L'ONG Oxfam propose un rapport qui présente des preuves des effets du changement du climat sur les questions liées à la pauvreté et au développement (accès à la nourriture, à l'eau, aux soins, à la sécurité...) Selon ce rapport, sans une action immédiate ce sont 50 ans de développement dans les régions pauvres de notre planète qui seront perdus.

Parmi les tendances les plus inquiétantes évoquées par le rapport, on retiendra l'impact de l'irrégularité des conditions météorologiques sur les activités des agriculteurs. Ne pouvant plus compter sur les saisons, ils perdent de plus en plus souvent des récoltes en raisons de sécheresses, de vagues de chaleur imprévues ou de fortes pluies.

Des inégalités extrêmes :

A la veille du sommet de Davos de janvier 2016, Oxfam propose un autre rapport sur les inégalités qui touchent notre système. Selon les auteurs, le patrimoine des 50 % des plus pauvres humains a diminué de mille milliards de dollars depuis 2010. Ce qui représente une baisse de 41 %. Sur la même période, les 62 premières fortunes mondiales (53 hommes pour 9 femmes) ont connu une augmentation de plus de 500 milliards de dollars, ce qui leur a permi d'atteindre un total de 1 760 milliards de dollars. Ces 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de l'humanité. Depuis le début du siècle, cette moitié a bénéficié de moins de 1 % de l'augmentation de la richesse mondiale pendant que les 1 % les plus riches ont reçu la moitié de cette hausse...

Les dernières actualités