La COP 21 présentée aux enseignants lors du FOREDD 2015 : 2, le cadre de la convention

Imprimer
PDF

Puis, lors de cette même intervention (de 13:17 à 27:37), la conseillère de l’Elysée précise le mandat donné à COP 21.Il s'agit d’obtenir un accord universel sur la base d’une responsabilité commune différenciée selon le niveau de développement (les plus développés ayant pendant deux siècles alimenté des émissions gaz à effets de serre [EGES]). Cet accord s’articule avec les trois grands axes de la négociation à venir:

  • l’atténuation des impacts des EGES;
  • l’adaptation à un nouveau mode de vie indispensable suite à la prépondérance d’énergies non fossiles;
  • la question des financements quand les pays pauvres pointent du doigt des pays riches qui n’aimeraient pas prendre leur (énorme) part de responsabilité dans le dérèglement actuel.

L’Union européenne s'engage pour l'atténuation des impacts (avec ses paquets énergie climat pour 2020 puis pour 2030) mais bien moins le reste du monde. Mme Aubert rappelle la décision de créer un fonds vert mondial pour le climat de 100 milliards de dollars dès 2020 (en 2015: autour de 10 milliards). Ce financement, précisé lors de la conférence de Lima, fera l’objet de débats quotidiens à cette COP 21 [fin de l'intervention ici].


A lire en complément

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit