Centre Regional de Documentation Pedagogique de l'Academie d'Amiens

Francières-60- Sucrerie

 
Francières-60- Sucrerie
 
Francières-60- SucrerieFrancières-60- SucrerieFrancières-60- SucrerieFrancières-60- SucrerieFrancières-60- SucrerieFrancières-60- Sucrerie

La sucrerie de Francières est mise en exploitation en 1829, puis agrandie grâce à l’esprit d’entreprise de l’industriel Crespel-Delisse. Située à l’Ouest de Compiègne et sur le bord de la Nationale 17, dans le département de l’Oise, elle est peut être la plus ancienne de Picardie. Comptant 200 de ces usines à sucre, la région picarde est d’ailleurs dès la fin du XIXème siècle la première région sucrière de France. Pourtant cette industrie connaît depuis les années 1960 de profondes mutations. La création de grands groupes nationaux conduit à fermer certains sites de production. Disparaissent aussi quelques entreprises familiales. Entrent également en jeu les multinationales et arrivent enfin les restructurations.
Si 55 sites de production sont répertoriés dans l’Oise, 17 survivantes en 1956, on n’en dénombre plus qu’une en activité de nos jours, celle de Chevrières, près d’Estrées-Saint-Denis au Sud du département. Au terme de cet ample chambardement de la filière sucrière, des sites géants se sont ainsi imposés, comme les sucreries de Roye dans la Somme ou de Marle dans l’Aisne, d’autres ont fermé leurs portes comme le site d’Abbeville, là encore dans la Somme ou de Francières dans l’Oise.
Cette dernière voit s’éteindre son activité de production en 1969. L’usine ayant fermé ses portes, elle est bientôt menacée de destruction. Ce qui est devenue une friche industrielle (5.000 m2 de bâtiments inoccupés), l’antique sucrerie de Francières est cependant sauvegardée par quelques passionnés de cette histoire locale qui créent une association. Après avoir procédé au rachat du site en 1996, ces bénévoles se lancent dans sa réhabilitation. Celui-ci est classé Monument historique en 1999. En 2012, on attend sa réouverture, l’usine ayant été reconvertie depuis en un musée pédagogique, le centre d’interprétation de l’industrie sucrière et des industries agro-ressources, grâce au soutien financier du Conseil régional.
La sucrerie de Francières est un véritable lieu de mémoire de l’industrie sucrière. C’est ce que montre dès l’entrée le portail élevé en 1829, à la naissance de l’usine. Son four à chaux d’époque – il date de 1869 ! – n’est que l’un des éléments de toute une chaine de production entièrement préservée, des bâtiments d’époque. Demeurent aussi debout la maison patronale, tout comme les logements des ouvriers, la chapelle tout comme l’école des enfants du personnel, élevée en 1907. Le tout construit en briques. C’est toute une vie sociale, celle des 80 employés du site, qui devrait revivre pour les visiteurs d’un jour.

http://sucrerie-francieres.pagesperso-orange.fr/
http://la-sucrerie.picardie.fr/