La représentation
du soldat
pendant la Grande Guerre

16. Amiens, quartier Saint-Acheul (Somme), le 30 octobre 1916
 
 

Au bout de quelques jours le temps se met à la pluie. Le terrain de Saint-Acheul se transforme bientôt en un véritable marécage. C'est pitié de voir ces pauvres bêtes tendant leur croupe d'un air résigné aux froides averses qui tombent. C'est pitié de les voir retirer leurs pieds de la boue pour essayer de les poser en un endroit moins détrempé. C'est encore bien plus pitié de les voir rechercher dans la boue le fourrage qu'on leur distribue. Piteux repos !






_____________________

« La représentation du soldat pendant la Grande Guerre »
Dossier du service éducatif et culturel de l’Historial de Péronne

© CRDP - Académie d’Amiens, septembre 2004
Tous droits réservés. Limitation à l’usage non commercial, privé ou scolaire.