Le développement durable dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt

Imprimer
PDF

Dés l'article 1 de la loi d’Avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt est affimé l'objectif d'uen agriculture durable, sont affirmés parmi ses grands objectifs, au titre du développement durable :

- inscrire l'agriculture dans une perspective de "la protection de l’environnement et des paysages et contribuant à l’atténuation et à l’adaptation aux effets du changement climatique" ;
- l'agro-écologie dans la performance économique, environnementale et sociale avec le développement de l’agro-écologie dans l’enseignement et la recherche, et la création des groupements d’intérêt économique et environnemental : il s'agit de "relever le double défi de la compétitivité et de la transition écologique, dans un contexte de compétition internationale"
- la lutte contre l’artificialisation des terres
- "de promouvoir la conversion et le développement de l’agriculture et des filières biologiques, au sens de l’article L. 641-13" du code rural ;
- de concourir à la transition énergétique, en contribuant aux économies d’énergie, au développement des énergies renouvelables et à l’indépendance énergétique de la Nation, notamment par la valorisation optimale et durable des sous-produits d’origine agricole et agroalimentaire dans une perspective d’économie circulaire". (...).

D'autre part, il s’agit aussi de "développer la gestion durable et multifonctionnelle des forêts, mieux valoriser les ressources en bois dont dispose notre pays" et de mettre en valeur "la diversité des agricultures d'outre-mer".
Cete politique s'appuiera " à la fois sur des changements indispensables des pratiques agricoles e la recherche d'une nouvelle compétitivité qui intègre la transition écologique et incite au développement de démarches collectives " (extrait du compte-rendu du Conseil des ministres du 13 novembre 2013 ).

De la loi sur lagricluture à l'éducation à l'alimentation

A l’occasion de la journée de l’enseignement agricole sur le salon international de l’agriculture (SIA), Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement, ont réaffirmé l’importance de l’éducation à l’alimentation des jeunes. La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAAF), promulguée le 13 octobre 2014, inscrit l’éducation alimentaire de la jeunesse comme l’un des quatre axes prioritaires de la politique publique de l’alimentation. Traduisant cette priorité, la LAAAF a également modifié le code de l’Éducation pour qu’une information et une éducation à l’alimentation soit dispensée dans les écoles, dans le cadre des enseignements ou du projet éducatif territorial [communiqué officiel du 24 février 2015 en ligne).

Des liens complémentaires

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit