L’ EDD dans la loi de refondation de l’école : des explicitations au Sénat

Imprimer
PDF

L’EDD – qui s’inscrit dans le cadre de l’enseignent civique et moral - a été introduite dans le projet de loi au Sénat (séance du 24 mai 2013) par le biais d’un amendement défendu par Mme Corinne Bouchoux en ces termes :

Selon nous, l’éducation à l’environnement et au développement durable est une éducation qui met au premier plan des valeurs. Les séquences éducatives qui sont mises en place doivent tendre à faire prendre conscience à tous que la Terre est un bien commun dont nous devons tous prendre soin.
L’éducation à l’environnement et au développement durable doit faire des élèves des citoyens et citoyennes porteurs des valeurs démocratiques et toujours mobilisés pour leur mise en œuvre ici et ailleurs.
Elle doit faire comprendre que chaque individu influe sur le milieu dans lequel il évolue.
Elle vise également à l’adoption, librement choisie par le plus grand nombre, de comportements quotidiens nécessaires à l’éradication de la pauvreté, à la sauvegarde de nos ressources et l’amélioration de la qualité de notre environnement.
Cette éducation est à nos yeux indispensable si l’on veut faire évoluer les modèles de pensée et les comportements afin qu’ils intègrent la compréhension des enjeux environnementaux auxquels nous sommes tous attachés. En cohérence avec la mention de cette éducation à l’environnement dans le rapport annexé, il nous semble important que l’éducation à l’environnement et au développement durable soit considérée comme une composante des enseignements scolaires.
[…] Nos visions de la société et de l’éducation étant un peu différentes, nous sommes persuadés que la notion de dépendance entre qualité de vie et bon état des écosystèmes n’est pas assez prise en compte.
C’est la raison pour laquelle cet amendement (…) vise à insister sur l’importance de la compréhension de ce lien de dépendance.
Cette proposition correspond par ailleurs au préambule de la charte de l’environnement de 2004, selon lequel «Â l’avenir et l’existence même de l’humanité sont indissociables de son milieu naturel ». La perception et la compréhension de ce lien de dépendance dans le cadre d’un enseignement scolaire dédié permettront aux élèves de développer des valeurs très importantes.

Le rapporteur de la loi et le ministre V. Peillon approuvent l’amendement qui devient l’article 28 bis du projet de loi (et l’argumentaire de la sénatrice. Cet article est adotpé définitivement en 2ème lecture par l’Assemblée nationale le 4 juin 2013 et devient l’article 29 de la loi de refondation [voir ici].

 

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit