Développement durable

Le développement durable au défi du monde : les Objectifs de développement durable de l’ONU

 

fig 2016 M Hagnerelle

M. Michel Hagnerelle, inspecteur général de l'Éducation nationale, doyen du groupe histoire géographie, introduit les « rendez-vous du développement durable » qui portent cette année sur le thème «les Objectifs de développement durable de l’ONU».

 fig  F Sirel 250 M. François Sirel, directeur territorial adjoint de la direction territoriale des Hauts de France - Réseau canopé  qui abrite le pôle national de compétence et de ressources en éducation au développement durable présente les nouveautés de l'année éoulée et en particulier le projet "Raconte ta ville : une ville durable".

 fig 2016 M Hagnerelle

 

Michel Hagnerelle introduit l'intervention de Philippe Orliange, directeur de la stratégie des partenariats et de la communication de l’Agence française du développement

 Philippe Orliange AFD

 

 Philippe Orliange, directeur de la stratégie des partenariats et de la communication de l’Agence française du développement

conférence dans son intégralité (45 minutes)

 

 

 Conférence chapitrée Philippe Orliange AFD  Philippe Orliange AFD Philippe Orliange AFD Philippe Orliange AFD

Partie 1 :

Les ODD et l'AFD

Partie 2 :

Les principaux bénéficiaires de l'AFD

Partie 3 :

Faits marquants 2015

Partie 4 :

Les OMD

 

Philippe Orliange AFD Philippe Orliange AFD

Partie 5 :

Les OMD sont finis,

vive les ODD

Partie 6 :

Des actions sur le terrain

 fig 2016 M Hagnerelle  Michel Hagnerelle conclut les rendez-vous du développement durable.

 

LOGO FOREDD BLEU VERT 2016ter300pxFOREDD 2017 : L’éducation et les objectifs de développement durable des Nations Unies

Prochainement, les actes vidéos seront publiés sur le site du Pôle national EDD.

En attendant, vous pouvez  accèder aux ressources ODD

Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux @PNCEDD

 

Festival international de géographie de Saint Dié 2014: Les Rendez vous du développement durable

 

michle hagnerelle fig 2014

M. Michel Hagnerelle, inspecteur général de l'Éducation nationale, doyen du groupe histoire géographie, introduit les « rendez-vous du développement durable » qui portent cette année sur le thème « habiter la terre et développement durable ». Il présente l’actualité de l’EDD, annonçant la préparation d’une nouvelle circulaire sur une 4ème phase de généralisation de l’EDD. M. Michel Hagnerelle rappelle ensuite les principaux événements internationaux et nationaux qui peuvent être autant d’objet d’étude avec les élèves avec, en point de mire à Paris,  la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP 21) en novembre-décembre 2015. M. Michel Hagnerelle en  souligne les enjeux pédagogiques et invite à garder un regard critique vis-à-vis des débats sur les  questions  de développement durable relayées par les  médias.

 Francois sirel Fig 2014 M. François Sirel, directeur du Canopé académie Amiens qui abrite le pôle national de compétence et de ressources en éducation au développement durable présente d’abord le réseau Canopé, nouvelle appellation pour le réseau des centres régionaux  de documentation pédagogique qui, au 1er janvier 2015, fusionnera en un établissement unique. Suit ensuite la  présentation des activités du pôle EDD et de  son chef de projet, Dominique Lefèvre, notamment avec la mise en valeur du projet interacadémique Mon Monde-My World. M. François Sirel montre aussi comment le Pôle prépare la conférence internationale sur le climat « COP 21 » avec la tenue du FOREDD 2015 (Forum des ressources pour l'éducation au développement durable) sur la thématique « Climat et société(s) » et la mise à disposition de nombreuses ressources.
 michle lussault fig 2014 M. Michel Lussault, professeur de géographie, directeur de l’Institut français d’Education (l’IFÉ) porte son regard sur le paradoxe entre l’affirmation à l’échelle mondiale du fait urbain (désigné par lui comme « le Monde ») et sa vulnérabilité face aux risques. Chaque habitat doit être analysé sous l’angle de son rapport à sa fragilité. Dans une logique d’un habitat « soutenable », M. Michel Lussault développe trois concepts : vulnérabilité, immunité, résilience. La vulnérabilité est la condition permanente de l’habitat urbain, l’immunité renvoie à la capacité à s’adapter face à la catastrophe pour retrouver une intégrité fonctionnelle et la résilience à celle d’utiliser l’épreuve/le traumatisme pour se rebâtir/recréer son avenir.
 veyret fig 2014 Mme Yvette Veyret, professeur des universités honoraire, prend l’exemple français pour illustrer la thématique « habiter  en zone à risque». Elle souligne la tendance française à s’en remettre à l’Etat pour gérer les risques.  Après avoir montré les différentes réactions face à la catastrophe (de la population déportée aux scénarios d’anticipations  dans le bâti), elle pointe les problématiques majeures : tension entre intérêt général et intérêts particuliers, pressions pour construire toujours en ignorant  le risque, appropriation de la problématique par les citoyens. Mme Yvette Veyret pose enfin la question de la possibilité en France, de construire une société résiliente face au risque.
 Malabre Larat fig 2014

