Sur les 2,6 milliards de tonnes de grains que produisent les agriculteurs, 20 % seraient perdus en entrepôt (les pourcentages sont très variables selon les techniques utilisées et les rapports ne sont pas tous convergents). Si l'on retient cette valeur de 20 %, on peut calculer que l'on peut sauver environ 500 millions de tonnes de grains en réduisant ce pourcentage à 1%, ce qui représente la possibilité de nourrir environ 1,35 milliard de personnes, et de changer l'utilisation d'environ 250 millions d'hectares de terres cultivables (avec un rendement moyen de deux tonnes par hectare). On peut imaginer l'impact que cela pourait avoir aux niveaux du reboisement, de la consommation en eau, engrais, pesticides, carburant...
Les techniques de conservation existent, ce qui manque ce sont les personnes compétentes pour les mettre en oeuvre et un changement de priorité politique. Pour en savoir plus, lire l'article complet de Digvir S. Jayas - Université du Manitoba (Canada).

Les dernières actualités