Le sentiment d’exposition des Français aux risques environnementaux en 2007 et en 2013

Imprimer
PDF

Interrogés à six ans d’intervalle sur leur sentiment d’exposition aux risques environnementaux, les Français semblent moins inquiets en 2013 qu’ils ne l’étaient en 2007 : sentiment d'être moins exposés aux risques( (dont risque d’inondation minorée) m^me si  les catastrophes naturelles constituent l’essentiel de l’expérience du risque des Français résidant en métropole.Plus : en France métropolitaine, deux personnes interrogées sur cinq considèrent que c’est surtout aux pouvoirs publics d’agir pour éviter ou limiter les éventuels dégâts liés aux risques environnementaux.

Seuls 10% des Français exposés à ces risques déclarent par ailleurs connaître précisément les dispositifs de prévention mis en oeuvre près de chez eux. Même si une certaine défiance s’exprime à l’égard des politiques de prévention des risques, une large partie de la population attend des pouvoirs publics que ce soient eux qui oeuvrent à la protection des biens et des personnes. De manière générale, les personnes qui ont déjà subi des dommages par le passé (notamment lors de tempêtes) apparaissent plus inquiètes face aux conséquences possibles d’une éventuelle catastrophe environnementale.

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit