatement des supports...).
... communs à la 1ère et à la terminale : culture artistique et histoire des arts (pour cette dernière, voir aussi ici), soit "offrir des sources dans lesquelles puiser et de proposer des champs de connaissances qui vont nourrir l'imaginaire de l'élève : découverte des oeuvres du passé, re-visitations de ses données de tous ordres, repérage de références historiques mais aussi apprentissage du sens critique par une méthode d'analyse d l'œuvre avec description par un vocabulaire approprié.
Ce programme se termine par le rappel de la démarche d'évaluation des élèves (p. 8).

Arts plastiques : enseignement obligatoire en 1ère et terminale/enseignement de spécialité en série L (p. 4/7)

Le nouveau programme depuis le JO (au BOEN du 30 sept. 2010) définit
** trois grands champs de compétences ( p. 3/4) :
1, compétences techniques et artistiques (concevoir, projeter, réaliser en deux dimensions et en volume - choisir ses propres moyens d'expression en fonction d'un projet - comprendre, dans la pratique, le rôle joué par les divers constituants plastiques et matériels (medium, geste, outils) et savoir les utiliser - prendre en compte des éléments susceptibles de transformer sa démarche) ;
2 , compétences théoriques ((être capable d’un recul réflexif quant à sa démarche, quant à la pratique des autres, et d’analyser de même toute oeuvre d’art) ;
3, compétences culturelles (analyser une oeuvre à deux ou trois dimensions en faisant apparaître ses caractéristiques plastiques, sémantiques et artistiques - utiliser un vocabulaire descriptif précis et approprié -- situer une oeuvre dans son cadre historique et faire apparaître quelques caractéristiques du ou des systèmes figuratifs dont elle témoigne) ;
3, compétences comportementales (travailler dans une relative autonomie, conduire un travail personnel, en expliciter la démarche et en assurer la présentation au regard des autres - témoigner d'un comportement attentif et ouvert aux démarches artistiques dans leur diversité - participer à une analyse collective de façon ouverte et argumentative en demeurant attentif à la parole des autres).
** deux questions centrales (p. 4/5) : la figuration (en classe de 1ère) et l'oeuvre (en classe terminale), soit :
- la figuration en classe de 1ère (p. 4: figuration et... : ... image, ... abstraction, ... construction, ... temps conjugués)
- l'oeuvre en classe de terminale (p. 4/5 : oeuvre, filiation et ruptures - le chemin de l'oeuvre - l'espace du sensible - l'œuvre, le monde) ;
** deux situations d'enseignement en 1ère et terminale (p. 5/6) ...
... la pratique plastique ;
... culture artistique et histoire des arts.
Ce programme se termine par le rappel de la démarche d'évaluation des élèves (p. 7).


Arts plastiques en classe terminale à compter de 2012/2013

Arts - Préambule commun (rappel)

Après un rappel sur l'enseignement des arts à l'école, au collège [Arts plastiques au collège : programme en ligne (notre présentation)] dont préambule général et en seconde générale et technologique, le nouveau programme Arts (depuis le JO au format PDF - au BOEN du 30 sept. 2010) rappelle qu'aucun pré-requis particulier n'est requis pour suivre ces enseignements d'Arts (enseignement obligatoire, facultatif, de spécialité en série L).
"Chaque programme est organisé selon une architecture commune :
- un seul texte présente l’ensemble du programme pour le cycle terminal.
- Chaque texte présente un certain nombre d’éléments valables pour l’ensemble du cycle : définitions, enjeux et objectifs ; compétences de référence ; évaluation, etc.
- Chaque programme présente séparément les contenus qui spécifient, d’une part la classe de première, d’autre part la classe de terminale"
Suit point sur la responsabilité des enseignants (arts plastiques et musique : exclusivement des professeurs recrutés dans les disciplines correspondantes - histoire des arts : équipe pluridisciplinaire coordonnée - cinéma-audiovisuel, danse et théâtre : par des équipes d’enseignants de diverses disciplines - si possible titlulaires de la mention complémentaires, avec le concours d’un partenaire culturel spécialisé.
Ce préambule se clôt par des rappels autour de la nécdessité "d’espaces et d’équipements adaptés aux exigences des pédagogies mises en oeuvre " et sur le rôle des TICCE (technologies de l’information, de la création et de la communication pour l’enseignement).

Arts plastiques au cycle terminal, enseignement obligatoire et de spécialité série L

Le nouveau programme depuis le JO (depuis le JO au format PDF - au BOEN du 30 sept. 2010) définit :
** trois grands champs de compétences ( p. 3/4) :
1, compétences techniques et artistiques (concevoir, projeter, réaliser en deux dimensions et en volume - choisir ses propres moyens d'expression en fonction d'un projet - comprendre, dans la pratique, le rôle joué par les divers constituants plastiques et matériels (medium, geste, outils) et savoir les utiliser - prendre en compte des éléments susceptibles de transformer sa démarche) ;
2 , compétences théoriques ((être capable d’un recul réflexif quant à sa démarche, quant à la pratique des autres, et d’analyser de même toute oeuvre d’art) ;
3, compétences culturelles (analyser une oeuvre à deux ou trois dimensions en faisant apparaître ses caractéristiques plastiques, sémantiques et artistiques - utiliser un vocabulaire descriptif précis et approprié -- situer une oeuvre dans son cadre historique et faire apparaître quelques caractéristiques du ou des systèmes figuratifs dont elle témoigne) ;
3, compétences comportementales (travailler dans une relative autonomie, conduire un travail personnel, en expliciter la démarche et en assurer la présentation au regard des autres - témoigner d'un comportement attentif et ouvert aux démarches artistiques dans leur diversité - participer à une analyse collective de façon ouverte et argumentative en demeurant attentif à la parole des autres).
** deux questions centrales (p. 4/5) : la figuration (en classe de 1ère) et l'oeuvre (en classe terminale), soit :
- la figuration en classe de 1ère (p. 4: figuration et... : ... image, ... abstraction, ... construction, ... temps conjugués)
- l'oeuvre en classe de terminale (p. 4/5 : oeuvre, filiation et ruptures - le chemin de l'oeuvre - l'espace du sensible - l'œuvre, le monde) ;
** deux situations d'enseignement en 1ère et terminale (p. 5/6) ...
... la pratique plastique ;
... culture artistique et histoire des arts.
Ce programme se termine par le rappel de la démarche d'évaluation des élèves (p. 7).

 

 

Arts plastiques aux baccalauréats

 

Arts plastiques aux baccalauréats

L'épreuve facultative aux baccalauréats généraux et technologiques (toutes séries)

 

L'épreuve : présentation succincte

Il s'agit d'une érpreuve orale.
- Oral, 30 mn, sans temps de préparation
L’épreuve s’appuie sur un dossier préparé pendant l’année, elle se déroule en deux temps : un exposé du dossier, suivi d’un entretien.

L'exposé : 10 mn
- Le candidat est appelé à présenter son dossier, à commenter ses démarches et expliciter ses choix.

L' entretien : 20 mn
- Lexaminateur s’entretient ensuite avec le candidat sur son dossier et la présentation qu'il en a faite. Le candidat est invité à établir des relations entre ses démarches et les documents soumis à l’examinateur..

Le matériel
Le dossier doit être présenté dans un carton à dessin. Il devra contenir les éléments suivants (pas plus d'une dizaine de planches) : les planches des productions plastiques (esquisses, croquis, travaux aboutis) que vous avez réalisées au cours de l’année en relation directe avec les questions du programme de l’option facultative -- les photographies des travaux que vous avez effectués dans l’espace (volume, installation, événements).

Modalités de l’évaluation

L’épreuve est notée de zéro à vingt, seuls les points acquis au-dessus de la moyenne sont pris en compte.
L’évaluation porte sur les "compétences "compétences attendues" figurant au programme de l’enseignement de l’option facultative en classe terminale.

Nature et modalités de l’épreuve [le programme de l'option facultative]

L’épreuve prend la forme d’un entretien à partir d’un dossier constitué par le candidat au cours de l’année terminale.
Après avoir demandé au candidat de présenter ses démarches et d’expliciter ses choix durant une dizaine de minutes, l’examinateur s’entretient avec lui sur son dossier et la présentation qui en a été faite. Au cours de l’entretien, le candidat est obligatoirement conduit à commenter un ou plusieurs documents relatifs aux épreuves du programme limitatif publié annuellement au Bulletin officiel de l’éducation nationale.
Présenté dans un carton à dessin au format libre, mais pas moins d’un format demi-raisin, le dossier (1) est précédé de la liste des travaux et d’une fiche pédagogique, établie par le professeur et signée par le chef d’établissement, faisant apparaître la manière dont a été traité le programme, notamment l’ensemble libre, ainsi que les musées ou galeries visités et les artistes rencontrés.
Il comprend, sous forme de planches portant le nom du candidat et le cachet de l’établissement,des productions plastiques (esquisses, croquis, travaux aboutis) relevant des techniques traditionnelles et réalisées au cours de l’année terminale, en relation directe avec les questions du programme de l’option facultative. Le candidat a recours à la photographie pour rendre compte des travaux qui ont été réalisés dans l’espace (volumes, installations, événements). Au total, le dossier ne doit pas excéder une dizaine de planches.
Le candidat peut, en outre, se munir d’un ordinateur portable pour présenter quelques réalisations exploitant les ressources numériques. La responsabilité du fonctionnement de son ordinateur personnel incombe totalement au candidat. Les éventuels dysfonctionnements de l’ordinateur n’invalident pas l’épreuve et aucune maintenance n’est assurée par le centre d’examen.
Les candidats individuels et les candidats issus des établissements scolaires hors contrat (2) présentent l’épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires.
Le dossier sert de support à l’exposé du candidat puis à l’entretien avec le jury. Il est donc exigible et doit être complet et conforme, à l’exception de la fiche pédagogique et du visa du chef d’établissement, aux instructions de la présente définition d’épreuve pour que l’interrogation se déroule valablement.
----
(1) Aux candidats se présentant sans dossier, l’examinateur rappelle le cadre réglementaire de l’épreuve et lui attribue la note zéro. Cette note sur le bordereau est alors accompagnée du commentaire suivant : Le candidat s’est présenté sans remplir les conditions de
l’épreuve : absence de dossier
.
(2) Il est possible d'être candidat aux épreuves facultatives arts plastiques du baccalauréat sans faire partie d'une classe de terminale. L'inscription en candidat libre permet à chacun, quels que soient son âge et sa formation, de se présenter à l'examen.
Les candidats individuels s'inscrivent en se connectant à Internet, à partir de leur domicile ou de structures de l'Education Nationale (établissement).
L'adresse Internet du service d'inscription, ainsi que des documents d'information relatifs aux modalités de l'examen peuvent être adressés aux candidats individuels qui en font la demande en début d'année scolaire, au
service du Baccalauréat du Rectorat de lacadémie du candidat.

L’exposé

C’est à travers la présentation orale de l’ensemble du dossier qu’est évaluée la capacité du candidat à concrétiser ses intentions dans une expression plastique personnelle. L’exposé porte sur le seul contenu du dossier. Le candidat fait part de ses recherches et démarches plastiques conduite dans le cadre du programme de terminale de l’option facultative.
Il rend compte des moyens et supports techniques expérimentés ou utilisés, des intentions poursuivies et des parties artistiques adoptés, sans omettre de situer son travail dans le contexte de quelques grandes questions qui ont traversé l’art du XXème siècle.
L’examinateur est tenu de prendre en compte la globalité du dossier, esquisses, croquis et travaux aboutis ne faisant pas l’objet d’évaluations séparées.
En outre, une attention précise sera portée à la qualité de la langue, au vocabulaire utilisé, à la clarté de la présentation, aux richesses des connaissances mobilisées.

L’entretien

Les questions portent sur la pratique et la culture artistiques à partir des pièces du dossier et des propos du candidat. Elles doivent être formulées de manière à permettre au candidat d’apporter des précisions complémentaires sur ses intentions et ses démarches, de situer son travail dans le contexte du programme de classe terminale.
L’entretien est conduit dans un climat d’accueil et d’écoute. L’examinateur cherche à favoriser l’expression du candidat et à évaluer les acquis positifs de l’année en s’abstenant de tout commentaire. Aucun point négatif n’est à considérer comme rédhibitoire s’il est isolé, c’est seulement une accumulation importante de points faibles qui peut conduire à un jugement négatif.
On évaluera en priorité la capacité du candidat à développer et approfondir son propos de manière autonome. La culture artistique générale et la connaissance des contenus des questions limitatives du programme ne sont pas l’objet principal de l’entretien, mais des questions s’y rapportant peuvent venir en aide aux candidats peu prolixes. Sur ce point, l’introduction de documents relatifs aux trois oeuvresdu programme limitatif lors de l’entretien, est laissée à l’appréciation de
l’examinateur.

