Le changement climatique fait peser des menaces sur la calotte glaciaire arctique. Que peut-on observer, quelle est l'ampleur des évolutions visibles ? Ces transformations n'ont-elles que des conséquences négatives ? Nous allons tenter de faire le point sur ces questions et de proposer quelques ressources pour en faire l'étude avec des élèves.

Lire la suite...

 

Selon le journal de la communauté universitaire (Université de Laval), la frontière du sol gelé en permanence dans la région de la baie James est 130 km plus au nord qu'il y a 50 ans (article de février 2010). Selon les deux chercheurs (Simon Thibault et Serge Payette), si la tendance se maintient, la disparition complète du pergélisol de cette région surviendra à brève échéance. Le réchauffement climatique semble l'explication la plus probable à ce phénomène, des données provenant d'un site étudié dans le nord par le professeur Payette montrent que la température annuelle moyenne a augmenté de deux degrés Celsius depuis 1988. Peut-on faire les mêmes observations pour l'ensemble du pergélisol ? Et dans cette hypothèse, quelles seraient les conséquences probables de ce phénomène de recul du permafrost sur le climat, sur les conditions de vie sur notre planète ? Voici quelques pistes pour tenter de faire le point sur ces questions.

Lire la suite...

 

Le cycle de l'eau en ville a traversé plusieurs modèles et continue d'évoluer de nos jours. Classiquement, les cycles de l'eau (eaux de pluie, eaux usées, adduction d'eau potable) étaient séparés. Ce modèle (« tout tuyaux ») peut changer, il pose de plus en plus de questions sur son efficacité par rapport à la ressource et les milieux naturels, mais surtout à propos du coût des infrastructures indispensables. On assiste donc à des innovations dans le domaine des eaux pluviales, dont on reconnaît de plus en plus la valeur, avec la possibilité de faire des économies sur les infrastructures. Nous vous proposons donc quelques ressources sur les stratégies d'utilisation d'eaux pluviales et de recyclage d'eaux grises (eaux peu chargées en matières polluantes).

Lire la suite...

 

La croissance économique et le développement permettent des gains en bien-être humain ; mais ils ne peuvent pas être perpétués si on maintient les modes de consommation et de production que nous avons actuellement dans les Nord. Pourtant, parallèlement, une grande partie des sept milliards d'êtres humains ne peut consommer suffisamment pour satisfaire ses besoins élémentaires.  L'évaluation des écosystèmes pour le millénaire de 2005 (UNEP) a conclu qu'environ 60 % des services fournis (par les écosystèmes évalués dans le rapport) se sont progressivement dégradés ou ont été utilisés de façon non durable... La question qui se pose est donc celle des ressources disponibles sur notre planète et surtout de leur gestion durable. Nous proposons donc dans les lignes qui suivent quelques liens vers des ressources pour faire le point sur ces questions.

Lire la suite...

 

« Si vous regardez les faits sur le changement climatique et n'êtes pas pessimiste, c'est que vous n'avez pas les bonnes données. Si vous rencontrez les gens qui se battent pour changer cette situation et n'êtes pas optimiste, c'est que vous n'avez pas de cœur. » Paul Hawken (écologiste états-unien).
Dans le cadre de la préparation de « Rio+20 » il est important de faire le point sur les dernières données au sujet de la crise climatique.

climat bilan2011 NASA-2

Lire la suite...

Les dernières actualités