ateliers d’écriture et oeuvres complètes. (...)

éléments de poésie visuelle..votre lien avec (...)

garnier, lengellé, novalis, picasso

« spatialisme » ? sur la Toile voyez également

maintenant et prochainement sur le site...

à propos ! sur la toile voyez également (...)

 

« spatialisme » ? sur la Toile voyez également "Pourquoi le spatialisme ?"

La liste des courses


--
l’analphabète, l’illettré et le poète...

Un analphabète iranien chargé du ravitaillement des archéologues installés sur un chantier de fouille représentait par une oreille « la viande »…parce que dans son dialecte le mot qui signifiait « oreille » était phonétiquement le plus proche du mot qui signifiait « viande »…et qu’il ne "savait pas écrire"...

le pictogramme de la flèche "ti" désignait "la vie" qui se prononçait également "ti"

Une grand-mère illettrée pour ne rien oublier d’acheter au magasin représentait le kilo de « sucre en morceau » par un rectangle, le kilo de « sucre en poudre » par des points, les haricots par des bâtons, les « petits pois » par des petits ronds et les « œufs » ou les "poires" par des ovales…les pommes ou les pêches par des gros ronds et les bananes par des bananes et les carottes par des carottes...

Comment l’un et l’autre aurait-il représenté leurs états d’âme ? Par des nuages ? Par une fleur ? Par un verre à moitié vide, à moitié plein ? Par une croix ou un cercle ? Par des gribouillis... Leurs idées ? Par un 4 ou par un 8 ?

Le poète représente ainsi la « pluie » ou l’attente…ou quoi ? Ou rien ?

Et mal au genou ? Garnier.

Et la ponctuation ?

to be, or not to be to be or not, to be to be, or not to be ? to be or not, to be ? tobeornottobe

“to be or not to be” : où mettre une virgule ; mettre un point d’interrogation ? Hiéroglyphe, pictogramme, idéogramme, acrophonie...mais d’où viennent les mots ?

le VERBE ?