 

L'épreuve d'arts plastiques : enseignement de spécialité [le programme correspondant]

 

Série L : nature et modalités de l’épreuve

A - Partie écrite portant sur la composante culturelle du programme - Durée : 3 heures 30

Le candidat doit répondre par écrit à deux questions.
Pour la première question, le candidat est invité à analyser une oeuvre ou, selon le sujet donné, à procéder à une analyse comparée d'oeuvres à partir de document(s).
Pour la deuxième question, le candidat a le choix entre deux sujets concernant les différents aspects de la création plastique traités dans le cadre du programme limitatif de la classe terminale publié annuellement. La formulation des sujets conduit les candidats à rédiger un développement
s'appuyant sur des exemples précis.
Le candidat organise son temps de façon à répondre aux deux questions. Chacune d'elle est évaluée séparément. La maîtrise de la langue française et de l'orthographe est prise en compte sur l'ensemble rédigé.

B - Partie orale portant sur la composante pratique du programme - Durée : 30 minutes

** L'épreuve consiste en une présentation par le candidat (durée dix minutes maximum), d'extraits de son dossier de travaux (1), réalisé conformément au programme durant l'année terminale, suivie d'un entretien (durée : vingt minutes maximum).
** Ces extraits du dossier de travaux sont précédés d'un sommaire et d'une fiche pédagogique, datée et signée par le professeur et le chef d'établissement, présentant les moments forts de l'enseignement suivi par le candidat. Présentés sous formes de planches dans un carton à dessin (format maximum demi-grand aigle), ils comprennent obligatoirement :
les fiches d'enquêtes ou de recherches documentaires qui ont nourri le travail personnel (deux planches maximum) ;
-- des croquis et esquisses liés aux recherches entreprises (trois planches maximum) ;
-- des prises de vues photographiques (deux planches maximum) ;
-- des tirages sur papier de réalisations mettant en oeuvre les technologies numériques (deux planches maximum), éventuellement accompagnés d'une présentation de ce type de réalisations sur un support de diffusion portable (ordinateur, tablette, lecteur DVD, ...) dont s’est muni le candidat. La responsabilité du fonctionnement du support de diffusion personnel incombe totalement au candidat. Les éventuels dysfonctionnements de l’ordinateur n’invalident pas l’épreuve et aucune maintenance n’est assurée par le centre d’examen ;
-- des productions plastiques bi ou tridimensionnelles abouties, (trois productions maximum soit trois planches maximum). Pour des raisons matérielles évidentes, la présentation de productions plastiques tridimensionnelles passera par le support photographique.
** Le candidat peut présenter une vidéo d'une durée maximum de 2 minutes. La vidéo est une production à part entière; elle ne remplace pas la présentation d'une planche. La responsabilité du fonctionnement du support de diffusion personnel incombe totalement aucandidat.
Présentation des dossiers
Au dos de chaque planche présentée figureront le nom du candidat, la date et le cachet de son établissement. Les planches ne doivent pas être assemblées (livrets ou polyptyques), le rectoverso n’est pas autorisé.
Les candidats individuels et les candidats issus des établissements scolaires hors contrat d'association avec l'État présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Dans ce cas, il n'est pas exigé de fiche pédagogique ou de visa du professeur.
----
(1) Aux candidats se présentant sans dossier, l’examinateur rappelle le cadre réglementaire de l’épreuve et lui attribue la note zéro. Cette note sur le bordereau est alors accompagnée du commentaire suivant : Le candidat s’est présenté sans remplir les conditions de
l’épreuve : absence de dossier
.

Epreuve orale de contrôle

Nature et modalités de l’épreuve
Durée : 30 minutes - Temps de préparation : 30 minutes- Coefficient : 6
Cette épreuve consiste en une ou plusieurs questions posées au candidat et prend appui sur des documents présentés par l’examinateur, en référence précise avec les deux composantes, pratique et culturelle, du programme de la classe terminale.
Modalités de l’évaluation.
L’examinateur est obligatoirement un professeur assurant un service en lycée. L’évaluation du candidat porte sur les "compétences attendues" fixées par le programme de la classe terminale.



 

SCÉRÉN Éducasource | Savoirs-Cdi | Éduclic
Arts & Culture | Éducation.fr | Éducnet | BO | Éduscol