Economie, droit, management et gestion au LP et au LT (dont BTS)
(
concours de recrutement Economie et gestion )

Enseignement du droit dans l'enseignement secondaire
Le droit dans les programmes du collège (en cours)
Droit et économie en LP tertiaires
Le droit en lycée général [en ECJS (commun) / en terminale L]
Le droit en lycée technologique : cycle terminal STG (programmes en cours)
Le droit en lycée technologique :
cycle terminal STMG à compter de 2012/2013

Management en lycée technologique STG
Management en série STG : cycle terminal

Econo
mie - Droit/Management en BTS en 2011/2012
Economie - gestion en 2011/2012 : au lycée technologique : l'actuelle série STG
en lycée professionnel industriel
au cycle terminal : économie-gestion en 1ère et terminale STG - STG en terminale technologique en 2011/2012 et 2012/2013 [Enseignements propres à chaque spécialité : communication et gestion des ressources humaines (CCRH) / comptabilité et finance d'entreprise - gestion des systèmes d'information - mercatique] - STG au baccalauréat technologique : sessions 2012-2013

Economie Gestion en STMG à compter de 2012/2013 / STMG en lycée technologique (cycle terminal)
Par niveaux
en classe de 2nde - Les principes fondamentaux de l’économie et de la gestion : enseignement d'exploration en 2nde générale et technologique
1ère STMG à la rentrée 2012
: sciences de gestion [ressources eduscol]- Managament- Economie - Droit
Terminale STMG à la rentrée 2013 : sciences de gestion - management des organisation -
Economie et droit -
Par disciplines
Droit - Economie - Management des organisations - Sciences de gestion

Droit, Economie et gestion à compter de 2012/2013 en SES

Mise à jour le 18 septembre 2012






 

 

 

Enseignement du droit dans l'enseignement secondaire
[économie, droit et gestion : sommaire]
Le droit dans les programmes du collège (en cours)
Droit et économie en LP tertiaires
Le droit en lycée général [en ECJS (commun) / en terminale L]
Le droit en lycée technologique : cycle terminal STG (programmes en cours)
Le droit en lycée technologique : cycle terminal STMG à compter de 2012/2013

 

 

Economie-droit en LP : nouveau programme des bac. pro. tertaires (1e session 2013) - Mise à jour le 21 mai 2010

Mise en oeuvre
Il concerne les sections de : commerce, comptabilité, secrétariat et vente.
Le BOEN du 20 mai 2010 publie le programme d'économie-droit pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel. Il entre en application (arrêté)
- à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 pour la classe de seconde,
- à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 pour la classe de première,
- à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013 pour la classe de terminale.

Le programme lui-même
L'annexe, à la suite de l'arrêté, en donne le contenu :
- introduction : les objectifs généraux et disciplinaires de ce programme pour les lycéens - le nécessaire travail d'observation - les grandes parties du programme : 1 - Le contexte de l'activité professionnelle ; 2 - Le droit facteur d'organisation et de régulation sociales; ; 4 - La création de richesse ; 5 - L'organisation des échanges ; 6 - La régulation économique.
- une présentation des études elles-mêmes.
Suit le programme lui même :
1 - Le contexte de l'activité professionnelle (25 h.) : présentation sous forme de tableau [métiers / contexte professionnel, organisations, entreprises] avec indications complémentaires ;
2 - Le droit facteur d'organisation et de régulation sociales (25 h.) : présentation sous forme de tableau [place du droit dans l’organisation de la vie publique et des relations, sujets de droit / leurs prérogatives, mise en oeuvre du droit] avec indications complémentaires ;
3 - Les relations sociales dans les organisations (25 h.) : présentation sous forme de tableau [ressources humaines, déroulement de carrière, relations collectives au travail] avec indications complémentaires ;
4 - La création de richesse (25 h.) : présentation sous forme de tableau [production/organisation du travail, création de richesse par l’entreprise, croissance économique et développement dont développement durable] avec indications complémentaires ;
5 - L'organisation des échanges (25 h.) : présentation sous forme de tableau [notion de marché, cadre juridique des échanges] avec indications complémentaires ;
6 - La régulation économique (15 h.) : présentation sous forme de tableau [régulation du marché par le droit, régulation de l'activité économique par les autorités publiques, revenus : répartition /redistribution] avec indications complémentaires.

Modalités d'évaluation du nouveau programme
- Le BOEN du 20 mai 2010 publie les modalités d'évaluation du programme [arrêté du 13-4-2010 et son annexe] dans les différentes spécialités de baccalauréat professionnel autour d'une situation d'évaluation (30 minutes maximum). À l'issue de la situation d'évaluation, le professeur ou le formateur attribue une note sur 20
(coef. 1).
... CCF/épreuve ponctuelle (commun) [durée 30 minutes : 10 min. (oral) + 20 minutes (entretien), coef. 1)
Oral : "Le candidat présente les objectifs de l'étude ainsi que les conditions dans lesquelles elle a été conduite. Il expose ensuite les objets observés, les champs de connaissances abordés et les méthodes mises en œuvre à cette occasion.
Il termine en donnant son interprétation des résultats obtenus et les conclusions qu'il tire de cette étude.
Sauf cas de nécessité majeure, le candidat n'est pas interrompu durant son exposé.
"
Entretien - "Cet exposé est suivi d'un entretien avec l'examinateur. Il permet d'évaluer la qualité du travail réalisé par le candidat, sa capacité à réinvestir ses connaissances et ses compétences dans le cadre des études ainsi que son investissement personnel".
... le CCF
- Il s'agit en règle générale ["candidats sous statut scolaire dans un établissement public local d'enseignement ou dans un établissement privé sous contrat, pour les apprentis des centres de formation en apprentissage ou des sections d'apprentissage habilités et pour les candidats de la formation professionnelle continue dans un établissement public"] d'un CCF (contrôle en cours de formation) qui comporte deux phases :
1 : un sxposé oral du candidat (10 minutes)
2 : un entretien avec le candidat (20 minutes maximum).
L'annexe donne les critères d'évaluation propres à chque situation.
... l'épreuve ponctuelle
Pour les autres candidats. Pour l'oral, c'est l'examinateur qui choisit l'une des études figurant dans le dossier du candidat.

Le droit en lycée général [en ECJS (commun) / en terminale L]

Droit en ECJS au lycée général

En classe de seconde (programme : BO en ligne) : l'Etat de droit (vivre dans une société démocratique : le Droit, la Loi et la justice)
- "Le programme amène les élèves à se poser directement, à travers des études concrètes, la question des règles collectives qui organisent la vie de tous dans une société démocratique, les droits et les obligations des citoyens français ou étrangers sur le territoire national, en présentant les différentes dimensions du droit (droit pénal, droit public, droit administratif, droit du travail) ainsi que le rôle de la loi et de la justice. On veillera à élargir l'étude à la citoyenneté européenne [...] Il s'agit de donner une vision approfondie de la citoyenneté qui devient au lycée une réalité effective.
Après une introduction qui permet de rappeler les principes qui fondent cet enseignement, trois thèmes principaux structurent l'année, le droit, la loi et la justice. Les professeurs choisissent l'organisation de leurs enseignements en accordant l'équivalent d'une demi-heure hebdomadaire à l'éducation civique selon les regroupements qui leur paraissent adéquats".
Thème 1 : Droit et vie en société - Objectifs
Le droit, qui a pour objet de faire respecter les règles de vie commune, est le moyen de résoudre ou de limiter les conflits et d'organiser la coopération des hommes en société.
Le droit est présent dans la vie des citoyens de manière quotidienne, aussi bien par l'intermédiaire du droit public et de ses branches (droit constitutionnel, droit administratif, droit budgétaire) que du droit privé (droit civil, droit pénal, mais aussi droit commercial et droit du travail).
Les relations entre le droit et la société sont étroites et nombreuses : la société influence la sphère du droit et la fait évoluer, mais il arrive aussi que le droit contribue au changement de la société.
Thème 2 : Le citoyen et la loi - objectifs
La loi fait autorité ; expression, dans le respect de la constitution, de la volonté du corps politique, elle résulte d'un processus d'élaboration au cours duquel s'expriment, par le débat démocratique, les préoccupations et aspirations de la société.
Le respect de la loi, une fois validée et promulguée, se fonde sur la connaissance de ses prescriptions et le consentement à celles-ci.
Thème 3 : Le citoyen et la justice - Objectifs
La justice est garante du respect du droit du citoyen. Elle a pour mission de protéger, de punir, et d'arbitrer les conflits, afin de permettre réconciliation et réparation.
La banalisation du recours en justice traduit les attentes de la société, alimente les débats sur son fonctionnement et conduit à la modernisation de l'institution..
En classe de 1ère générale -Les institutions, la vie politique et sociale, la nation et sa défense (programme : BO en ligne)
... à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012
"Les grandes institutions de la République doivent être comprises dans leur fonctionnement. Il est tout aussi important de les inscrire dans la vie politique et sociale avec laquelle elles s'articulent. L'analyse du rôle et de la nature des partis politiques, des syndicats, des associations diverses d'une part, du vote et des systèmes électoraux d'autre part, est un élément essentiel de la réflexion. Il importe que les différentes formes d'expression dans une démocratie soient présentées : l'élection, le rôle des sondages d'opinion, la pétition, la manifestation, la constitution de réseaux sociaux, etc.
Il est nécessaire également de faire appréhender aux élèves ce que sont aujourd'hui les devoirs et les modalités de la défense nationale pour les citoyens français qui sont également des citoyens européens."
En classe terminale générale à compter de 2012/2013 - Le citoyen face aux grandes questions éthiques (projet en ligne)
Il est intéressant pour les élèves, qui suivent par ailleurs un enseignement de philosophie, de réfléchir à de grandes questions de société, qui tiennent aux évolutions scientifiques, technologiques, sociales et culturelles. Celles-ci concernent la vie de chacun, pour la naissance et la fin de vie, le droit de la famille, les sexualités, la place de l'argent dans la société, les différences et les discriminations pour les droits religieux et culturels ou l'usage des nouvelles technologies de l'information. Elles posent des problèmes éthiques et conduisent à des débats et des choix politiques.

"Droit et grands enjeux du monde contemporain" en terminale L à compter de 2012/2013

Ce programme de la classe terminale de la voie générale (au BOEN du 13 octobre 2011) n'est pas "l'anticipation d'une première année de droit à l'Université, ce qui n'est sans doute ni possible, ni souhaitable. L'objectif est plus simplement de faire découvrir le droit, le rôle social qui est le sien - son respect n'est-il pas la seule alternative à la violence ou à la loi du plus fort ? -, ainsi que la méthode, qui se veut rigoureuse, par laquelle il aborde et traite les questions dont il est saisi.
C'est dans cet esprit, et afin de faciliter cette découverte, que l'on a pris le parti, par différence avec ce qui se fait le plus souvent à l'Université, d'une démarche inductive qui va du particulier au général".
Le programme se décompose comme suit
1 - Introduction : les fonctions, les formations et les métiers du droit
soit : les instruments du droit (la loi, lajurisprudence, le contrat, la responsabilité).
2 - Les sujets du droit
soit : la personne, le justiciable, le travailleur, le propiétaire, l''entreprise, l'évolution de la famille, sexe et droit, la vie / le corps / la mort, égalité et lutte contre les discriminations, internet et le droit, l'auteur d'une infraction.
3 - L'organisation du droit
soit : organisation juridictionnelle de la France - la Constitution - les relations internationales et le droit - une gouvernance mondiale ? - questions mondiales et réponses internationales (environnement-climat, dette, fiscalité, criminalité, flux migratoires) - la protection européenne des droits de l'homme - le droit de l'Union européenne.
Prise en charge pédagogique de l’option de TL Droit et grands enjeux du monde contemporain (extraits du BO du 6 octobre 2011)
Habilitation
"La mise en œuvre de [ cet enseignement] nécessitera l'intervention de personnels enseignants qualifiés dans des domaines de connaissances pour lesquelles il n'existe pas de sections spécifiques dans les concours de recrutement du second degré.
C'est pourquoi il convient, dès à présent, d'engager les actions nécessaires à l'identification et à la constitution d'un vivier de compétences, ainsi qu'à sa formation.
Le choix a été fait d'utiliser un dispositif d'habilitation qui ne nécessite aucune procédure lourde, chaque recteur étant chargé d'assurer son organisation en interne, en fonction des caractéristiques de son académie.
Le dispositif permet également de solliciter rapidement le vivier potentiel des enseignants qui seraient en situation de porter chacun de ces enseignements de spécialité.
Le dispositif d'habilitation qui vous est proposé poursuit le double objectif de susciter d'une part suffisamment de candidatures parmi les enseignants de votre académie et d'autre part de permettre à ces derniers une valorisation à terme de leur investissement, après avoir pris en charge l'un des enseignements nouveaux.
Sa réussite supposera de donner une information large sur la réforme qui s'appliquera aux classes terminales à la rentrée 2012 et d'en faire partager le sens et les enjeux, au-delà des enseignants volontaires plus directement concernés."
"Les profils qui devront être recherchés
La mise en œuvre de cet enseignement exigera de disposer d'un nombre important d'enseignants, le dispositif n'excluant pas de solliciter également des enseignants de l'université comme de jeunes doctorants en droit qui seraient intéressés et disponibles pour assurer une partie de cet enseignement.
Le programme requiert de solides compétences juridiques, notamment en droit public. Le profil recherché sera celui d'enseignants de lycée titulaires d'une licence de droit ou d'un diplôme d'institut d'études politiques, issus des sections économie et gestion, sciences économiques et sociales, histoire et géographie, sans exclure d'autres disciplines."
Le dispositif de sensibilisation, d'information, de formation, d'habilitation et de validation.
[...] " Il vous est proposé de procéder, à partir des objectifs des deux programmes de ces enseignements qui seront publiés au Bulletin officiel spécial n° 8 du 13 octobre 2011, puis à partir des référentiels de compétences attendues, en quatre phases :
- la première phase d'information pourra être confiée aux chefs d'établissement, que l'établissement propose ou non ces enseignements, afin qu'ils en présentent les enjeux aux membres de leur équipe pédagogique ;
- la deuxième phase, plus précisément axée sur la constitution du vivier de professeurs, pourra être prise en charge par les équipes académiques de formation, afin d'organiser des réunions d'information par bassin pour susciter puis recueillir les candidatures ;
- la troisième phase mettra en œuvre la formation des candidats retenus. Pour faciliter la sélection des candidatures, le recours à un procédé conjuguant la communication par les candidats d'un CV et d'une lettre de motivation pourra être retenu. À ce moment de la procédure, le nombre de candidats retenus devra être cohérent avec les besoins évalués pour la rentrée scolaire 2012 ;
- la quatrième phase sera destinée à prononcer l'habilitation des candidats pour l'année 2012." [...]
À l'issue de l'année 2012-2013, une valorisation des acquis liés à cette expérience sera créée et sera proposée aux enseignants qui auront été habilités à prendre en charge l'un des deux enseignements de spécialité. [...]




Le droit en lycée technologique : cycle terminal STG (programmes en cours)

Droit en 1ère STG en 2011/2012 [droit en 1ère STMG à compter de 2012/2013]

Le référentiel d'Econonmie-droit ...
... depuis le site académique de Nancy-Metz (classe de première de la série Sciences et technologies de la gestion Spécialités « Communication » et « Gestion »).
La droit en 1ère STG est pages 2 à 7.

Une présentation depuis ...
- le site académique d'Aix-Marseille : présentation générale - schéma général du cours de droit.
-
la revue Education et Management
Le programme est organisé sous forme de questions, ce qui répond à l'objectif affiché de chercher (travail du professeur) et de donner (pour l'élève) du sens. Pour la classe de première sciences et technologies de la gestion, il est centré autour de la notion de personne et se décompose en six parties ou questions :
qu'est-ce que le droit aujourd'hui ?
- à qui est confié le pouvoir d'élaborer la règle de droit ?
- qu'est-ce qu'une personne pour le droit ?
- comment expliquer la diversité des droits reconnus à une personne ?
- quelle est l'origine des droits de la personne ?
- comment faire valoir ses droits ?
On y accorde une importance particulière au droit communautaire, ordre juridique autonome qui occupe une place de plus en plus grande dans la vie du citoyen. La propriété intellectuelle y a pris aussi une place de choix. Les démarches méthodologiques associées, à savoir construire un raisonnement, argumenter en analysant des modèles, des textes juridiques ou en réalisant des cas pratiques, contribuent au développement de la réflexion et du sens critique des élèves. De même, comme pour tous les enseignements technologiques d'économie et gestion, il devient impératif de privilégier les technologies de l'information et de la communication pour renforcer l'impact pédagogique de cet enseignement.

Droit en terminale STG en 2011/2012 et en 2012/2013

Les sujets de droit au baccalauréat STG

2011 : droit à la consommation contre libre concurrence ? - son corrigé -

Le droit en lycée technologique : cycle terminal STMG à compter de 2012/2013

Droit en 1ère STMG à compter de 2012/2013

La "philosophie" du projet de programme (extraits)
- Trois objectifs principaux sont assignés à cet enseignement [comme précédemet, voir p. 2 du document officiel):
apporter des concepts fondamentaux afin de développer des capacités d’analyse prenant appui sur des raisonnements juridiques mobilisables dans le cadre de situations pratiques tirées, soit de l’environnement proche des élèves, soit du fonctionnement des organisations. Il s’agit de mobiliser les concepts pour qualifier ces situations, déterminer les règles applicables etproposer leur mise en oeuvre afin de permettre aux élèves d’acquérir une culture juridique fondée sur l’argumentation.
contribuer à la formation du citoyen, de l’acteur économique et social, en permettant à l’élève d’appréhender le cadre juridique dans lequel évoluent les individus et les organisations. Il s’agit alors de donner du sens à la règle de droit et d’en percevoir l’utilité, en liaison avec les autres disciplines
d’enseignement de première et de terminale.
participer à la formation générale de l’élève en lui faisant acquérir des méthodes et une rigueur nécessaires à l’expression d’une pensée éclairée et autonome. Le droit fournit à cet égard un cadre intellectuel et culturel propre à favoriser la poursuite d’études supérieures [... : p. 2].
- Le droit, en classe de première et terminale « Sciences et technologies du management et de la gestion », doit permettre aux élèves d’aborder des règles juridiques sous l’angle concret de leur mise en oeuvre. Pour découvrir ces règles, on fait appel systématiquement à des exemples simples tirés de
l’environnement de l’élève et à des méthodes pédagogiques qui le rendent acteur du processus d’apprentissage.
On attend que les élèves soient capables d’analyser des situations juridiques et de construire uneargumentation pertinente, au regard des solutions envisageables. Cette démarche consiste à :
- qualifier la situation au plan juridique,
- formuler le problème de droit qui est posé
- identifier la ou les règles juridiques applicables ;
- - indiquer la ou les solutions juridiques possibles[p. 3].
[... ]
Le projet de programme en classe de 1ère
(
p. 4-6 du projet en ligne) reformule le programme actuel (p. 2-7 du document en ligne).
1 - Qu'est-ce que la droit ? (ses fonctions, la règle du droit, srources du droit)
2 - Droit et litige (le litige, la preuve, le recours au juge).
3 - Faire valoir des droits (personne physique/personne morale)/le droit reconnu aux personnes (les droits de la personne, les droits sur les
biens : le droit de propriété).
4 - Le rôle du contrat (ses focntions, sone xécurtionb, le contrat de consommation).

 

 

 

 


Economie - gestion en lycée professionnel
industriel

[diplômes correspondants et rénovation de la filière] -

Economie-gestion en LP Tertiaire
[éco-droit : rappel -
MRCU -MSA ]

[économie, droit et gestion : sommaire]

Mise à jour le 21 octobre 2011

 



Quelques sites académiques (dont : site de l'académie d'Amiens) :

... Economie-Gestion en LP et des sites académiques : Créteil - Lille - Lyon - Nice - Rouen -
-- en Comptabilité/secrétariat (Métiers des services administratifs) : Amiens - Lille : sujets en ligne - Nancy-Metz - ...
... site de Montpellier - site de Toulouse -
-- en Commerce/Vente (Métiers de la relation aux clients et aux usagers) : le CERPEG ...
... et des sites académiques : Amiens - Lille : sujets en ligne - Nancy-Metz - Nice - Montpellier - Toulouse -


Economie gestion en LP industriel - le
Programme sur 3 ans à compter de 2009/2010 [modalités d'évaluation] -
Mise à jour le 21 mai 2010

Présentation
Le nouveau programme de gestion en LP est paru au
BO sp. n° 2 du 19 février 2009.
- Il rappelle les 3 dimensions de cet enseignement : former aux concepts fondamentaux et aux matières économiques, juridiques et sociales, découvrir et maîtriser la gestion, aider à la définition d projets professionnels et personnels. Elle s'organisent autour de 5 objectifs : armer le futur professionnel en économie- gestion et droit, lui apprendre à identifier son environnement et son secteur professionnel, lui donner les moyens de son insertion, lui faire acquérir des méthodes t contribuer à la citoyenneté.
Les programmes sont définis autour de 5 axes et leurs thèmes :

Axes du programme
Thèmes
1 - Contexte professionnel
(p. 4-6 du doc. en ligne)
Un secteur, des activités - l'organisation(s) : diversité, finalité, réalité -- ses activités - l'environnement économique, juridique et institutionnel
2 - Insertion dans l'organisation
(p. 7-9 du doc. en ligne)
La recherche d'emploi - embauche/rémunération - structure de l'organisation - règles de vie au sein de l'entreprise - création/reprise d'entreprise
3 - Organisation de l'activité (p. 10-12 du doc. en ligne) Activité de l'entreprise et position sur le marché - organisation de la production et du travail - GRH
4 - Vie de l'organisation
(p. 13-14 du doc. en ligne)
Création de richesses - relations et partenaires
5 - Mutations et incidences
(p. 15-16 du doc. en ligne)
- Mutations : de l'environnement, de l'organisation - incidences sur le personnel.

Les référentiels sont établis par axes puis par thèmes (tableau ci-dessous) aves les colonnes suivantes : Tête de chapitre - compétences - connaissances associées - concernés : E , D, C, G [1] limites des connaissances - niveau : 1, 2, 3 [2] - AM |3] - Observations.
[1] = Economie / Droit / Communication / Gestion. [2] 1 : maîtrise des fondamentaux, 2 : maîtrise analytique, 3 : maîtrise des outils ou méthodologique, réinvestissement. [3] AM = approche des métiers.

- Mise en oeuvre du nouveau programme d'économie-gestion en LP industriel 3 ans
Le texte au JO du 11 février 2009 et son rectificatif :
"Les dispositions du présent arrêté entrent en application
- à la rentrée de l'année scolaire 2009-2010 pour la classe de seconde,
- à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 pour la classe de première
- et à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 pour la classe terminale. »

Economie-gestion en LP : modalités d'évaluation du programme sur 3 ans à compter de 2009/2010
- Le
BOEN du 20 mai 2010 publie les modalités d'évaluation du programme [arrêté du 13-4-2010 et son annexe] dans les différentes spécialités de baccalauréat
professionnel indusitriel (liste en annexe 1)
... en CCF
autour de deux situations :
1 - résultats d'évaluations significatives (sur 12 points), avec items autour des axes du programme (notre présentation) :
... au moins huit de ces thèmes et au moins seize compétences,
2 : présentation du projet professionnel du candidat et entretien (sur 8 points) : un projet professionnel sur 3 thèmes ...
... avec dossier-projet de 3 à 5 pages,[un secteur professionnel, une diversité de métiers - la recherche d'emploi -- la création et la reprise d'entreprise]
et sa nécessaire structuration - précisiosn sur els 2 temps de l'évaluation et la commision d'évaluation - cas où le dossier n'est pas conforme.
À l'issue de la situation d'évaluation, le professeur ou le formateur attribue une note sur 20.
... en contrôle ponctuel [oral, 30 minutes maximum]
L'évaluationporte sur la maîtrise des connaissances et compétences du programme d'économie-gestion.
L'appréciation chiffrée prend en compte deux éléments :
1 présentation du projet professionnel du candidat et entretien (sur 8 points) :
... comme point 2 du CCF ;
2 - évaluation des connaissances et compétences en économie-gestion : entretien de 15 minutes au plus ...
... quatre de ces thèmes et sur au moins huit compétences (sur 12 points - le reste comme point 1 du CCF).

 

Economie-gestion en LP Tertiaire [éco-droit : rappel - MRCU -MSA ]

Economie droit en LP tertiaire


Baccalauréat professionnel en 3 ans - Le nouveau programme à compter de 2010/2011
Le BOEN du 20 mai 2010 publie le programme d'économie-droit pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel.
Il concerne les sections de : commerce, comptabilité, secrétariat et vente.
Mise en oeuvre
Il entre en application (arrêté)
- à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 pour la classe de seconde,
- à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 pour la classe de première,
- à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013 pour la classe de terminale.
Le programme lui-même
L'annexe, à la suite de l'arrêté, en donne le contenu :
- introduction : les objectifs généraux et disciplinaires de ce programme pour les lycéens - le nécessaire travail d'observation - les grandes parties du programme : 1 - Le contexte de l'activité professionnelle ; 2 - Le droit facteur d'organisation et de régulation sociales; ; 4 - La création de richesse ; 5 - L'organisation des échanges ; 6 - La régulation économique.
- une présentation des études elles-mêmes.
Suit le programme lui même [détail ici]...
Modalités d'évaluation de l'économie-droit [détail ici].

Champ professionnel : métiers de la Relation aux Clients et aux Usagers [MRCU]

Domaine commercial [détail ici]
** BPR 3 ans Commerce //
BEP Métiers de la Relation aux Clients et aux Usagers (BEP MRCU) : référentiel en ligne .
** BPR Vente// BEP Métiers de la Relation aux Clients et aux Usagers (BEP MRCU) : référentiel en ligne (diplôme rénové).

Voir aussi (niveau III) :
BTS Management des Unités Commerciales : référentiel [au CNDP - sur le site ministériel]] et outils, site académique d'Amiens.
Le BTS NRC

Référentiel BTS Négociation et Relation Client : référentiel (site ministériel).

Domaine du secrétariat [détail ici]
** BPR 3 ans Accueil - relation clients et usagers [JO] // BEP Métiers de la Relation aux Clients et aux Usagers (BEP MRCU) : référentiel en ligne.
** BPR 3 ans Secrétariat // BEP Métiers des services administratifs : référentiel en ligne (diplôme rénové).
Voir aussi (niveau III) :
BTS Assistant de Manager : le référentiel (CNDP dont en vente) (MESR) - sujets en ligne : CNDP, Aix-Marseille - réseau

Champ professionnel : métiers des services administratifs [MSA]

Domaine comptable
** BPR 3 ans Comptabilité // BEP Métiers des services administratifs : référentiel en ligne (diplôme rénové).
Voir aussi (niveau III) :
Le BTS Comptabilité et Gestion des Organisations : 1ère sessuin 2010...
... le référentiel (site académique d'Aix-Marseille) (site du CNDP).
... le centre de ressources,

Le DCG - le Diplôme de Comptabilité et Gestion
- Le référentiel au BOEN.
-les épreuves depuis le site de l'universtié de Pau.


 





Droit / Economie - gestion au lycée :
classe de seconde générale et technologique
PFEG - droit et ECJS

Voir aussi
Droit en lycée général et
technologique

Economie-Gestion en LT :
filière STG/STMG

[économie, droit et gestion : sommaire]

 

 



 

 

 

 

 

 

L'état de droit en classe de seconde générale et technologique : ECJS

En classe de seconde (programme : BO en ligne) : l'Etat de droit (vivre dans une société démocratique : le Droit, la Loi et la justice)
- "Le programme amène les élèves à se poser directement, à travers des études concrètes, la question des règles collectives qui organisent la vie de tous dans une société démocratique, les droits et les obligations des citoyens français ou étrangers sur le territoire national, en présentant les différentes dimensions du droit (droit pénal, droit public, droit administratif, droit du travail) ainsi que le rôle de la loi et de la justice. On veillera à élargir l'étude à la citoyenneté européenne [...] Il s'agit de donner une vision approfondie de la citoyenneté qui devient au lycée une réalité effective.
Après une introduction qui permet de rappeler les principes qui fondent cet enseignement, trois thèmes principaux structurent l'année, le droit, la loi et la justice. Les professeurs choisissent l'organisation de leurs enseignements en accordant l'équivalent d'une demi-heure hebdomadaire à l'éducation civique selon les regroupements qui leur paraissent adéquats".
Thème 1 : Droit et vie en société - Objectifs
Le droit, qui a pour objet de faire respecter les règles de vie commune, est le moyen de résoudre ou de limiter les conflits et d'organiser la coopération des hommes en société.
Le droit est présent dans la vie des citoyens de manière quotidienne, aussi bien par l'intermédiaire du droit public et de ses branches (droit constitutionnel, droit administratif, droit budgétaire) que du droit privé (droit civil, droit pénal, mais aussi droit commercial et droit du travail).
Les relations entre le droit et la société sont étroites et nombreuses : la société influence la sphère du droit et la fait évoluer, mais il arrive aussi que le droit contribue au changement de la société.
Thème 2 : Le citoyen et la loi - objectifs
La loi fait autorité ; expression, dans le respect de la constitution, de la volonté du corps politique, elle résulte d'un processus d'élaboration au cours duquel s'expriment, par le débat démocratique, les préoccupations et aspirations de la société.
Le respect de la loi, une fois validée et promulguée, se fonde sur la connaissance de ses prescriptions et le consentement à celles-ci.
Thème 3 : Le citoyen et la justice - Objectifs
La justice est garante du respect du droit du citoyen. Elle a pour mission de protéger, de punir, et d'arbitrer les conflits, afin de permettre réconciliation et réparation.
La banalisation du recours en justice traduit les attentes de la société, alimente les débats sur son fonctionnement et conduit à la modernisation de l'institution...

 



Economie Gestion en seconde générale et technologique : l'enseignement d'exploration PFEG

PFEG en seconde générale et technologique - Son contenu
Le texte du programme est au BOEN du 29 avril 2010 (JO).


Ce programme permet de découvrir des principes fondamentaux de l’économie et d’étudier leurs relations avec des collectifs humains particuliers que constituent les organisations et notamment l’entreprise, en abordant prioritairement la décision et les relations entre acteurs économiques
Il a principalement pour objectif de permettre à l’élève de développer des capacités d’analyse de l’organisation économique et sociale, dans une perspective de formation d’un citoyen libre et responsable, grâce à :
- la compréhension d’un environnement économique et juridique de plus en plus complexe ;
- l’identification des principes de fonctionnement des organisations, et notamment de l’entreprise, et leur contribution au développement.
Il doit permettre en outre à l’élève de se construire des représentations précises en vue du choix rationnel et éclairé de poursuites d’études au lycée (série ES ou STG du cycle terminal) et dans l’enseignement supérieur (cycle licence, classes préparatoires, DUT, BTS) dans les domaines des sciences humaines et sociales et principalement de l’économie, du droit ou de la gestion.
Cet enseignement prend la forme de l’exploration de thèmes limités en nombre mais caractéristiques de l’activité économique et de la contribution des organisations à celle-ci.
Chaque thème sera l’occasion d’éclairer un ou plusieurs aspects fondamentaux de l’économie et des sciences de gestion afin de permettre à l’élève d’en comprendre le sens et la légitimité, au regard des préoccupations économiques, sociales et sociétales actuelles.

PFEG en seconde générale et technologique - Présentation

"Les élèves découvriront les notions fondamentales de l’économie et de la gestion, en partant du comportement concret d’acteurs qu’ils côtoient dans leur vie quotidienne (entreprises, associations, etc) : comment fonctionnent-ils ? Quel est leur rôle économique exact ? Quelles relations entretiennent-ils avec les autres acteurs économiques ? Quelles stratégies mettent-ils en oeuvre pour se développer, par exemple en matière d’innovation ? Comment répondent-ils aux attentes qui leur sont adressées? À quels défis et à quelles contraintes sont-ils confrontés, par exemple en matière de réglementation ?"
Soit : les acteurs de l'économie (quels acteurs créent la richesse ? - les relations entre les acteurs économiques - le rôle économique de l’État - àquoi sert une banque ?), les décisions de l'entrepise (l'entreprise, création de valeurs par l'entreprise, stratégie d'netreprise et conquête de marchés, fixation du prix d'un produit, place de l'individu dans l'entreprise), nouveaux enjeux économiques (développement durable, prise en comtpe des comportements du consommateur, ouverture internationale, économie numérique/économie de la connaissance.)

Des ressources depuis Eduscol [en ligne]
Le 1er juillet 2010, Eduscol met en ligne des ressources pour faire la classe autour du nouveau programme d'exploration Principes fondamentaux de l'économie et de la gestion.
Dans une première partie l'IGEN rappelle ce qu'est un enseignement d'exploration (p. 2/3) et la place de l'économie dans le programme de seconde (p.3), enfin le sens et la protée du programme dec PFEG.
Puis autour du PFEG : son originalité dans le champ de la créativité et de l'innovation pédagogiques (p. 6-7), comment aborder le programme (p. 8-11), ses outils (p. 11/12) et le rôle des TICE (p. 12-13).
Enfin, on pose la problématiques: quelles traces et quelle évaluation de ce programme d'exploration ? (p. 13-15).°
Suivent en annexes :
- des exemples de scenarii pédagogiques autour des thèmes 4 (p. 18-24), 5 (p. 25*-28) et 10 (le DD : p. 29-35)
- une bibliographie de base (p. 37-38)
- une sitographie (p. 39-41).

PFEG en seconde générale et technologique - Thèmes étudiés


1. Les acteurs de l’économie
Qu’est ce qu’un acteur économique ? - Le principe de rareté - Les opérations économiques - Quelles sont les relations entre les acteurs économiques ?
Échange - Circuit économique - Quel est le rôle économique de l’Etat ? - Production non marchande, redistribution, réglementation
A quoi sert une banque ? - Crédit, taux d’intérêt
2. Les décisions de l’entreprise
Qu’est-ce qu’une entreprise ? - Les parties prenantes - Les fonctions - Comment l’entreprise crée-t-elle de la valeur ?
Coûts, valeur ajoutée - Comment l’entreprise se lance-t-elle sur un nouveau marché ? - Demande, concurrence, innovation
Comment l’entreprise fixe-t-elle le prix d’un produit ? - Structure de marché, marge, prix
Quelle place pour l’individu dans l’entreprise ? Compétences, rémunération, contrat de travail
3. Nouveaux enjeux économiques
Deux thèmes au choix au moins parmi les trois proposés seront traités.
- Comment les acteurs économiques prennent-ils en compte les nouveaux comportements du consommateur ? Consumérisme.
- Comment l’ouverture internationale influence-t-elle le comportement de l’entreprise ? Importation, exportation, internationalisation des entreprises.
-Quels sont les enjeux de l’économie numérique ? Économie de la connaissance, droits de la propriété intellectuelle.

 

 

 

 

 

 




 

 

 

Economie gestion en filière STG en LT

Economie-gestion au cycle terminal en LT : la filière STG

STG en terminale technologique en 2011/2012 et 2012/2013 :
enseignements/épreuves spécifiques

(Enseignements propres à chaque spécialité : communication et gestion des ressources humaines (CCRH) / comptabilité et finance d'entreprise - gestion des systèmes d'information - mercatique]

STG au baccalauréat STG (de la session 2007 à la session 2014)

L'épreuve de spécialité et ses thémes d'études
(l'épreuve :
généralités, écrit - partie pratique) dont épreuve orale de contrôle

Economie-droit et management des organisations au bac STG

[économie, droit et gestion : sommaire]


 

 

Economie-gestion au cycle terminal en LT : la filière STG [économie, droit et gestion : sommaire]
[classe de 1ère - classe terminale - le bac STG]-
Nouvelle liste des options facultatives à partir de la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 : Langue vivante 2 (étrangère ou régionale) Éducation physique et sportive - Arts : voir ici [nouveau] - (BO du 25.08.2010).

Généralités

Programmes et référentiels en ligne depuis le site du CNDP (STG), le site académique d'Amiens, depuis le site académique de La Réunion.
Extrait de la circulaire de rentrée 2006 : "Rénovation de la série “Sciences et technologie de la gestion (STG)”
La mise en place de la nouvelle série “sciences et technologies de la gestion - STG” se poursuit en classe terminale à la rentrée 2006, conformément à l’arrêté du 14 janvier 2004 (B.O. n° 7 du 12 février 2004) modifié par l’arrêté du 14 décembre 2004 (B.O. n° 2 du 13 janvier 2005).
Les contenus de cette série, rénovés par rapport à ceux de l’ancienne série STT, visent à mieux préparer les élèves à la poursuite d’études supérieures notamment vers les formations technologiques.

La 1ère session du baccalauréat “STG “ dont les épreuves ont été fixées par l’arrêté du 29 juillet 2005 (B.O. n° 31 du 1er septembre 2005) se déroulera en 2007. Les modalités d’organisation et d’évaluation des épreuves du nouveau baccalauréat STG sont définies par les notes de service parues au B.O. n° 10 du 9 mars 2006. La partie pratique de l’épreuve de spécialité de ce baccalauréat comporte une étude dont le sujet est défini par le candidat à partir de thèmes nationaux. Ces derniers, pour l’année 2006-2007, seront prochainement publiés au B.O."
Filière STG

L'EDD dans les programmes d'enseignement (site Eduscol) : accompagnements disciplinaires (liaisons possibles avec l'EDD) n classe de 1ère et en classe terminale.
La nouvelle filière dans l'abécédaire de la rentrée 2005. Le référentiel des solutions TICE pour STG à télécharger depuis Educnet.
Toute la réforme depuis le site pédagogique du ministère, le séminaire national de la série Sciences et technologies de la gestion.
Présentation de la filière droit (site académique d'Amiens : diaporamas).
Une publication CRDP-Rectorat de Créteil, "STG : oser entreprendre".


 

STG en terminale technologique en 2011/2012 et 2012/2013 : enseignements/épreuves spécifiques [économie, droit et gestion : sommaire]
(Enseignements propres à chaque spécialité : communication et gestion des ressources humaines (CCRH) / comptabilité et finance d'entreprise - gestion des systèmes d'information - mercatique]
Disciplines communes aux quatre options
Economie - droit en classe terminale STG [l'épreuve correspondante au bacccalauréat]
Le programme est en ligne depuis la brochure du CNDP au format PDF : p. 31-60 dont...
... Introduction générale (praémbule, objectifs généraux) : p. 31-32 ;
... Droit (généralités p. 32 - programme : p. 32-43 dont tableau p. 33-43 - compléments p. 43-48 - méthodlogie : p. 48) : p. 32-48 ;
... Economie (généralités p. 49 - programme : p. 49 & tableau p. 50-55 - compléments p. 55-59 - méthodlogie : p. 59-60) : p. 49-60.
- Le centre de ressources Économie & Droit dans l'académie :
d'Orléans-Tours -


Management des organisations en classe terminale STG [l'épreuve correspondante au bacccalauréat]
Le programme est en ligne depuis la brochure du CNDP au format PDF : p. 17-24 (horaires p. 26).
- Le site du réseau national de ressources pédagogiques en Communication-Organisation-Management.
- Le site du réseau national CERTA.
Enseignements propres à chaque spécialité [l'épreuve de spécialité correspondante]
- Communication et gestion des ressources humaines (CGRH)
Le site du réseau national de ressources pédagogiques en Communication-Organisation-Management.
Spécialité communication et gestion des ressources humaines : le programme
-
Le CNDP a édité la borhcire correspondante [en ligne] : présentation générale d ela soécilaité et du programme (p. 5-6), le programme lui-m^me (tableau) : p. 7-17, indications complémentaires (p. 17-33), hoaires ['+(4) h.] : p. 35.
- Le réseau national met en ligne
le programme de Tle STG GRH et un document avec liens correspondants.
- Terminale CGRH : ressources générales sur le programme et les épreuves
depuis le site académique d'Aix-Marseille.
Spécialité communication et gestion des ressources humaines : le baccalauréat [l'épreuve de spécialité correspondante]
- Le document d’accompagnement de l’épreuve de spécialité en communication et gestion des ressources humaines - Partie pratique - es t en ligen
depuis Eduscol.
- Sujets de baccalauréat STG CGRH :
partie écrite / oral 2ème groupe depuis le site académique d'Aix-Marseille.
Thémes d'études pour le baccalauréat, session 2012 au BOEN du 20 octobre 2011
- La gestion des documents dans les organisations
- La communication interne
- Les parcours professionnels

Poursuites des études

La spécialité « communication et gestion des ressources humaines » permet plus particulièrement la poursuite d'études supérieures préparant aux BTS et aux DUT relevant du domaine de la communication, de la gestion administrative, de la gestion des ressources humaines, de la gestion des petites et moyennes entreprises, de la communication des entreprises et des organisations mais aussi vers les cursus universitaires de l'administration des organisations, des sciences de l'information et de la communication (eduscol).
- Comptabilité et finance d'entreprise
Le centre de ressources national correspondant.
Spécialité « Comptabilité et finance d’entreprise » : le programme
- Il est en ligne
depuis le site du CERTA [indications générales (p. 1), le progrmme et son tableau (p. 2-5), indications complémentaires (p. 5-7) et méthodologiques (p. 7-8)] et depuis le site du CNDP [brochure au format PDF : ].
- STG - Comptabilité et Finance de l'Entreprise : ressources
depuis le site académique d'Aix-Marseille / depuis le site du CERTA (surtout autour de l'organisation et la gestion des systèmes comptables informatisés)..
Spécialité « Comptabilité et finance d’entreprise » : le baccalauréat [l'épreuve de spécialité correspondante]
- Les sujets et corrigés
depuis le centre de ressources / depuis le site académique d'Aix-Marseille : partie écrite / oral 2ème groupe.
Thémes d'études pour le baccalauréat, session 2012 au BOEN du 20 octobre 2011
- L'investissement
- Les relations de l'entreprise avec son banquier
- Traitements comptables et dématérialisation

Poursuites des études

La spécialité « comptabilité et finance d'entreprise » ouvre de préférence l'accès aux BTS et DUT ainsi qu'aux formations technologiques relevant de la comptabilité et gestion des organisations, de la gestion des entreprises et des administrations, de la gestion des petites et moyennes entreprises, de la logistique et du transport et de l'informatique de gestion. Elle ouvre également l'accès aux formations et aux classes préparant les diplômes conduisant à l'expertise comptable, ainsi qu'aux cursus universitaires des sciences de gestion, de la comptabilité et de la finance (eduscol).
- Gestion des systèmes d'information
Terminale Gestion des Systèmes d'Information : le site du CERTA.
Spécialité « Gestion des systèmes d'information » : le programme
-
Le programme depuis le site du CERTA et son tableau récapitulatif des notions du programme de la Terminale Gestion des Systèmes d'Information.
- Le programme depuis le site du CNDP :
brochure en ligne au format PDF.
- La répartition horaire des enseignements (
ibidem : p. 29).
Spécialité « Gestion des systèmes d'information » : le baccalauréat [l'épreuve de spécialité correspondante]
- Sujets de baccalauréat STG GSI :
partie écrite / oral du 2ème groupe.
Thémes d'études pour le baccalauréat, session 2012 au BOEN du 20 octobre 2011
- Le développement durable dans l'évolution des systèmes d'information
- L'informatique en nuage (cloud computing)
- Les systèmes d'information et les communautés de pratiques
Poursuites des études
La spécialité « gestion des systèmes d'information » prépare plus particulièrement aux formations technologiques supérieures, BTS, DUT et DEUST relevant de l'informatique appliquée à la gestion, des services et réseaux de communication, de l'informatique d'organisation et systèmes d'information, de la gestion des activités du commerce électronique, mais également aux formations de la gestion des petites et moyennes entreprises, de la logistique et du transport, de la gestion des entreprises et des administrations, de la comptabilité et gestion des organisations. Elle ouvre également vers les cursus universitaires longs valorisant l'approche « systèmes d'information » en gestion par la voie des DEUG d'Économie-gestion, des DEUST ou celles des licences professionnelles post BTS ou post DUT (eduscol).
- Mercatique
Spécialité « Mercatique » : le programme
-
Le programme depuis le sie académique d'Amiens.
- Le programme depuis le site du CNDP :
brochure en ligne au format PDF.
- La répartition horaire des enseignements (
ibidem : p. 29).
Spécialité « Mercatique » : le baccalauréat [l'épreuve de spécialité correspondante]
- Sujets de baccalauréat STG Mercatique :
Thémes d'études pour le baccalauréat, session 2012 au BOEN du 20 octobre 2011
- La fixation du prix
- La prise en compte du comportement du consommateur
- La veille commerciale
Poursuites des études
La spécialité « mercatique » débouche naturellement vers les BTS et DUT du champ des formations technologiques commerciales : management des unités commerciales, négociation et relation clientèle, commerce international, communication des entreprises, techniques de commercialisation, transport et tourisme ainsi qu'aux formations universitaires relevant des sciences de gestion, du marketing, du tourisme, de la vente et de la publicité (eduscol).

 

Management en série STG : cycle terminal - BTS [économie, droit et gestion : sommaire]

1ère et terminale STG

Présentation
** Le programme depuis le site du CNDP dont :
- management des organisation en classe de 1ère : p. 5-15 (horaires p. 25) ;
- management des organisation en classe terminale : p. 17-24 (horairs p. 26) ;
- définition de l'épreuve au bac. STG [épreuve de “management des organisations” (toutes spécialités)] : épreuve écrit p. 27, oral de cotnrôle p. 27-28.
** Sujets de baccalauréat STG Management des organisations depuis
... le site académique d'Aix-Marseille ;
... le sie académique de renens : 2007 (sujet/
corrigé), 2008 (sujet/corrigés 1/2), 2009 (sujet/corrigé).

De la 1ère STG (dernière session : 2011/2012) à la 1ère STMG à la rentrée 2012 [voir ici]

Ressources pédagogiques

Le Réseau national de ressources pédagogiques en Communication-Organisation-Management.
.
Des sites académiques : Aix-Marseille - Limoges

 

Le baccalauréat STG jusqu'à la session 2013

L'épreuve de spécialité et ses thémes d'études (l'épreuve : généralités, écrit - partie pratique) dont épreuve orale de contrôle

Session 2012 : les thèmes d'études (au BOEN du 20 octobre 2011)

Spécialité
Thèmes d'études
- Communication et gestion des ressources humaines
- La gestion des documents dans les organisations
- La communication interne
- Les parcours professionnels
- Mercatique
- La fixation du prix
- La prise en compte du comportement du consommateur
- La veille commerciale
- Comptabilité et finance d'entreprise
- L'investissement
- Les relations de l'entreprise avec son banquier
- Traitements comptables et dématérialisation
- Gestion des systèmes d'information
- Le développement durable dans l'évolution des systèmes d'information
- L'informatique en nuage (cloud computing)
- Les systèmes d'information et les communautés de pratiques

 

Épreuve de spécialité écrite et pratique (BOEN et correctif)- Coefficient total de l’épreuve : 12 [partie pratique : détail].
- Cette épreuve de spécialité est commune aux options "communication et gestion des ressources humaines" ou "mercatique (marketing)" ou "comptabilité et finance d'entreprise" ou "gestion des systèmes d'information".
- L’enseignement de spécialité est caractérisé par un ensemble de connaissances et de méthodes, associées à des pratiques dont la maîtrise doit être évaluée à travers une épreuve nécessitant des modalités différenciées, l’une écrite, l’autre pratique.
Programme de l’épreuve de spécialité
Pour les spécialités “communication et gestion des ressources humaines” et “mercatique”, l’épreuve porte sur le programme correspondant de la spécialité de la classe terminale et sur les programmes d’“information et communication” et d’“information et gestion” de la spécialité “communication” en classe de première.
Pour les spécialités “comptabilité et finance d’entreprise” et “gestion des systèmes d’information”, l’épreuve porte sur le programme correspondant de la spécialité de la classe terminale et sur les programmes d’“information et communication” et d’“information et gestion” de la spécialité “gestion” de la classe de première.
Structure de l’épreuve de spécialité
L’épreuve de spécialité comporte deux parties : une partie écrite et une partie pratique.
La partie écrite permet d’évaluer les connaissances du candidat et son aptitude à résoudre un problème, en proposant des solutions pertinentes et argumentées et à mobiliser les méthodes et les techniques appropriées.
La partie pratique prend appui sur une étude et sur un projet réalisés dans l’établissement de formation au cours de l’année de terminale.
Elle permet d’évaluer les capacités du candidat à mettre en œuvre les démarches et les outils propres à la spécialité, à maîtriser les technologies de l’information et de la communication, à communiquer et à argumenter.
La note de l’épreuve de spécialité résulte des notes obtenues à chacune des deux parties, affectées de leurs coefficients respectifs. Elle est ramenée à une note sur 20 en points entiers.

1 - Partie écrite - Durée : 4 heures. Coefficient de la partie écrite : 7.
Le sujet est constitué de parties indépendantes qui prennent appui sur une ou plusieurs organisations, présentant des thèmes ou des situations relevant de la spécialité.
À l’aide de la documentation fournie, le candidat doit répondre aux questions qui lui sont posées et proposer des solutions prenant en compte le contexte et les contraintes de l’organisation.
L’épreuve vise à évaluer les connaissances du candidat et ses capacités à :
- analyser une situation de gestion ou de communication ;
- élaborer, interpréter, utiliser et contrôler l’information ;
- proposer, présenter et justifier une solution ;
- mettre en œuvre les outils, les méthodes et les techniques appropriés ;
- montrer l’intérêt et les limites des outils, des méthodes et des techniques employés.

2 - Partie pratique. Durée : 45 minutes. Coefficient de la partie pratique : 5.
L’épreuve prend appui sur l’étude et sur le projet réalisés par le candidat au cours de l’année de terminale. Elle intègre l’usage des technologies de l’information et de la communication.
Elle nécessite la mobilisation des capacités d’expression, d’argumentation et de communication.
2.1 L’étude
L’étude est un travail de recherche et d’exploitation d’informations sur un sujet, à partir de ressources documentaires disponibles et/ou directement produites à partir de l’observation d’une ou plusieurs organisations ou de situations réelles.
Elle vise à sélectionner au regard du sujet, des informations pertinentes, à les analyser et à effectuer une synthèse rédigée dégageant les conclusions de l’étude.
Le sujet est choisi par l’élève, avec le conseil et sous l’autorité du professeur, à partir de thèmes nationaux publiés au B.O. et renouvelés périodiquement (des thèmes distincts sont proposés pour chacune des spécialités du baccalauréat “Sciences et technologies de la gestion”).
L’étude est un travail personnel de l’élève, réalisé sous l’autorité de son professeur de spécialité.
La durée indicative de réalisation d’une étude pendant les séances de travaux dirigés, est de 12 heures.
L’étude est présentée à l’examen sous la forme d’un dossier regroupant [correctif] :
a) une fiche de travail synthétique (conforme au modèle joint en annexe 2 à la présente note de service) présentant le projet et rendant compte :
- des méthodes et technologies mises en œuvre, du calendrier observé, de la démarche suivie et de la réalisation des objectifs prévus ;
- de la contribution personnelle du candidat au projet ;
b) les supports numériques utilisés et éventuellement créés par le candidat.
La fiche de travail synthétique est signée par le professeur responsable de la formation, certifiant que l’étude présentée a bien été réalisée par le candidat lui-même.
2.2 Le projet
Le projet est une production qui mobilise des ressources et des activités coordonnées entre elles, dans un contexte en rapport avec la spécialité.
L’élève participe au projet en accomplissant une mission assurée de préférence dans le cadre collectif de travaux en équipe (3 à 4 élèves).
Le projet suscite donc la mise en œuvre d’activités cohérentes et complémentaires se traduisant par des réalisations répondant à l’objectif visé.
Le choix du projet est effectué avec le conseil et sous l’autorité du professeur de spécialité.
Le projet prend éventuellement appui sur les études réalisées par les membres de l’équipe impliqués dans le projet.
Dans tous les cas, la contribution personnelle du candidat au projet doit pouvoir être nettement identifiée.
La durée indicative de réalisation d’un projet au cours des séances de travaux dirigés est de 16 heures.
Le projet est présenté à l’examen sous la forme d’un dossier regroupant :
- une fiche de travail synthétique (conforme au modèle joint en annexe 2 à la présente note de service) présentant le projet et rendant compte ;
- des méthodes et technologies mises en œuvre, du calendrier observé, de la démarche suivie et de la réalisation des objectifs prévus ;
- de la contribution personnelle du candidat au projet ;
- les supports numériques utilisés et éventuellement créés par le candidat.
Le dossier est signé par le professeur de spécialité de la classe de terminale, authentifiant la contribution du candidat au projet.
2.3 Modalités d’évaluation de l’étude et du projet
La partie pratique de l’épreuve de spécialité se déroule en deux phases :
Première phase : présentation de l’étude et du projet (durée 15 minutes).
Le candidat présente l’étude puis le projet. Il expose les objectifs poursuivis, la démarche utilisée et les résultats obtenus en recourant autant que de besoin aux technologies de l’information et de la communication. Il précise pour le projet, sa contribution personnelle dans la production réalisée.
Deuxième phase : démonstration pratique et entretien avec le jury (durée 30 minutes).
Le candidat répond aux questions en vue d’expliciter les résultats présentés, justifier la démarche suivie, les méthodes et les outils sollicités. Il met en œuvre les technologies utilisées et répond aux sollicitations du jury.
Les choix du sujet de l’étude et du thème du projet ne sont pas évalués en tant que tels.
Les dossiers ne font pas l’objet d’une notation spécifique.
Critères d’évaluation
L’évaluation prend en compte les critères suivants :
a) Concernant l’étude :
- la rigueur de la démarche de recherche et de validation de l’information collectée ;
- la pertinence des documents retenus ;
- la qualité des analyses effectuées et des conclusions présentées.
b) Concernant le projet :
- l’énonciation du problème ou du besoin (contexte, objectifs, contraintes) ;
- la rigueur de la démarche de préparation et de réalisation du projet ;
- la maîtrise des techniques et des méthodes utilisées ;
- la pertinence des propositions et des résultats présentés.
c) Concernant l’usage des technologies de l’information et de la communication :
- la pertinence des technologies mobilisées ;
- la prise en compte des contraintes liées à l’environnement technologique ;
- l’usage approprié des fonctionnalités sollicitées ;
- le contrôle de la qualité des résultats présentés.
d) Concernant la communication orale :
- la structuration de l’exposé ;
- la qualité de l’argumentation ;
- la qualité de l’expression.
2.4 Organisation de la partie pratique de l’épreuve de spécialité
La durée maximum de la partie pratique de l’épreuve de spécialité est de 45 minutes.
L’étude et le projet sont évalués au cours d’une même interrogation dans l’établissement de formation du candidat (établissement public ou privé sous contrat d’association) et dans le même environnement technologique que celui disponible pour la préparation de l’étude et du projet pendant la formation.
Les interrogateurs évaluent le candidat à l’aide de la fiche d’évaluation mise à leur disposition par le centre d’examen (le modèle de cette fiche est défini au plan national).
Cette fiche reprend l’ensemble des critères d’évaluation et permet aux interrogateurs de proposer au jury une note sur 20 points pour la partie pratique de l’épreuve de spécialité.
Le candidat remet ses dossiers à la commission d’examen au début de l’interrogation.
Le candidat qui se présente à l’épreuve pratique sans être en mesure de produire les dossiers conformes au programme et aux prescriptions précédentes, ne peut être évalué. La note zéro lui est alors attribuée pour la partie pratique de l’épreuve de spécialité.
Les élèves redoublants doivent présenter une étude et un projet différents de ceux choisis pour leur précédente année de terminale.
Cas des candidats individuels et des établissements privés hors contrat
Les candidats individuels et les candidats des établissements privés hors contrat présentent la partie pratique de l’épreuve de spécialité dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. L’épreuve est organisée dans un centre d’examen désigné par le recteur d’académie.
Ils doivent se munir le cas échéant, des documents et des supports numériques qu’ils jugent utile de présenter à l’appui de leur présentation.
Composition de la commission d’examen
La commission d’examen est composée de deux professeurs : un professeur enseignant la spécialité en classe terminale et un professeur enseignant la spécialité “information et communication” ou “information et gestion” en classe de première STG.

Bac. STG : épreuve orale de contrôle (épreuve de spécialité)
Durée : 20 minutes. Temps de préparation : 40 minutes. Coefficient : 7.L’épreuve orale de contrôle correspond à la partie écrite de l’épreuve de spécialité.

L’épreuve orale de contrôle correspond à la partie écrite de l’épreuve de spécialité.
La note obtenue à l’épreuve de contrôle, si elle est supérieure, se substitue à la note obtenue à la partie écrite de l’épreuve de spécialité.
Modalités de l’épreuve
L’examinateur est un professeur ayant en charge l’enseignement de spécialité en classe terminale.
Pendant le temps de préparation, le candidat dispose d’un sujet en rapport avec la spécialité du baccalauréat et d’un niveau de difficulté comparable à celui de la partie écrite de l’épreuve de spécialité.
Le sujet est composé d’un ou plusieurs documents accompagnés d’une série de questions.
Dans un premier temps, le candidat expose pendant 10 minutes au maximum les réponses aux questions posées dans le sujet.
Dans un deuxième temps et pendant une durée de 10 minutes au maximum, il est invité à expliciter, approfondir et justifier ses réponses. Au besoin, l’examinateur interroge le candidat sur les connaissances associées au sujet proposé.
L’épreuve vise à évaluer les connaissances du candidat et ses capacités à :
- analyser une situation de gestion ou de communication ;
- élaborer, interpréter, utiliser et contrôler l’information ;
- proposer, présenter et justifier une solution ;
- mettre en œuvre les outils, les méthodes et les techniques appropriés ;
- montrer l’intérêt et les limites des outils, des méthodes et des techniques employés.



Economie-droit et management des organisations au bac STG:

Définition de l’épreuve d' "économie-droit"du baccalauréat STG (BO en ligne)

Épreuve d’“économie-droit” (toutes spécialités)
Épreuve écrite. Durée : 3 heures. Coefficient : 6.
L’épreuve porte sur les programmes de droit et d’économie des classes de première et de terminale de la série “sciences et technologies de la gestion”. Elle vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser ses connaissances et à mettre en œuvre ses acquis méthodologiques dans chacune de ces disciplines.
Modalités de l’épreuve
L’épreuve est écrite. Elle est corrigée par un professeur ayant en charge l’enseignement du droit et de l’économie en série “sciences et technologies de la gestion”.
Elle comporte deux parties distinctes :
- une partie analytique à partir d’un ou plusieurs documents ;
- une partie rédactionnelle visant à présenter une réflexion structurée sur une thématique donnée.
L’une des parties porte sur le programme de droit, l’autre sur le programme d’économie.
Chaque partie a un poids sensiblement égal dans la notation.
Critères d’évaluation
L’épreuve vise à évaluer les connaissances du candidat et ses capacités à :
- analyser des phénomènes économiques ou des situations juridiques ;
- interpréter leur sens et mesurer leur portée ;
- mettre en œuvre les compétences méthodologiques acquises pour mener à bien cette analyse ;
- construire et présenter, sous forme rédigée, un raisonnement ou une argumentation, économique ou juridique, à partir d’une thématique donnée.

Épreuve orale de contrôle. Durée : 20 minutes. Temps de préparation : 20 minutes.Coefficient : 6.
L’épreuve porte sur les programmes de droit et d’économie des classes de première et de terminale de la série “sciences et technologies de la gestion”. Elle vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser ses connaissances et à mettre en œuvre ses acquis méthodologiques dans chacune de ces disciplines.
Modalités de l’épreuve
L’examinateur est un professeur ayant en charge l’enseignement du droit et de l’éco nomie dans la série “sciences et technologies de la gestion”.
Pendant le temps de préparation, le candidat dispose d’un sujet n’excédant pas deux pages, composé d’un ou plusieurs documents accompagnés d’une série de questions portant soit sur le programme de droit soit sur le programme d’économie.
Dans un premier temps le candidat présente pendant 10 minutes, au maximum, les réponses aux questions posées dans le sujet.
Dans un second temps l’examinateur invite le candidat à expliciter, approfondir et justifier les réponses proposées précédemment et l’interroge si nécessaire sur le ou les champs de connaissances correspondant au sujet proposé.
Critères d’évaluation
L’épreuve vise à évaluer les connaissances du candidat et ses capacités à :
- analyser des phénomènes économiques ou juridiques ;
- interpréter leur sens et mesurer leur portée ;
- mettre en œuvre des compétences méthodologiques pour mener à bien cette analyse ;
- construire et présenter un raisonnement ou une argumentation économique ou juridique à partir d’une thématique donnée.

Baccalauréat STG Économie-Droit : sujets

Annales
- Sujets (par ordre chronologique) de baccalauréat STG Économie-Droit : site académique d'Aix-Marseille (oral du 2ème groupe).
- Tableau synthétique des sujets d'économie droit au baccalauréat STG : site académique d'Aix-Marseille.

Définition de l’épreuve de “management des organisations” du bac. STG (BO en ligne)

Épreuve de “management des organisations” (toutes spécialités)
Épreuve écrite. Durée : 3 heures. Coefficient : 4.
L’épreuve porte sur les programmes de “management des organisations” des classes de première et terminale “sciences et technologies de la gestion”.
Elle vise à évaluer la connaissance des concepts et des notions fondamentales figurant dans le programme et la capacité du candidat à les mobiliser pour l’analyse des organisations et des pratiques de management. Elle vise également à vérifier ses acquis méthodologiques dans cette discipline.
Modalités de l’épreuve
L’épreuve est écrite. Elle est corrigée par un professeur ayant en charge l’enseignement du “management des organisations” dans la série “sciences et technologies de la gestion”.
Elle prend la forme de l’étude d’une ou plusieurs situations concrètes de management des organisations, présentées dans un dossier documentaire accompagné d’une série de questions.
Critères d’évaluation
L’épreuve vise à évaluer les connaissances du candidat et ses capacités à mobiliser les concepts et les notions fondamentales du management des organisations pour :
- analyser et exploiter une documentation concernant une ou plusieurs organisations ;
- analyser une organisation : identifier ses caractéristiques, son fonctionnement, ses modes de management, ses choix et éventuellement son évolution ;
- identifier une situation ou un problème de management et en proposer une analyse ou un diagnostic raisonné et argumenté.


Épreuve orale de contrôle. Durée : 20 minutes. Temps de préparation : 20 minutes.Coefficient : 4.
L’épreuve vise à évaluer la connaissance des concepts et des notions fondamentales figurant dans le programme et la capacité du candidat à les mobiliser pour l’analyse des organisations et des pratiques de management. Elle vise également à vérifier ses acquis méthodologiques dans cette discipline.
Modalités de l’épreuve
L’examinateur est un professeur ayant en charge l’enseignement du management des organisations.
Pendant le temps de préparation, le candidat dispose d’un sujet, n’excédant pas deux pages, composé d’un ou plusieurs documents accompagnés d’une série de questions.
Dans un premier temps le candidat expose pendant 10 minutes au maximum les réponses aux questions posées dans le sujet.
Dans un second temps le candidat est invité à expliciter, approfondir et justifier ses réponses. L’examinateur interroge si nécessaire le candidat sur le ou les champs de connaissances correspondant au sujet proposé.
Critères d’évaluation
L’épreuve vise à évaluer les connaissances du candidat et ses capacités à mobiliser les concepts et les notions fondamentales du management des organisations pour :
- analyser et exploiter une documentation concernant une ou plusieurs organisations ;
- analyser une organisation : identifier ses caractéristiques, son fonctionnement, ses modes de management, ses choix et éventuellement son évolution ;
- identifier une situation ou un problème de management et en proposer une analyse ou un diagnostic raisonné et argumenté.

 

 

 

Economie gestion en 1ère STMG à compter de 2012/2013

(la filière STMG)


Sciences de gestion : programme - Managament des organisations : programme

Economie : programme - Droit : programme

 

Mise à jour le 29 mars 2012

 

 

Economie Gestion en classe de première STG en 2011/2012 (sciences de gestion/management & économie en 1ère STMG à la rentrée 2012)

Les programmes des classes de 1ère STG ont été publiés au BOEN Hors-Série n° 1 du 12 février 2004 (depuis le site du CNDP) :
- Economie - droit : programme [CNDP] - schéma conceptuel d'économie - présentation du programme de droit - le programme depuis le site du CNDP -
Ressources en ligne depuis : Nice (sites utiles) - Besançon -
- Information et communication : programme (communication : site du CNDP - gestion : site du CNDP) -
Le centre national de ressources : programmes.
Des ressources depuis : Educnet - Amiens - des sites (Nancy-Metz) - Nice - Dijon (biblio.) - Besançon (progression) - bibliographie (Bordeaux) -
- Information et gestion : programme [CNDP] (sté "gestion" - sté "communication")
Des sites : Aix-Marseille - CERTA (Inf. et comm. - Inf. et gestion)
- Management des organisations : programme [CNDP]- notions clés -
Des ressources depuis : Amiens - Aix-Marseille - Martinique - Centre de Ressources Communication-Organisation-Management - Versailles -
- Développement durable
L'EDD dans les programmes d'enseignement : accompagnements disciplinaires (liaisons possibles avec l'EDD) en classe de 1ère (site Eduscol)

Economie Gestion en classe de première STMG à compter de 2012/2013

Sciences de gestion en 1ère STMG à la rentrée 2012 (programme en ligne au BOEN du 22 mars 2012)

Présentation
- Aussi science de l'action, les sciences de gestion s'apparentent aux sciences sociales avec ses champs ouverts (analyse des processus de décision et de leur impact au sein des organisations, conception d'outils et d'indicateurs de gestion, structuration et maîtrise de l'information et de la communication, mesure de l'influence des technologies). Elles sont liées aux décisions managériales (voir aussi le programme de management des organisations qui est lié à ce programme). Son enseignement "des clés de compréhension des différentes fonctions de l'organisation : administration, ressources humaines, comptabilité financière, contrôle de gestion, marketing, organisation de la production, systèmes d'information et de communication, etc."
- Il s'agit de la "première étape d'un parcours qui conduira nécessairement à l'acquisition d'un diplôme de l'enseignement supérieur de niveau BTS ou DUT au minimum. [...] Il s'inscrit donc explicitement dans une perspective ambitieuse de poursuites d'études dans l'enseignement supérieur et non dans celle d'une insertion professionnelle immédiate".
- De même, "cet enseignement participe à une meilleure information des élèves sur les opportunités professionnelles, la richesse et la diversité des métiers auxquels conduisent les formations relevant des sciences de gestion".


-En classe de première, ...
... "une approche transversale des sciences de gestion est indispensable pour construire les bases d'un enseignement qui s'applique à leur objet d'étude commun que sont les organisations et dont elles cherchent à décrire, à comprendre et à maîtriser le fonctionnement.
Conduit en lien étroit avec celui du management, cet enseignement est destiné à apporter aux élèves les principaux repères d'une compréhension des principes généraux de gestion qui animent les organisations quelle que soit leur nature, avant tout approfondissement des notions propres à chaque spécialité représentative : ressources humaines et communication, gestion et finance, marketing, systèmes d'information.
Le choix d'une approche transversale à partir de cinq thèmes d'étude déclinés en questions de gestion vise à construire des grilles d'analyse du fonctionnement des organisations et à les situer dans un environnement économique et social. Elle permet d'appréhender des modes d'intervention sur une réalité marquée par l'incertitude, les divergences d'intérêts, l'existence d'opportunités et de contraintes et ainsi de décrypter événements et décisions dans leurs différentes dimensions, économiques ou sociales".

Cinq thématiques argumentées
- De l’individu à l’acteur
- Information et intelligence collective
- Gestion et création de valeurs
- Évaluation et performance
- Temps et risque


Management des organisations en 1ère STMG à la rentrée 2012 (présentation générale /programme en ligne)

Présentation (présentation générale au BOEN du 22 mars 2012)
"L’enseignement de management des organisations vise à donner, aux élèves de première et terminale Sciences et technologies du management et de la gestion, une culture commune et une représentation du fonctionnement réel des entreprises, des organisations publiques et des associations. La
conception du programme part de la constatation que, sur un plan professionnelle ou privé, la vie des hommes s’inscrit de plus en plus dans les
organisations ou en relation avec les organisations.
"La dimension culturelle de cet enseignement apportera à terme aux élèves un éclairage plus distancié en développant progressivement leur sens critique par l’analyse de concepts et de pratiques de management dans les diverses organisations. Le management participe aussi à la formation du citoyen en permettant à l’élève de mieux comprendre l’environnement organisationnel auquel il est quotidiennement confronté."
ons. Le management participe aussi à la formation du citoyen en permettant à l’élève de mieux comprendre l’environnement organisationnel auquel il est quotidiennement confronté."
Principes généraux
"Le programme suit la logique suivante :
En classe de première, il commence par définir les deux notions fondamentales de cet enseignement que sont l'organisation et le management. Il se poursuit par la découverte des finalités et diversités des trois grandes formes d'organisations : entreprises, organisations publiques et associations. Il aborde ensuite les deux premières fonctions du management stratégique (pilotage et contrôle, ainsi que l'organisation de la production).
En classe terminale est abordée la troisième fonction (animation et mobilisation des hommes) ainsi que l'analyse stratégique.
La quatrième fonction (de direction) est prise en compte dans plusieurs thèmes de première et terminale."
Sept thématiques (programme en ligne au BOEN du 22 mars 2012)
- Le rôle du management dans les organisations (p. 1) : soit 12 % du temps imparti (2h30/semaine en 1ère STMG).
- Les critères de différenciation des organisations (p. 2) : soit 29 % du temps imparti (2h30/semaine en 1ère STMG).
- Le management stratégique : les choix des objectifs et le contrôle stratégique (p. 3) : soit 30 % du temps imparti (2h30/semaine en 1ère STMG).
- Le management stratégique : l'organsiation de la production (p. 4) : soit 29 % du temps imparti (2h30/semaine en 1ère STMG)..
- Le management stratégique : les choix en matière d'animation et de mobilisation des hommes (p. 5-6) : soit 36 % du temps imparti (2h30/semaine en 1ère STMG).).
- Le processus et le diagnostic stratégiques (p. 7) : soit 28 % du temps imparti (2h30/semaine en 1ère STMG).
- La statégie des organisations (p. 8) : soit 36 % du temps imparti (2h30/semaine en 1ère STMG).

Economie en 1ère STMG à la rentrée 2012 - mise à jour le 29 mars 2012

Présentation depuis le programme en ligne
"L’enseignement de l’économie dans la série technologique tertiaire poursuit un objectif de compréhension du monde contemporaien ce qui
concerne les rapports que les hommes engagent entre eux et avec la nature, dans leurs activités de production,
d’échange et de consommation. [... Il] s’inscrit dans un projet éducatif global et poursuit quatre objectifs opérationnels : apporter les connaissances économiques sollicitées par l'étude des sciences de gestion et du management ; - participer à la culture et à la formation générale de l'élève en l’amenant à s’interroger sur les enjeux économiques majeurs et à mieux les comprendre ; permettre l’acquisition des méthodes qui développent le sens de l'observation et la capacité d'analyse des phénomènes économiques, avec un souci de rigueur et d’objectivité ; contribuer à l'éducation citoyenne de l'élève, en l’amenant à construire un discours argumenté et à développer un esprit critique."
Le programme de la classe de première et de terminale STMG est construit autour de onze grandes questions économiques
: sthèmes relevant de la classe de première (thèmes 1 à 6) / de la classe terminale (thèmes 7 à 11).

Le
programme en classe de 1ère
- 1. Quelles sont les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels ? (p. 3)
1.1. Production, répartition, dépenses (les choix économiques, les besoins, les biens et les services, la rareté - la production - les formes de la répartition - les dépenses de consommation, d’investissement).
1.2. Les agents économiques (les différents agents économiques et leus fonction principale).
1.3 . Les échanges économiques (la spécialisation, l’échange, le prix - les interrelations entre les agents économiques -les fonctions de la monnaie).
- 2. Comment se crée et se répartit la richesse ? (p. 3-4)
2.1. La combinaison des facteurs de production et l’évolution (es facteurs de production : le travail, le capital et l’investissement, les ressources naturelles, le savoir et l’information - la productivité et les gains de productivité).
2.2. La mesure de la production et ses limites (.la valeur ajoutée, le Produit intérieur brut (PIB) - le taux de croissance du PIB).
2.3. La dynamique de la répartition des revenus (les revenus primaires : les revenus du travail, les revenus du capital, les revenus mixtes - le partage de la valeur ajoutée - les revenus de transfert - le revenu disponible).
- 3. Comment les ménages décident-ils d’affecter leur revenu ? (p. 5)
3.1. L’arbitrage entre consommation et épargne (les déterminants de la consommation et de l’épargne).
3.2. L’évolution du mode de consommation (le pouvoir d’achat - les coefficients budgétaires - la structure de la consommation).
- 4. Quels modes de financement de l’activité économique ? (p. 5)
4.1. Les capacités et besoins de financement.
4.1. La situation financière des agents économiques (les capacités et besoins de financement - l’autofinancement).
4.2. Financement direct et financement indirect (le financement direct et le marché financier -les titres financiers - le financement indirect et les banques)
- 5. Les marchés des biens et services sont-ils concurrentiels ? (p. 6)
5.1. L’intensité de la concurrence selon les marchés (les marchés concurrentiels).
5.2. Les moyens de réduire l’intensité concurrentielle (la loi de l’offre et de la demande - ls innovations, la différenciation, les ententes - le monopole, l’oligopole).
- 6 - L'Etat doit-il intervenir sur les marchés ? (p. 6).
6.1 - L'Etat est-il légitime pour intervenir ?
6.2 - L'Etat acteur sure les secteurs des biens et services.

Droit en 1ère STMG à la rentrée 2012 (programme en ligne) - mise à jour le 29 mars 2012

La "philosophie" du programme (extraits)
- Trois objectifs principaux sont assignés à cet enseignement [comme précédemmet, voir p. 2 du document officiel]):
apporter des concepts fondamentaux afin de développer des capacités d’analyse prenant appui sur des raisonnements juridiques mobilisables dans le cadre de situations pratiques tirées, soit de l’environnement proche des élèves, soit du fonctionnement des organisations. Il s’agit de mobiliser les concepts pour qualifier ces situations, déterminer les règles applicables etproposer leur mise en oeuvre afin de permettre aux élèves d’acquérir une culture juridique fondée sur l’argumentation.
contribuer à la formation du citoyen, de l’acteur économique et social, en permettant à l’élève d’appréhender le cadre juridique dans lequel évoluent les individus et les organisations. Il s’agit alors de donner du sens à la règle de droit et d’en percevoir l’utilité, en liaison avec les autres disciplines
d’enseignement de première et de terminale.
participer à la formation générale de l’élève en lui faisant acquérir des méthodes et une rigueur nécessaires à l’expression d’une pensée éclairée et autonome. Le droit fournit à cet égard un cadre intellectuel et culturel propre à favoriser la poursuite d’études supérieures [... : p. 2].
- Le droit, en classe de première et terminale « Sciences et technologies du management et de la gestion », doit permettre aux élèves d’aborder des règles juridiques sous l’angle concret de leur mise en oeuvre. Pour découvrir ces règles, on fait appel systématiquement à des exemples simples tirés de
l’environnement de l’élève et à des méthodes pédagogiques qui le rendent acteur du processus d’apprentissage.
On attend que les élèves soient capables d’analyser des situations juridiques et de construire uneargumentation pertinente, au regard des solutions envisageables. Cette démarche consiste à :
- qualifier la situation au plan juridique,
- formuler le problème de droit qui est posé
- identifier la ou les règles juridiques applicables ;
- - indiquer la ou les solutions juridiques possibles[p. 3].
[... ]
Le programme en classe de 1ère
(
p. 3-5 du programme en ligne) reformule le programme actuel (p. 2-7 du document en ligne).
1 - Qu'est-ce que la droit ? (ses fonctions, la règle du droit, sources du droit) : p. 3.
2. Comment le droit permet-il de régler un litige ? (le litige, lz preuve, le recours au juge) : p. 3-4.
3. Qui peut faire valoir ses droits ? (la perszonne physique, la personne morale) : p. 4.
4. Quels sont les droits reconnus aux personnes ? (droit des personnes, droits sur les biens : le droit de propriété) : p. 4-5.
5. Quel est le rôle du contrat ? (La formation du contrat, l'exécution du contrat, le contrat de consommation) : p. 5.


 

 

Economie gestion en terminale STMG à compter de 2013/2014
(la filière STMG)


Droit : programme
Economie : programme
Sciences de gestion : programme
ManagEment des organisations : programme

 

 

Mise à jour le 22 mars 2012

 

 

Economie et droit en terminale STMG à la rentrée 2013

Droit en terminale STMG à la rentrée 2013 - mise à jour le 29 mars 2012

La "philosophie" du programme (extraits)
- Trois objectifs principaux sont assignés à cet enseignement [comme précédemmet, voir p. 2 du document officiel]):
apporter des concepts fondamentaux afin de développer des capacités d’analyse prenant appui sur des raisonnements juridiques mobilisables dans le cadre de situations pratiques tirées, soit de l’environnement proche des élèves, soit du fonctionnement des organisations. Il s’agit de mobiliser les concepts pour qualifier ces situations, déterminer les règles applicables etproposer leur mise en oeuvre afin de permettre aux élèves d’acquérir une culture juridique fondée sur l’argumentation.
contribuer à la formation du citoyen, de l’acteur économique et social, en permettant à l’élève d’appréhender le cadre juridique dans lequel évoluent les individus et les organisations. Il s’agit alors de donner du sens à la règle de droit et d’en percevoir l’utilité, en liaison avec les autres disciplines
d’enseignement de première et de terminale.
participer à la formation générale de l’élève en lui faisant acquérir des méthodes et une rigueur nécessaires à l’expression d’une pensée éclairée et autonome. Le droit fournit à cet égard un cadre intellectuel et culturel propre à favoriser la poursuite d’études supérieures [... : p. 2].
- Le droit, en classe de première et terminale « Sciences et technologies du management et de la gestion », doit permettre aux élèves d’aborder des règles juridiques sous l’angle concret de leur mise en oeuvre. Pour découvrir ces règles, on fait appel systématiquement à des exemples simples tirés de
l’environnement de l’élève et à des méthodes pédagogiques qui le rendent acteur du processus d’apprentissage.
On attend que les élèves soient capables d’analyser des situations juridiques et de construire uneargumentation pertinente, au regard des solutions envisageables. Cette démarche consiste à :
- qualifier la situation au plan juridique,
- formuler le problème de droit qui est posé
- identifier la ou les règles juridiques applicables ;
- - indiquer la ou les solutions juridiques possibles[p. 3].
[... ]

Le programme en classe de terminale (
p. 6-7 du programme en ligne)
6 Qu’est-ce qu’être responsable ? (la responsabilité civile, le dommage, la réparation) : p. 6.
7. Comment le droit encadre-t-il le travail salarié ? (le contrat de travail, Les libertés individuelles et collectives des salariés, la rupture du contrat de travail, le cadre spécifique des contrats précaires) :
thème réécrit au BOEN du 12 juillet 2012.
8. Comment le droit organise-t-il l'activité économique ? (La liberté du commerce et de l'industrie, la loyauté de la concurrence, les pratiques anticoncurrentielles, les pratiques restrictives de concurrence.) : p. 7

Economie en terminale STMG à la rentrée 2013 - mise à jour le 29 mars 2012

Présentation depuis le programme en ligne
"L’enseignement de l’économie dans la série technologique tertiaire poursuit un objectif de compréhension du monde contemporaien ce qui
concerne les rapports que les hommes engagent entre eux et avec la nature, dans leurs activités de production,
d’échange et de consommation. [... Il] s’inscrit dans un projet éducatif global et poursuit quatre objectifs opérationnels : apporter les connaissances économiques sollicitées par l'étude des sciences de gestion et du management ; - participer à la culture et à la formation générale de l'élève en l’amenant à s’interroger sur les enjeux économiques majeurs et à mieux les comprendre ; permettre l’acquisition des méthodes qui développent le sens de l'observation et la capacité d'analyse des phénomènes économiques, avec un souci de rigueur et d’objectivité ; contribuer à l'éducation citoyenne de l'élève, en l’amenant à construire un discours argumenté et à développer un esprit critique."
Le programme de la classe de première et de terminale STMG est construit autour de onze grandes questions économiques
: sthèmes relevant de la classe de première (thèmes 1 à 6) / de la classe terminale (thèmes 7 à 11).

Le
programme en classe terminale
- 7 - Le chômage résulte-t-il de dysfonctionnements sur le marché du travail ? (p. 7)
7.1 - Le fonctionnement du marché du travail (l’offre et la demande de travail, la population active et le taux d’activité, les emplois typiques et
atypiques, les négociations salariales, les contraintes légales et conventionnelles, le Smic).
7. 2 - Les explications principales du,chômage (le chômage et le taux de chômage, la flexibilité du marché du travail, le chômage structurel et conjoncturel).
- 8 - Quelle est l’efficacité de l’intervention sociale de l’État ? (p. 7-8)
8.1 - Les domaines d’intervention (les inégalités et la justice sociale, la protection sociale,les logiques d’assurance et d’assistanc, le traitement social du chômage).
8.2 - L’efficacité de la politique sociale (la progressivité de l’impôt, la redistribution).
8.3 - L’économie sociale et solidaire (les acteurs de l’économie sociale et solidaire).
- 9 - L’État a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiqueséconomiques ? (p. 8-9)
9.1 - La politique économique (libéralisme et interventionnisme, finalités et objectifs des politiques économiques, les politiques conjoncturelles et
structurelles, expansion - récession - dépression, politique monétaire et instrument du taux d’intérêt, La politique budgétaire, les
prélèvements obligatoire, solde budgétaire - politique de relance - politique de stabilisation).
9.2 - Les contraintes pesant sur les politiques économiques dans la zone euro ( coordination des politiques économiques, financement du déficit
budgétaire, dette souveraine).
- 10 - Une régulation des échanges internationaux est-elle nécessaire ? (p. 9)
10.1 - Des échanges internationaux multipolaires (importations et exportations de biens et services - la mesure des échanges :
balance des transactions courantes, les principaux pôles d’échanges, les firmes multinationales).
10.2 - Des pratiques d’échanges divergentes le libre-échange, les pratiques protectionnistes et leurs justifications, la régionnalisation des
échanges).
10.3 - La nécessité d’une régulation mondiale des échanges (l'’Organisation mondiale du commerce et ses missions).
- 11 - Pourquoi mettre en œuvre une croissance soutenable ?
11.1 - Les déséquilibres actuels de la croissance ( croissance et : inégalités sociales ; - démographie ;- épuisement des ressources
naturelles).
11.2 - La nécessité d’une nouvelle forme de croissance (le développement durable, ses indicateurs, ses instruments).

 

Sciences de gestion en terminale STMG à la rentrée 2013

Présentation (en ligne au BOEN du 22 mars 2012)


- Aussi science de l'action, les sciences de gestion s'apparentent aux sciences sociales avec ses champs ouverts (analyse des processus de décision et de leur impact au sein des organisations, conception d'outils et d'indicateurs de gestion, structuration et maîtrise de l'information et de la communication, mesure de l'influence des technologies). Elles sont liées aux décisions managériales (voir aussi le programme de management des organisations qui est lié à ce programme). Son enseignement "des clés de compréhension des différentes fonctions de l'organisation : administration, ressources humaines, comptabilité financière, contrôle de gestion, marketing, organisation de la production, systèmes d'information et de communication, etc."
- Il s'agit de la "première étape d'un parcours qui conduira nécessairement à l'acquisition d'un diplôme de l'enseignement supérieur de niveau BTS ou DUT au minimum. [...] Il s'inscrit donc explicitement dans une perspective ambitieuse de poursuites d'études dans l'enseignement supérieur et non dans celle d'une insertion professionnelle immédiate".
- De même, "cet enseignement participe à une meilleure information des élèves sur les opportunités professionnelles, la richesse et la diversité des métiers auxquels conduisent les formations relevant des sciences de gestion".

Programme de la spécialité Gestion et finance (au BOEN du 22 mars 2012)

Les objectifs du programme (extraits - nous soulignons)
"Le système d'information, dans ses finalités gestion et finance, permet la construction d'une représentation de l'entreprise par l'identification, l'évaluation, le classement et l'enregistrement de transactions. Il permet de fournir des informations pertinentes au regard des besoins des différents utilisateurs afin d'analyser la situation financière de l'entreprise et de préparer les décisions de gestion quel qu'en soit le niveau." [...]
Le programmespoursuit trois grandes catégories d'objectifs :
- des objectifs liés au projet de formation de l'élève. Cet enseignement doit apporter aux élèves un regard analytique et raisonné sur les problèmes de gestion des entreprises. Il vise aussi à les préparer à la poursuite d'étude dans les domaines de la comptabilité, de la finance et de la gestion tant en termes de motivation que de compétences disciplinaires et méthodologiques ;
- des objectifs liés à la spécialité visant la construction des notions essentielles de ce champ des sciences de gestion. L'étude de chacun des thèmes est conduite à partir de situations contextualisées de gestion favorisant la mise en activité des élèves et mobilise de façon significative les outils informatiques. Afin de privilégier le sens et l'étude des grands principes, les documents comptables utilisés seront nécessairement simplifiés ;
- des objectifs liés à la mise en place d'une démarche technologique. Ces programmes ne cherchent pas l'exhaustivité. À partir d'un choix réduit d'objets d'étude, on cherche à privilégier la logique et la cohérence dans la construction notionnelle, l'approfondissement dans la compréhension des mécanismes étudiés, la qualité de l'argumentation dans l'analyse.
Puis : rappel des principes fondateurs de la conception du programme.
L'architecture du programme
"Ce programme est construit autour de trois thèmes (entre parenthèses : pourcentage indicatif du poids du thème en temps par rapport à l'ensemble [6 heures hebdomadaires]) : construire une image de l'entreprise (40 %) ; analyser la situation financière de l'entreprise (30 %) ; accompagner la prise de décision (30 %). [...]".

Programme de la spécialité Mercatique (au BOEN du 22 mars 2012)

Les questions de gestion au programme [rappel de l'horaire hebdomadaire : 6 heures] :
- rationnalité du client dans ses choix : 10 % du temps imparti ;
- rapport mercatique / cleitn : influencer ou satisfaire ? 12% du temps imparti ;
- l'entreprise vend un produit ou une image ? 12 % du temps imparti ;
- le produit a-t-il un prix ? 12 % du temps imparti ;
- la publicité obilgatoire ? 12 % du temps imparti ;
- fidéliser ou conquérir : un choix ? 12 % du temps imparti ;
- mercatique durable : mythe ou réalité ? 6 % du temps imparti ;
- éthique et marcatique - 6 % du temps imparti.
Les thèmes du programme

1 : mercatique et consommateurs [le client, ses comportements (toujours rationnels ?), mercatique et satisfaction des besoins (réels ?)] : p. 2-3 ;
2 : mercatiques et marchés [on vend un produit ou une marque ? que rapport prix/marge ? la grande distribution, la publicité] : p. 4-6 ;
3 : mercatique et société [mercatique durable : éco-consommateur/éco-conception du produit - mercatique et éthique] : p. 7-8.

Programme de la spécialité Ressources humaines et communication (au BOEN du 22 mars 2012)

- Le but : allier performance sociale et performance économique.
- Les moyens : savoir gérer / savoir communiquer -ce qui aide aussi à la construction d e l'élève.
- Les objectifs : En lien avec le programme de gestion de management des organisations : notions juridiques fortes, avec comme angles d'approche : l'aspect socio-cognitiviste et l'aspect "construction de la personne humaine.
Les 4 thèmes [rappel de l'horaire hebdomadaire : 6 heures] :
- mobilisation / motivation [cadre juridique, mieux-vivre au travail et performance (conditions de travail), comunication interne] : p. 2/4 (environ 20 % du temps imparti) ;
- compétences / potentiel [ompétences individuelles/intérêt de l'entreprise, évaluation du potentiel individuel, employabilité] : p. 4/5 (environ 25 % du temps imparti) ;
- cohésion /conflits [dynamique de groupe, tensions professionnelles, dialogue social : trois outils pour la cohésion] : p. 6 (environ 20 % du temps impartii) ;
- coordination / coopération - - [rôle de l'organisation du travail, modes d'action coopératif] : p. 6/7 (environ 25 % du temps imparti).

