L’établissement en démarche de développement durable une construction collective
Partie 2 - 2.1 - page 125

Myriam Amet

professeure agrégée de SVT, relais départemental EDD

Lycée de l’Albanais, 74 RUMILLY

Le lycée de Labanais est un lycée général et technologique en ossature bois situé dans la ptite ville industrielle de Rumilly.

C’est à la rentrée 2006 que s’est effectuée la mise en place d’un comité de pilotage E3D, à l’initiative d’une enseignante en SVT sensibilisée aux questions de développement durable, et grâce à l’appui du chef d’établissement.

5 étapes ont été suivies :

  1. un engagement du lycée à lancer une démarche "agenda 21" ;
  2. la constitution du groupe de pilotage ;
  3. un état des lieux et un diagnostic 
  4. l’identification des problèmes et des causes ;
  5. la validation d'un programme d'actions, puis sa mise en œuvre et son suivi.

Ce comité de pilotage était constitué de représentants d’enseignants, de personnels administratifs et techniques, d’élèves ainsi que d’autres personnes liées à la vie de l’établissement (parents élus au CA). Il a été connecté au projet d’établissement, dont l’une des trois grandes ambitions est d’aider l’élève à construire sa citoyenneté et son écocitoyenneté.

Trois axes ont été retenus :

  • l’énergie (maitriser les consommations et leur impact environnemental) ;
  • l’alimentation (mangeons bien pour vivre mieux)
  • les déchets (réduire, trier, valoriser).

L'évaluation a formalisé 74 propositions, des fiches actions ont ainsi été réalisées.

La formation de ce comité de pilotage, ainsi que les projets EDD menés dans l’établissement par les professeurs, ont permis une prise de conscience et impulsé un certain nombre de décisions : tri et recyclage du papier, papier recyclé et labellisé, économie d’énergie, mise en place d’un cahier des charges pour la société de restauration du lycée (en gestion concédée), conférences à destination des élèves et des parents d’élèves durant la semaine du développement durable.
Par la suite, les diagnostics, propositions et recommandations à court, moyen et long terme, n'ont plus été mises en œuvre, en grande partie à cause de l'essoufflement de la dynamique et de mutations de membres du comité de pilotage.