escudier jean louis Inra 250Les vignes du futur.
Jean-Louis Escudier, chercheur à l’unité expérimentale de Pech-Rouge de l’INRA Montpellier. Le réchauffement climatique  affecte la vigne de deux manières : en avançant la date des vendanges et en modifiant la composition du vin qui contient plus d’alcool.
Il existe deux types de réponse pour atténuer ces effets. La plus simple, la réponse à la cave qui consiste à traiter le vin à l’aide de membrane ou d’électrodialyse.  Plus largement, la réponse à la vigne propose de changer la plante grâce à la recherche de cépages et d’hybridation.
Cette dernière réponse est plus longue à aboutir mais des premiers résultats prometteurs fournissent d’ores et déjà un vin  moins sucré et plus riche en polyphénols.

Paroles de scientifiques