Programme de la spécialité Systèmes d'information de gestion (au BOEN du 22 mars 2012)

- Les TIC et l'entreprise -avec particulièrement en regard leur impact sur l'organisation du travail et l'interaction entre compétences individuelles et évolution de ces technologies.
- Cet enseignent se nourrit d'un projet éducatif (liberté de l'enseignant pour traiter le programme).
4 thèmes
- L'organisation informatisée (p. 2/3) : la qualité du sysème - interaction entre compétences individuelles et évolution des technologies.
- L'information pour agir et décider (p. 4/5) : tout infomatiser ? Numériuation et information.
- Communiquer pour collaborer (p. 6) : échanger (modes de l'échange dont rapport avec les acteurs).
- Rechercher la performance du système d'information (p. 7/8) : les métiers et compétences d'un système d'information (dont la vielle technologique), projet de système d'information.

 

Management des organisations en terminale STMG à la rentrée 2013 (présentation générale /programme en ligne)

Présentation (présentation générale au BOEN du 22 mars 2012)

"L’enseignement de management des organisations vise à donner, aux élèves de première et terminale Sciences et technologies du management et de la gestion, une culture commune et une représentation du fonctionnement réel des entreprises, des organisations publiques et des associations. La
conception du programme part de la constatation que, sur un plan professionnelle ou privé, la vie des hommes s’inscrit de plus en plus dans les
organisations ou en relation avec les organisations.
"La dimension culturelle de cet enseignement apportera à terme aux élèves un éclairage plus distancié en développant progressivement leur sens critique par l’analyse de concepts et de pratiques de management dans les diverses organisations. Le management participe aussi à la formation du citoyen en permettant à l’élève de mieux comprendre l’environnement organisationnel auquel il est quotidiennement confronté."
ons. Le management participe aussi à la formation du citoyen en permettant à l’élève de mieux comprendre l’environnement organisationnel auquel il est quotidiennement confronté."

Principes généraux (présentation générale au BOEN du 22 mars 2012)

"Le programme suit la logique suivante :
En classe de première, il commence par définir les deux notions fondamentales de cet enseignement que sont l'organisation et le management. Il se poursuit par la découverte des finalités et diversités des trois grandes formes d'organisations : entreprises, organisations publiques et associations. Il aborde ensuite les deux premières fonctions du management stratégique (pilotage et contrôle, ainsi que l'organisation de la production).
En classe terminale est abordée la troisième fonction (animation et mobilisation des hommes) ainsi que l'analyse stratégique.
La quatrième fonction (de direction) est prise en compte dans plusieurs thèmes de première et terminale."

Sept thématiques
(programme en ligne au BOEN du 22 mars 2012)
- Le rôle du management dans les organisations (p. 1) : soit 12 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Les critères de différenciation des organisations (p. 2) : soit 29 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Le management stratégique : les choix des objectifs et le contrôle stratégique (p. 3) : soit 30 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Le management stratégique : l'organsiation de la production (p. 4) : soit 29 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Le management stratégique : les choix en matière d'animation et de mobilisation des hommes (p. 5-6) : soit 36 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Le processus et le diagnostic stratégiques (p. 7) : soit 28 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- La statégie des organisations (p. 8) : soit 36 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).

 

 

 

 

 

Economie - Droit/Management en BTS en 2011/2012

 

Actualité : nouveau programme à la rentrée scolaire 2011

Arrêté au JO du 25.11.2010 pour BTS Transport - Comptabilité et gestion des organisations - Négociation et relation client - Management des unités commerciales - Commerce international à référentiel commun européen - Assistant de manager ...
... Les dispositions concernant l'intitulé, la durée et la forme d'évaluation de l'épreuve Economie, droit et management des entreprises [en ligne ici] figurant dans le règlement d'examen à l'annexe IV des arrêtés susvisés sont remplacées à compter de la session 2011 (texte en annexe au BOEN du 9 décembre 2010).
Voir aussi les recommandations d e l'I.G. depuis le site académique de Rouen.

Economie-droit/Management en BTS : programmes en cours

Ces nouveaux programmes concernent les BTS suivants [T = référentiell au téléchargement] :
Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen [T] -
Assistant de manager [T] -
Commerce international à référentiel commun européen [T].
Communication [T] -
Transport [T] -
Comptabilité et gestion des organisations [
T] -
Négociation et relation client [NRC -
T] -
Management des unités commerciales (MUC) [
T].

Programme d'économie et droit dans les sections de technicien supérieur relevant du secteur tertiaire...
...définition des épreuves [référentiel en ligne], dont :
- le référentiel pour l’économie [site académique de Srtasbourg],
- le référentiel pour le droit [site académique de Strasbourg].
Voir aussi : sujets d'économie-droit en BTS depuis le site académique d'Aix-Marseille..

Programme de management des entreprises dans les sections de technicien supérieur relevant du secteur tertiaire...
...définition des épreuves : site ministériel.

Les changements de l'examen terminal ...
... pour le BTS Assistant de gestion PME-PMI (BO du 09.12.2010) : épreuve U31 « économie et droit » : coefficient 4, durée 4h (au lie de coef. 3/3h.) / épreuve - U32 « management des entreprises » : coefficient 2 (au lie de 3).
... pour les BTS : Transport - Comptabilité et gestion des organisations - Négociation et relation client - Management des unités commerciales - Commerce international à référentiel commun européen - Assistant de manager (détail dans l'arrêté au JO non reproduit au BO : vu...) dans les secteurs Commerce et distribution / Services administratifs et financiers (BOEN du 09.12.2010, annexe) soit :
E 3 - Économie, droit, management des entreprises : épreuves écrites (tout apprenant sauf formation professionnelle contiive avec CC et 2 situations d’évaluation danque chque cas))
Sous-épreuve : économie et droit (U 31) : 4h (tout apprenant)
Sous-épreuve : management des entreprises (U32) : 3 h (tout apprenant).

 

 

 

 

 

 

 

 

Récapitulatif des programmes au cycle terminal STMG

Droit - Economie - Management - Sciences de gestion

Voir aussi :

EPS - Français (1ère) - Histoire/Géographie (1ère) - Philosophie (terminale)

Options Arts

 

 

 

 

Droit

La "philosophie" du programme (extraits)
- Trois objectifs principaux sont assignés à cet enseignement [comme précédemmet, voir p. 2 du document officiel]):
apporter des concepts fondamentaux afin de développer des capacités d’analyse prenant appui sur des raisonnements juridiques mobilisables dans le cadre de situations pratiques tirées, soit de l’environnement proche des élèves, soit du fonctionnement des organisations. Il s’agit de mobiliser les concepts pour qualifier ces situations, déterminer les règles applicables etproposer leur mise en oeuvre afin de permettre aux élèves d’acquérir une culture juridique fondée sur l’argumentation.
contribuer à la formation du citoyen, de l’acteur économique et social, en permettant à l’élève d’appréhender le cadre juridique dans lequel évoluent les individus et les organisations. Il s’agit alors de donner du sens à la règle de droit et d’en percevoir l’utilité, en liaison avec les autres disciplines
d’enseignement de première et de terminale.
participer à la formation générale de l’élève en lui faisant acquérir des méthodes et une rigueur nécessaires à l’expression d’une pensée éclairée et autonome. Le droit fournit à cet égard un cadre intellectuel et culturel propre à favoriser la poursuite d’études supérieures [... : p. 2].
- Le droit, en classe de première et terminale « Sciences et technologies du management et de la gestion », doit permettre aux élèves d’aborder des règles juridiques sous l’angle concret de leur mise en oeuvre. Pour découvrir ces règles, on fait appel systématiquement à des exemples simples tirés de
l’environnement de l’élève et à des méthodes pédagogiques qui le rendent acteur du processus d’apprentissage.
On attend que les élèves soient capables d’analyser des situations juridiques et de construire uneargumentation pertinente, au regard des solutions envisageables. Cette démarche consiste à :
- qualifier la situation au plan juridique,
- formuler le problème de droit qui est posé
- identifier la ou les règles juridiques applicables ;
- - indiquer la ou les solutions juridiques possibles[p. 3].
[... ]
Le programme en classe de 1ère
(
p. 3-5 du programme en ligne) reformule le programme actuel (p. 2-7 du document en ligne).
1 - Qu'est-ce que la droit ? (ses fonctions, la règle du droit, sources du droit) : p. 3.
2. Comment le droit permet-il de régler un litige ? (le litige, lz preuve, le recours au juge) : p. 3-4.
3. Qui peut faire valoir ses droits ? (la perszonne physique, la personne morale) : p. 4.
4. Quels sont les droits reconnus aux personnes ? (droit des personnes, droits sur les biens : le droit de propriété) : p. 4-5.
5. Quel est le rôle du contrat ? (La formation du contrat, l'exécution du contrat, le contrat de consommation) : p. 5.

Le programme en classe de terminale
(
p. 6-7 du programme en ligne)
6 Qu’est-ce qu’être responsable ? (la responsabilité civile, le dommage, la réparation) : p. 6.
7. Comment le droit encadre-t-il le travail salarié ? (le contrat de travail, Les libertés individuelles et collectives des salariés, la rupture du contrat de travail, le cadre spécifique des contrats précaires) : :
thème réécrit au BOEN du 12 juillet 2012.
8. Comment le droit organise-t-il l'activité économique ? (La liberté du commerce et de l'industrie, la loyauté de la concurrence, les pratiques anticoncurrentielles, les pratiques restrictives de concurrence.) : p. 7

 

Economie

Présentation depuis le programme en ligne
"L’enseignement de l’économie dans la série technologique tertiaire poursuit un objectif de compréhension du monde contemporaien ce qui
concerne les rapports que les hommes engagent entre eux et avec la nature, dans leurs activités de production,
d’échange et de consommation. [... Il] s’inscrit dans un projet éducatif global et poursuit quatre objectifs opérationnels : apporter les connaissances économiques sollicitées par l'étude des sciences de gestion et du management ; - participer à la culture et à la formation générale de l'élève en l’amenant à s’interroger sur les enjeux économiques majeurs et à mieux les comprendre ; permettre l’acquisition des méthodes qui développent le sens de l'observation et la capacité d'analyse des phénomènes économiques, avec un souci de rigueur et d’objectivité ; contribuer à l'éducation citoyenne de l'élève, en l’amenant à construire un discours argumenté et à développer un esprit critique."
Le programme de la classe de première et de terminale STMG est construit autour de onze grandes questions économiques
: sthèmes relevant de la classe de première (thèmes 1 à 6) / de la classe terminale (thèmes 7 à 11).

Le
programme en classe de 1ère
- 1. Quelles sont les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels ? (p. 3)
1.1. Production, répartition, dépenses (les choix économiques, les besoins, les biens et les services, la rareté - la production - les formes de la répartition - les dépenses de consommation, d’investissement).
1.2. Les agents économiques (les différents agents économiques et leus fonction principale).
1.3 . Les échanges économiques (la spécialisation, l’échange, le prix - les interrelations entre les agents économiques -les fonctions de la monnaie).
- 2. Comment se crée et se répartit la richesse ? (p. 3-4)
2.1. La combinaison des facteurs de production et l’évolution (es facteurs de production : le travail, le capital et l’investissement, les ressources naturelles, le savoir et l’information - la productivité et les gains de productivité).
2.2. La mesure de la production et ses limites (.la valeur ajoutée, le Produit intérieur brut (PIB) - le taux de croissance du PIB).
2.3. La dynamique de la répartition des revenus (les revenus primaires : les revenus du travail, les revenus du capital, les revenus mixtes - le partage de la valeur ajoutée - les revenus de transfert - le revenu disponible).
- 3. Comment les ménages décident-ils d’affecter leur revenu ? (p. 5)
3.1. L’arbitrage entre consommation et épargne (les déterminants de la consommation et de l’épargne).
3.2. L’évolution du mode de consommation (le pouvoir d’achat - les coefficients budgétaires - la structure de la consommation).
- 4. Quels modes de financement de l’activité économique ? (p. 5)
4.1. Les capacités et besoins de financement.
4.1. La situation financière des agents économiques (les capacités et besoins de financement - l’autofinancement).
4.2. Financement direct et financement indirect (le financement direct et le marché financier -les titres financiers - le financement indirect et les banques)
- 5. Les marchés des biens et services sont-ils concurrentiels ? (p. 6)
5.1. L’intensité de la concurrence selon les marchés (les marchés concurrentiels).
5.2. Les moyens de réduire l’intensité concurrentielle (la loi de l’offre et de la demande - ls innovations, la différenciation, les ententes - le monopole, l’oligopole).
- 6 - L'Etat doit-il intervenir sur les marchés ? (p. 6).
6.1 - L'Etat est-il légitime pour intervenir ?
6.2 - L'Etat acteur sur les secteurs des biens et services.

Le programme en classe terminale
- 7 - Le chômage résulte-t-il de dysfonctionnements sur le marché du travail ? (p. 7)
7.1 - Le fonctionnement du marché du travail (l’offre et la demande de travail, la population active et le taux d’activité, les emplois typiques et
atypiques, les négociations salariales, les contraintes légales et conventionnelles, le Smic).
7. 2 - Les explications principales du,chômage (le chômage et le taux de chômage, la flexibilité du marché du travail, le chômage structurel et conjoncturel).
- 8 - Quelle est l’efficacité de l’intervention sociale de l’État ? (p. 7-8)
8.1 - Les domaines d’intervention (les inégalités et la justice sociale, la protection sociale,les logiques d’assurance et d’assistanc, le traitement social du chômage).
8.2 - L’efficacité de la politique sociale (la progressivité de l’impôt, la redistribution).
8.3 - L’économie sociale et solidaire (les acteurs de l’économie sociale et solidaire).
- 9 - L’État a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiqueséconomiques ? (p. 8-9)
9.1 - La politique économique (libéralisme et interventionnisme, finalités et objectifs des politiques économiques, les politiques conjoncturelles et
structurelles, expansion - récession - dépression, politique monétaire et instrument du taux d’intérêt, La politique budgétaire, les
prélèvements obligatoire, solde budgétaire - politique de relance - politique de stabilisation).
9.2 - Les contraintes pesant sur les politiques économiques dans la zone euro ( coordination des politiques économiques, financement du déficit
budgétaire, dette souveraine).
- 10 - Une régulation des échanges internationaux est-elle nécessaire ? (p. 9)
10.1 - Des échanges internationaux multipolaires (importations et exportations de biens et services - la mesure des échanges :
balance des transactions courantes, les principaux pôles d’échanges, les firmes multinationales).
10.2 - Des pratiques d’échanges divergentes le libre-échange, les pratiques protectionnistes et leurs justifications, la régionnalisation des
échanges).
10.3 - La nécessité d’une régulation mondiale des échanges (l'’Organisation mondiale du commerce et ses missions).
- 11 - Pourquoi mettre en œuvre une croissance soutenable ?
11.1 - Les déséquilibres actuels de la croissance ( croissance et : inégalités sociales ; - démographie ;- épuisement des ressources
naturelles).
11.2 - La nécessité d’une nouvelle forme de croissance (le développement durable, ses indicateurs, ses instruments).

