Établissements en action - Auvergne-Rhône-Alpes

L’établissement en démarche de développement durable une construction collective
Partie 1 - 1.3 - page 70

Rémi Santin, Tyfenn Le Vourch’, Basile Poujol

anciens élèves de 3ème, en 2nde cette année

Collège Marc Sangnier de Seyssins

Projet des nichoirs : le projet est né du club développement durable, en 2010, peu après sa création. Une partie du groupe a réfléchi pour définir l'emplacement des nichoirs et des mangeoires, et l'autre partie les a fabriqués avec l'aide de l'agent Jean-Luc Ségura. Les emplacements ont été bien choisis, la preuve en est que plusieurs nichoirs ont accueilli des hôtes, dont des oisillons. Ce projet a été mené avec succès, et cette expérience a été très enrichissante, de par la satisfaction de préserver notre environnement.

Lire la suite...

L’établissement en démarche de développement durable une construction collective
Partie 1 - 1.3 - page 84

Geneviève Tourtet

Principal du Collège Marc Sangnier, Seyssins (Isère)

Faire réfléchir ensemble (et même travailler) des enseignants avec les agents et avec les personnels de la vie scolaire me semblait un vecteur facilitateur pour créer un peu plus de liens. Un agent ne doit pas être considéré par l’enseignant uniquement comme celui qui vide la poubelle de sa salle de classe ou qui fait le ménage. J’ai donc proposé avec la gestionnaire une réunion commune et ensuite une journée (ou demi-journée) de formation pour tous les volontaires. Il m’a fallu d’une part trouver une plage horaire compatible avec la présence des agents à un moment où ils pouvaient ne pas effectuer leur service et d’autre part libérer les enseignants de leurs cours donc faire les modifications nécessaires à l’emploi du temps sur ce moment de la journée. Puis il a fallu voir avec la vie scolaire lorsque ça engendrait des heures de permanence pour certaines classes. Nous avons pu former un groupe d’une quinzaine de personnes dont les agents et 7 ou 8 enseignants. Tous les agents se sont sentis concernés y compris le chef de cuisine et l’ouvrier de maintenance.

Lire la suite...

L’établissement en démarche de développement durable une construction collective
Partie 1 - 1.3 - pages 72-73

Anic CHEVALIER

professeur histoire-géographie

Lycée J. Prévost Villard de Lans (38 250)

Projet et cours se complètent, se nourrissent
L’introduction du cours permet de définir les notions clé et d’élaborer un premier questionnement. Elle est nécessaire au démarrage du projet.
Le travail en parallèle du cours et du projet assure une motivation importante chez les élèves.
La phase 2 du projet, permet d’ancrer la réflexion dans le local et d’interpeller l’élève en tant qu’acteur, « consom’acteur ». Il comprend que consommer, c’est faire des choix (circuit court, AMAP, produit biologique, production locale, recherche du produit le moins cher…) Chaque choix a des conséquences sur l’économie locale, nationale et internationale.
Le cours est là pour apporter une information plus large et susciter une réflexion plus globale.
Chaque élève va à un moment du cours trouver une information qui lui permettra d’approfondir son thème de projet.
La production d’un diaporama présente plusieurs avantages :

Lire la suite...

L’établissement en démarche de développement durable une construction collective
Partie 2 - 2.3 - page 189

Javotte BARET, Carole GROSJEAN, Cécile HUMEAU, Denis MICHEL

Enseignants

LPO Edouard Herriot, Voiron

Comment accompagner personnellement un élève ?
Les élèves arrivant au lycée ont souvent des difficultés à clarifier ce qui est attendu d’eux en classe, au moment des séances d’apprentissage qui rythment les semaines comme au moment des travaux notés qui ponctuent les trimestres. Une certaine quantité de travail est fournie de la part de l’élève, mais ses efforts sont parfois mal ajustés. Un malentendu peut donc s’installer entre l’adolescent et son professeur, ce qui peut perturber l’apprentissage.
L’accompagnement personnalisé proposé aux élèves prend alors du sens, en offrant chaque semaine des ateliers qui assurent un équilibre entre méthodologie et investissement dans un projet. Ainsi, au cours des deux heures hebdomadaires effectuées en demi-groupe, chaque élève a pu, en autonomie ou en équipe, faire le point sur les compétences nécessaires pour aborder les différents champs disciplinaires du lycée. Dans cette optique, il a eu la possibilité de choisir des ateliers de soutien ou d’approfondissement. Ayant alors plus de recul par rapport aux activités scolaires, il a été aussi en mesure de réfléchir à son orientation.

Lire la suite...