CANOPE academie d'Amiens

Amiens – 80 – Cinéma multiplexe Gaumont

 
Amiens-80- Cinéma Gaumont.
 
Amiens-80- Cinéma Gaumont.

Le multiplexe Gaumont (vue intérieure du grand hall) a été construit entre octobre 2003 et le 20 septembre 2005, date de son inauguration par la société EuroPalaces sur l’ancien site des Grands Garages de Picardie devenu Garage Citroën, édifié en 1929-1930 par l’architecte Georges Bouffet et détruit en 1999. La construction de ce cinéma avait d’abord été évoquée sur le site de la Vallée des Vignes (Amiens sud), à proximité d’un vaste centre commercial comme ce fut le cas dans d’autres villes. Pour autant, l’équipe municipale conduite par Gilles de Robien souhaitait remodeler le quartier de la gare et faire de ce multiplexe un outil susceptible de re-dynamiser un quartier qu’elle appelait de ses vœux faire un vaste centre tertiaire fondé sur le développement des NTICE. De multiples incidents ont émaillé la construction de ce vaste bâtiment abritant 12 salles et 2700 sièges. A cet endroit, couvrant une superficie de 14400 mètres carrés, des fouilles archéologiques dites de sauvetage ont été réalisées après les travaux de 1929 et de la reconstruction conduite par François Vasselle après la guerre. Particulièrement fructueuses, elles ont permis de mettre à jour une trentaine de sépultures datant du IIIème siècle, tendant à confirmer que cet espace transformé en nécropole avait été construit en dehors de la ville de Samarobriva, alors que des restes d’insulae et d’une vaste domus attestaient d’une occupation antérieure. En outre, la construction de ce multiplexe s’est heurté à la présence presque immédiate de lignes de chemins de fer, posant de fait des problèmes techniques de tremblement et de résonance. Le multiplexe, dont on aperçoit ici le hall, est l’œuvre des architectes Chaix et Morel qui avaient préalablement signé la construction du stade de football de la Licorne et qui s’illustrèrent ensuite dans la construction du Zénith d’Amiens (livraison au printemps 2008). La décoration est l’œuvre de Christian Lacroix et des plasticiens Alain Balzac et François Michel. L’ensemble a été agrémenté d’un parking souterrain situé sous le cinéma (sur 3 niveaux, il abrite 350 places au total, en plus du parking souterrain existant en face, sous le complexe commercial Amiens 2) et d’un espace de restauration. Le bâtiment, de forme ronde est situé entre la gare et la rue Charles de Foucault qui, désormais détournée (2006), interdit tout accès automobile sur le parvis de la gare, au risque de couper, de façon dommageable, les quartiers Sainte-Anne et Saint Acheul du centre ville, alors qu’historiquement, ils abritaient une population vivant en partie des activités liées au chemin de fer. « De jour, peut-on lire sur le site officiel des architectes Chaix et Morel, il – le multiplexe – se révèle tel un volume flottant aux éclats métalliques ondulants sous la lumière naturelle. De nuit, sa peau devient translucide et laisse percevoir la vie interne du bâtiment. Par transparence, elle crée un jeu de plans, d’ombres et de lumières rythmés. »