Management

Présentation (présentation générale au BOEN du 22 mars 2012)

"L’enseignement de management des organisations vise à donner, aux élèves de première et terminale Sciences et technologies du management et de la gestion, une culture commune et une représentation du fonctionnement réel des entreprises, des organisations publiques et des associations. La
conception du programme part de la constatation que, sur un plan professionnelle ou privé, la vie des hommes s’inscrit de plus en plus dans les
organisations ou en relation avec les organisations.
"La dimension culturelle de cet enseignement apportera à terme aux élèves un éclairage plus distancié en développant progressivement leur sens critique par l’analyse de concepts et de pratiques de management dans les diverses organisations. Le management participe aussi à la formation du citoyen en permettant à l’élève de mieux comprendre l’environnement organisationnel auquel il est quotidiennement confronté."
ons. Le management participe aussi à la formation du citoyen en permettant à l’élève de mieux comprendre l’environnement organisationnel auquel il est quotidiennement confronté."

Principes généraux (présentation générale au BOEN du 22 mars 2012)

"Le programme suit la logique suivante :
En classe de première, il commence par définir les deux notions fondamentales de cet enseignement que sont l'organisation et le management. Il se poursuit par la découverte des finalités et diversités des trois grandes formes d'organisations : entreprises, organisations publiques et associations. Il aborde ensuite les deux premières fonctions du management stratégique (pilotage et contrôle, ainsi que l'organisation de la production).
En classe terminale est abordée la troisième fonction (animation et mobilisation des hommes) ainsi que l'analyse stratégique.
La quatrième fonction (de direction) est prise en compte dans plusieurs thèmes de première et terminale."

Sept thématiques
(programme en ligne au BOEN du 22 mars 2012)
- Le rôle du management dans les organisations (p. 1) : soit 12 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Les critères de différenciation des organisations (p. 2) : soit 29 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Le management stratégique : les choix des objectifs et le contrôle stratégique (p. 3) : soit 30 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Le management stratégique : l'organsiation de la production (p. 4) : soit 29 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Le management stratégique : les choix en matière d'animation et de mobilisation des hommes (p. 5-6) : soit 36 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- Le processus et le diagnostic stratégiques (p. 7) : soit 28 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).
- La statégie des organisations (p. 8) : soit 36 % du temps imparti (3h./semaine en terminale STMG).

 

Sciences de gestion

Sciences de gestion en 1ère STMG à la rentrée 2012 (programme en ligne au BOEN du 22 mars 2012)

Présentation
- Aussi science de l'action, les sciences de gestion s'apparentent aux sciences sociales avec ses champs ouverts (analyse des processus de décision et de leur impact au sein des organisations, conception d'outils et d'indicateurs de gestion, structuration et maîtrise de l'information et de la communication, mesure de l'influence des technologies). Elles sont liées aux décisions managériales (voir aussi le programme de management des organisations qui est lié à ce programme). Son enseignement "des clés de compréhension des différentes fonctions de l'organisation : administration, ressources humaines, comptabilité financière, contrôle de gestion, marketing, organisation de la production, systèmes d'information et de communication, etc."
- Il s'agit de la "première étape d'un parcours qui conduira nécessairement à l'acquisition d'un diplôme de l'enseignement supérieur de niveau BTS ou DUT au minimum. [...] Il s'inscrit donc explicitement dans une perspective ambitieuse de poursuites d'études dans l'enseignement supérieur et non dans celle d'une insertion professionnelle immédiate".
- De même, "cet enseignement participe à une meilleure information des élèves sur les opportunités professionnelles, la richesse et la diversité des métiers auxquels conduisent les formations relevant des sciences de gestion".


En classe de première, ...
... "une approche transversale des sciences de gestion est indispensable pour construire les bases d'un enseignement qui s'applique à leur objet d'étude commun que sont les organisations et dont elles cherchent à décrire, à comprendre et à maîtriser le fonctionnement.
Conduit en lien étroit avec celui du management, cet enseignement est destiné à apporter aux élèves les principaux repères d'une compréhension des principes généraux de gestion qui animent les organisations quelle que soit leur nature, avant tout approfondissement des notions propres à chaque spécialité représentative : ressources humaines et communication, gestion et finance, marketing, systèmes d'information.
Le choix d'une approche transversale à partir de cinq thèmes d'étude déclinés en questions de gestion vise à construire des grilles d'analyse du fonctionnement des organisations et à les situer dans un environnement économique et social. Elle permet d'appréhender des modes d'intervention sur une réalité marquée par l'incertitude, les divergences d'intérêts, l'existence d'opportunités et de contraintes et ainsi de décrypter événements et décisions dans leurs différentes dimensions, économiques ou sociales".

Cinq thématiques argumentées
- De l’individu à l’acteur
- Information et intelligence collective
- Gestion et création de valeurs
- Évaluation et performance
- Temps et risque

Sciences de gestion en terminale STMG à la rentrée 2013

Présentation : rappel (en ligne au BOEN du 22 mars 2012)


- Aussi science de l'action, les sciences de gestion s'apparentent aux sciences sociales avec ses champs ouverts (analyse des processus de décision et de leur impact au sein des organisations, conception d'outils et d'indicateurs de gestion, structuration et maîtrise de l'information et de la communication, mesure de l'influence des technologies). Elles sont liées aux décisions managériales (voir aussi le programme de management des organisations qui est lié à ce programme). Son enseignement "des clés de compréhension des différentes fonctions de l'organisation : administration, ressources humaines, comptabilité financière, contrôle de gestion, marketing, organisation de la production, systèmes d'information et de communication, etc."
- Il s'agit de la "première étape d'un parcours qui conduira nécessairement à l'acquisition d'un diplôme de l'enseignement supérieur de niveau BTS ou DUT au minimum. [...] Il s'inscrit donc explicitement dans une perspective ambitieuse de poursuites d'études dans l'enseignement supérieur et non dans celle d'une insertion professionnelle immédiate".
- De même, "cet enseignement participe à une meilleure information des élèves sur les opportunités professionnelles, la richesse et la diversité des métiers auxquels conduisent les formations relevant des sciences de gestion".

Programme de la spécialité Gestion et finance (au BOEN du 22 mars 2012)

Les objectifs du programme (extraits - nous soulignons)
"Le système d'information, dans ses finalités gestion et finance, permet la construction d'une représentation de l'entreprise par l'identification, l'évaluation, le classement et l'enregistrement de transactions. Il permet de fournir des informations pertinentes au regard des besoins des différents utilisateurs afin d'analyser la situation financière de l'entreprise et de préparer les décisions de gestion quel qu'en soit le niveau." [...]
Le programmespoursuit trois grandes catégories d'objectifs :
- des objectifs liés au projet de formation de l'élève. Cet enseignement doit apporter aux élèves un regard analytique et raisonné sur les problèmes de gestion des entreprises. Il vise aussi à les préparer à la poursuite d'étude dans les domaines de la comptabilité, de la finance et de la gestion tant en termes de motivation que de compétences disciplinaires et méthodologiques ;
- des objectifs liés à la spécialité visant la construction des notions essentielles de ce champ des sciences de gestion. L'étude de chacun des thèmes est conduite à partir de situations contextualisées de gestion favorisant la mise en activité des élèves et mobilise de façon significative les outils informatiques. Afin de privilégier le sens et l'étude des grands principes, les documents comptables utilisés seront nécessairement simplifiés ;
- des objectifs liés à la mise en place d'une démarche technologique. Ces programmes ne cherchent pas l'exhaustivité. À partir d'un choix réduit d'objets d'étude, on cherche à privilégier la logique et la cohérence dans la construction notionnelle, l'approfondissement dans la compréhension des mécanismes étudiés, la qualité de l'argumentation dans l'analyse.
Puis : rappel des principes fondateurs de la conception du programme.
L'architecture du programme
"Ce programme est construit autour de trois thèmes (entre parenthèses : pourcentage indicatif du poids du thème en temps par rapport à l'ensemble [6 heures hebdomadaires]) : construire une image de l'entreprise (40 %) ; analyser la situation financière de l'entreprise (30 %) ; accompagner la prise de décision (30 %). [...]".

Programme de la spécialité Mercatique (au BOEN du 22 mars 2012)

Les questions de gestion au programme [rappel de l'horaire hebdomadaire : 6 heures] :
- rationnalité du client dans ses choix : 10 % du temps imparti ;
- rapport mercatique / cleitn : influencer ou satisfaire ? 12% du temps imparti ;
- l'entreprise vend un produit ou une image ? 12 % du temps imparti ;
- le produit a-t-il un prix ? 12 % du temps imparti ;
- la publicité obilgatoire ? 12 % du temps imparti ;
- fidéliser ou conquérir : un choix ? 12 % du temps imparti ;
- mercatique durable : mythe ou réalité ? 6 % du temps imparti ;
- éthique et marcatique - 6 % du temps imparti.
Les thèmes du programme

1 : mercatique et consommateurs [le client, ses comportements (toujours rationnels ?), mercatique et satisfaction des besoins (réels ?)] : p. 2-3 ;
2 : mercatiques et marchés [on vend un produit ou une marque ? que rapport prix/marge ? la grande distribution, la publicité] : p. 4-6 ;
3 : mercatique et société [mercatique durable : éco-consommateur/éco-conception du produit - mercatique et éthique] : p. 7-8.

Programme de la spécialité Ressources humaines et communication (au BOEN du 22 mars 2012)

- Le but : allier performance sociale et performance économique.
- Les moyens : savoir gérer / savoir communiquer -ce qui aide aussi à la construction d e l'élève.
- Les objectifs : En lien avec le programme de gestion de management des organisations : notions juridiques fortes, avec comme angles d'approche : l'aspect socio-cognitiviste et l'aspect "construction de la personne humaine.
Les 4 thèmes [rappel de l'horaire hebdomadaire : 6 heures] :
- mobilisation / motivation [cadre juridique, mieux-vivre au travail et performance (conditions de travail), comunication interne] : p. 2/4 (environ 20 % du temps imparti) ;
- compétences / potentiel [ompétences individuelles/intérêt de l'entreprise, évaluation du potentiel individuel, employabilité] : p. 4/5 (environ 25 % du temps imparti) ;
- cohésion /conflits [dynamique de groupe, tensions professionnelles, dialogue social : trois outils pour la cohésion] : p. 6 (environ 20 % du temps impartii) ;
- coordination / coopération - - [rôle de l'organisation du travail, modes d'action coopératif] : p. 6/7 (environ 25 % du temps imparti).

Programme de la spécialité Systèmes d'information de gestion (au BOEN du 22 mars 2012)

- Les TIC et l'entreprise -avec particulièrement en regard leur impact sur l'organisation du travail et l'interaction entre compétences individuelles et évolution de ces technologies.
- Cet enseignent se nourrit d'un projet éducatif (liberté de l'enseignant pour traiter le programme).
4 thèmes
- L'organisation informatisée (p. 2/3) : la qualité du sysème - interaction entre compétences individuelles et évolution des technologies.
- L'information pour agir et décider (p. 4/5) : tout infomatiser ? Numériuation et information.
- Communiquer pour collaborer (p. 6) : échanger (modes de l'échange dont rapport avec les acteurs).
- Rechercher la performance du système d'information (p. 7/8) : les métiers et compétences d'un système d'information (dont la vielle technologique), projet de système d'information.

 

 

 

Droit, économie et gestion en Sciences économiques et sociales

Droit, économie et gestion en terminale SES à compter de 2012/2013


Les nouveaux programmes de terminales SES ont été publiés au BOEN du 13 octobre 2011.

Le nouveau programme de Sciences économiques et sociales (enseignement spécifique) dès 2012/2013


Soit :
A - Le programme lui-même
** Science économique (80 heures) soit :
- 1. Croissance, fluctuations et crises (les sources de la croissance économique - expliquer l'instabilité de la croissance).
- 2. Mondialisation, finance internationale et intégration européenne (les fondements du commerce international et de l'internationalisation de la production - le financement de l'économie mondiale - la place de l'Union européenne dans l'économie globale).
- 3. Économie du développement durable (la croissance économique est-elle compatible avec la préservation de l'environnement ? - quels instruments économiques pour la politique climatique ?).
** Sociologie (60 heures) [50 heures], soit :
- 1. Classes, stratification et mobilité sociales (analyser la structure sociale - rendre compte de la mobilité sociale).
- 2. Intégration, conflit, changement social (quels liens sociaux dans des sociétés où s'affirme le primat de l'individu ? - la conflictualité sociale : pathologie, facteur de cohésion ou moteur du changement social ?).
** Regards croisés (40 heures); soit :
-
1. Justice sociale et inégalités (analyser et expliquer les inégalités - comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer à la justice sociale ?).
- Comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer à la justice sociale ? (comment s'articulent marché du travail et organisation dans la gestion de l'emploi ? - quelles politiques pour l'emploi ?).

B - Méthologie et connaisances transversales
** Savoir-faire applicables aux données quantitatives et aux représentations graphiques.

Le nouveau programme de Sciences sociales et politiques (enseignement de spécialité en série ES), dès 2012/2013 ...

Il a été publié au BOEN du 13 octobre 2011...
... dont :
** 1. Le système politique démocratique
Soit
: quelles sont les composantes institutionnelles des régimes politiques démocratiques ? - comment s'organise la compétition politique en démocratie ? - quelle est la contribution des organisations politiques au fonctionnement de la démocratie ?
** 2. La participation politique
Soit : l’influence de la culture politique sur les comportements politiques - les répertoires de la participation politique aujourd’hui - expliquer le comportement électoral.
** 3. L’ordre politique européen (p. 4)
Soit : l’impact de la construction européenne sur l’action publique - vers un ordre politique supranational ?
** et aussi : savoir-faire applicables aux données quantitatives et aux représentations graphiques.

- le programme d'économie approfondie (enseignement de spécialité en série ES), dont :
** 1. Économie et démographie
Soit : comment la dynamique démographique influe-t-elle sur la croissance économique ? - quel est l'impact des variables économiques et démographiques sur le financement de la protection sociale ?
** 2. Stratégies d’entreprises et politiques de concurrence dans une économie globalisée
Soit : dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché ? - le rôle de la politique de la concurrence.
** 3. Instabilité financière et régulation (
Soit : la globalisation financière - crises financières et régulation du système financier.
** et aussi : savoir-faire applicables aux données quantitatives et aux représentations graphiques.

 

 



 

SCÉRÉN Éducasource | Savoirs-Cdi | Éduclic
Arts & Culture | Éducation.fr | Éducnet | BO | Éduscol