Présentation du projet éducatif dans son intégralité

Par l’enseignement de la géographie, l’Ecole  forme les élèves à devenir de futurs acteurs du développement durable de leurs territoires. Dans l’académie de Lille, Nathalie Malabre, IA-IPR Histoire et Géographie, et Cyrille Larat,  IEN Lettres-Histoire et Géographie, avec le soutien de Michel Hagnerelle doyen du groupe Histoire-Géographie de l’Inspection Générale, ont lancé un projet innovant. Les élèves sont appelés à se mettre  dans la position d’aménageurs de leurs propres territoires et à imaginer des scénarios prospectifs.

Ce projet donne lieu à des conventions avec plusieurs partenaires : la Région Nord-Pas-de-Calais dont l’atelier de prospective contribue à la formation des enseignants ;  Euralens qui permet aux élèves de l’ex-bassin minier de mieux connaitre leur territoire lors de leurs formations en milieu professionnel ;  le Commissariat général à l'égalité des territoires (ex-DATAR) en tant qu’expert scientifique à partir des travaux «  Territoires 2040 » et enfin l’Institut français de l’Education qui assure le  suivi de ce projet innovant et sa diffusion.

 Mme Malabre M Larat Interview complémentaire de Nathalie Malabre et de Cyrille Larat résumant le projet

Liens complémentaires

Les événements du DD : nov. 2014 - déc. 2015

En France : le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte - adopté mardi 14 octobre 2014, en première lecture par l'Assemblée Nationale. http://www.developpement-durable.gouv.fr/-La-transition-energetique-pour-la-.html http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/transition_energetique_croissance_verte.asp

Voir aussi : Les grands axes du nouveau modèle énergétique français http://crdp.ac-amiens.fr/textesofficielsedd/index.php/energies/1439-les-grands-axes-du-nouveau-modele-energetique-francais Lundi 10 & mardi 11 novembre 2014 à Aichi-Nagoya (Japon) : la conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation au développement durable « Apprendre aujourd'hui pour un avenir viable »  http://fr.unesco.org/events/conf%C3%A9rence-mondiale-lunesco-l%C3%A9ducation-au-d%C3%A9veloppement-durable-apprendre-aujourdhui-avenir

18 novembre 2014

Au Canopé d’Amiens (ex-CRDP) , séminaire EDD et changements climatiques : journée dédiée à l’intégration de la problématique du changement climatique dans les établissements scolaires avec Mme Valérie Masson-Delmotte [voir aussi ici] et M. Gilles Boeuf [voir aussi ici].

Du 30 novembre au 11 décembre : la France présidera la Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 2015.(ses enjeux : site min. DD - le document de présentation)

 Gilles Boeuf: le biomimétisme ( conférence Ceebios - NewCorp Conseil )

gilles boeuf biomimetisme

 Gilles Boeuf est Professeur à l'Université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC, Paris VI), et Président du Muséum national d'histoire naturelle depuis le 9 février 2009. (Cet enregistrement a été enregistré le 13 mars 2014 à la  Maison de la Chimie)

 

Biomimétisme et bio-inspiration selon Gilles Bœuf (24 minutes et 40 secondes)

 

Gilles Boeuf, qui  est à la tête du conseil scientifique du Ceebios (Centre Européen d’Excellence en Biomimétisme de Senlis) et préside aux destinées du Muséum national d'histoire naturelle, commence par rappeler l’histoire et les enjeux de la biodiversité, un concept récent inventé par Rozen. Cette biodiversité doit nous laisser humble : nous n‘appréhendons au mieux qu’un vingtième des espèces vivantes. Pourtant, nous avons tout intérêt à nous mettre à l’école de cette nature en nous inspirant de ses formes, mécanismes et relations aussi bien pour mettre au point un TGV silencieux et plus performant que pour inventer des nouvelles molécules pour soigner un cancer : Gilles Bœuf multiplie les exemples de cette bio-inspiration. , "Le vivant a 3,85 milliards d'années et il a résolu énormément de questions liées à son existence et à sa survie. La nature est excellente parce qu'elle réagit toujours en optimisant, au coût énergétique le plus bas", souligne-t-il.
Le problème, c’est que l’humain semble avoir renoncé à cette humilité et l’anthropocène est ce nouveau concept pour rendre compte de cette période où une espèce (homo dit « sapiens ») bouleverse les lois de cette nature (même s’il est pas le seul) : changement climatique, gestion des déchets, accès à l’eau, gouvernance, etc… Pourtant, nous avons les preuves que depuis  la grotte  Chauvet en passant par L. de Vinci, l’humain a su s’inspirer de cette nature et les principales découvertes actuelles  que ce soit pour soigner, ralentir le ;vieillissement, garder une peau enviable à un âge critique etc… Cela veut dire aussi laisser les chercheurs en recherche fondamentale libres, même si leurs recherches apparaissent inutiles  au départ ; après interviendront  l’ingénieur et l’entrepreneur pour valoriser et commercialiser (créer de l’emploi). De fait les entreprises sont fortement intéressées par ce nouvel état d’esprit ou cette nouvelle philosophie (et non une nouvelle discipline), qu’il s’agisse des matériaux (avec moins de déchets) ou des formes (pour diminuer la facture d’énergie).
Mais il est urgent de retrouver une vue saine si on veut éviter une nouvelle crise d’extinction. Le CEEBIOS, en favorisant la rencontre d’interlocuteurs et de chercheurs de différents horizons devait y aider, notamment aussi en nous réapprenant à moins consommer.

 

Un autre résumé de cette conférence depuis le site du Journal « Aujourd’hui ».
Gilles Bœuf : des questions et des vidéos sur la biodiversité depuis le site du PNCEDD.
Vous avez dit anthropocène ? Une vidé de Gilles Boeuf et  d’autres liens autour de ce thème depuis le site du PNCEDD.
Françis Pruche présente le biomimétisme au CEEBIOS . Voir aussi le site du >CEEBIOS sur le biomimétisme.
Extinction des espèces et crises d’extinction : le site du CNRS.

 

Des ressources en ligne

Le muséum national d’histoire naturelle de Paris Son site


Gilles Bœuf: Sa notice au collège de France.
"80% des ressources sont aujourd’hui détenues par 20% de la population, c’est intenable" par l'auteur in Sciences et avenir.

Autour de Robert Barbault : des vidéos téléchargeables depuis le site du pôle national de compétence EDD
Dans la série "Paroles de scientifiques » : Grandes questions de développement durable.Biodiversité :  - Biodiversité et agriculture : – http://crdp.ac-amiens.fr/edd/index.php/parolesdescientifiques/biodiversite-agriculture/399-barbault-biodiversite-agriculture

Autour de la biodiversité marine depuis le portail du PNC EDD

Une sitographie  sur les océans : Océan  et développement durable depuis Educasources.

Océans, ressources halieutiques et développement durable : des vidéos depuis le pôle EDD.

Pratiques alimentaires et gestion des populations marines en 1ère SVT.

L’enseignement de la biodiversité
-    La biodiversité dans les programmes scolaires en cours depuis le portail du PNC EDD.