La représentation
du soldat
pendant la Grande Guerre

4. Gorges (Somme), le 1er mars 1916
 
 

J'ai remarqué le fait bien des fois. Les soldats se croient tout permis parce qu'ils sont soldats. Et si les civils sont mécontents de se voir pillés, on les traite de Boches. Les soldats ne sont pourtant que des civils déguisés en militaires. Ils redeviendront civils un jour. Ils ont un père, une mère, un oncle, des frères qui sont civils. Et cependant beaucoup affectent de considérer les civils avec mépris. « C'est à se demander si le fait de revêtir un uniforme ne change pas un homme de fond en comble, me dit un sous-officier de la batterie. On te dira que cela le rend meilleur. Je suis absolument persuadé du contraire ».




_____________________

« La représentation du soldat pendant la Grande Guerre »
Dossier du service éducatif et culturel de l’Historial de Péronne

© CRDP - Académie d’Amiens, septembre 2004
Tous droits réservés. Limitation à l’usage non commercial, privé ou scolaire.