Un article de Gilles Fumey à propos du film "Le syndrome du Titanic" de Jean-Albert Lelièvre et Nicolas Hulot, 2009

La floraison de films sur les vérités qui dérangent, les cauchemars que purent faire Darwin et d'autres, les accusations que porteront nos enfants sur notre époque ou les plaidoyers pour notre Home bien mal en point, tout indique que le religieux est loin d'avoir disparu, qu'il est habillé d'une nouvelle sensibilité environnementale et qu'il est en train de façonner un nouveau rapport au monde. Tout cela pourrait changer la nature de la géographie et, qui sait, alléger certains de ses « fardeaux ».

Gilles Fumey propose le 11/10/2009 sur le site Cafés géographiques une réflexion enrichissante sur "les géographes et les films verts", c'est à lire ici : http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1694

Les dernières actualités