La pauvreté et le développement inégal dans le cadre de l'ONU et des programmes scolaires dès 2016/2

Imprimer
PDF

Le premier objectif de développement durable de l’ONU - parmi un ensemble de 17 objectifs mondiaux pour mettre fin à la pauvreté, lutte contre les inégalités et l'injustice, et faire face au changement climatique d'ici à 2030 – est d’ «éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde». En effet, «alors que le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté a diminué de plus de moitié – passant de 1,9 milliard en 1990, à 836 millions en 2015 – encore trop de personnes luttent toujours pour répondre aux besoins humains les plus élémentaires. À l’échelle de la planète, plus de 800 millions de personnes vivent encore avec moins de 1,25 dollar par jour [la suite sur le site de l'ONU]. On peut relier cette thématique à l'ODD n° 10 : "réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre" (plus de détails : site du PNUD).

Il est loin d‘être absent des nouveaux programmes scolaires du CP à la 3e à compter de 2016/20717 [au format PDF].

Les inégalités comme telles ne sont abordées qu’en CM2 en géographie (2ème année du cycle 3) par rapport à l’accès à internet (p. 181/185 en ligne). En 6e (dernière année du cycle 2), l’enseignant montre les inégalités de développement sur terre (pays développé, émergent et en développement) dans le cadre de l’étude des métropoles.

C’est au cycle 4 que les inégalités sociales font l’objet d’attention de la part de la géographie, mais "à grands traits" : inégalité de la répartition de la richesse dans la monde en classe de 5e avec sensibilisation explicite de cette thématique (p. 320/3.24 en ligne)– inégalités, réseaux et mondialisation sont explicites en classe de 4ème dans le cadre de l’urbanisation du monde (p. 321/.325 en ligne)– la classe de 3ème en géographie montre les inégalités de territoires au sein de l’espace français.
Ce constat est prolongé dans l’enseignement moralet civique, afin de faire apprendre à l’élève de penser par soi-même et avec les autres (son apprentissage à le pensée critique), l’enseignant explique les différentes dimensions de l’égalité et fait percevoir la distinction entre celle-ci avec d’une discrimination. Cet aspect est illustré par des textes littéraires autour de l’expression de l’inégalité et de l’injustice (et on montre la différence entre les deux) [p.307/311 en ligne].

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit