Le GIEC affirme dans son 5ème rapport (2013) que le réchauffement est « sans équivoque » et il ajoute : « il est exextrêment probable [probabilité de 90%] que l'influence humaine sur le climat a été la cause dominante du réchauffement observé depuis le milieu du vingtième siècle ».

Le réchauffement climatique est donc une des conséquences du changement climatique, il s'agit d'une augmentation de la température globale de la surface de notre planète. Ce réchauffement pourrait atteindre (selon les prévisions du GIEC – Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) 1 à 5 °C de plus d'ici la fin de ce siècle. L'objectif de l'accord de Paris, signé le 12 décembre 2015 (COP 21) est d'obtenir l'engagement des Etats signataires de stabliser la hausse de la température globale de la Terre « bien en deça des 2°C » d'ici 2100 par rapport à la température de l'ère préindustrielle. L'idéal étant de poursuivre les efforts pour que ce réchauffement se limite à 1,5 °C...

Les dernières actualités