Des éco-référent[e]s au lycée Jean Renoir d’Angers pour la COP 21

Imprimer

Le projet

Francis Rouquet, professeur de SVT au lycée J. Renoir d ‘Angers,  formateur à l’ESPE d’Angers pour sa discipline et référent EDD, et à l’initiative de ce projet autour du développement durable et du changement climatique. Il crée une équipe de douze élèves éco-référents qui va répondre à la demande du CESE (attiré par les actions antérieures de et enseignant). Ce dernier souhaite la réalisation d‘un documentaire sur les attentes et la mobilisation des Français autour de la COP 21 et des enjeux du changement climatique. Exploitant les ressources audiovisuelles du lycée, l’équipe d’élèves crée un film de 8 minutes avec interviews etc. qu’il va projeter devant le CESE et commenter en direct. Ecrire le scénario, le monter, le défendre en prenant la parole devant plus de trois cents personnes : sont mises en œuvre des capacités non développées dans un cours disciplinaire traditionnel, faisant de ce fait émerger des élèves plus sûrs d’eux et plus motivés. Une vidéo de presque deux minutes.
Voir aussi :
- Eco-référents au lycée d’Angers : le site académique de Nantes. -- Depuis le site du CESE : Le CESE, les jeunes et le réchauffement climatique (dont le lycée Jean Renoir) / Le CESE a voté son avis sur les politiques de lutte contre le réchauffement climatique.

Témoignages d’élèves

Luisa est éco-référente dans le cadre des classes de 1ère et terminales du lycée J. Renoir d’Angers. Impliquée dans la lutte pour la protection de la nature, elle relate sa rencontre avec un membre du CESE (Conseil économique, social et environnemental) qui lui propose (à elle et à ses homologues) de réaliser micros-trottoirs et interviews de personnalités sur le réchauffement climatique : le montage humoristique fait passer le message [une vidéo de 1 minute 32].

Margaux, élève au même lycée et aussi éco-référente, s'approprie avec ses homologues la thématique du développement durable, initie des actions pour faire prendre conscience de ses enjeux à travers la semaine du DD propre à cet établissement et participe activement à ce film du CESE. Pour ce dernier, elle réalise l'interview du vice-président du conseil régional « Pays de la Loire » sur son action par rapport au changement climatique (nouveau mode de chauffage de lycées) et perçoit la dimension proprement politique de ce choix : d'où sa vocation (soudaine ?) pour Sciences Po ... Une vidéo d’un peu plus d’une minute
Voir aussi : Éducation à l’environnement et au développement durable en région Pays de Loire -

Cyrille, un autre éco-référent, a été de ceux qui ont réalisé ces micros-trottoirs Intéressé par le développement durable, il a retenu du projet la rencontre du milieu audiovisuel et de personnalités politiques (S. Royal, L. Fabius) : une vidéo d’un peu plus d’une minute.

Pour sa part, c'est la protection des animaux qui a motivé Lucie pour devenir éco-référente. Elle souligne la part de l’engagement durable de son lycée (ce qui a attiré l’attention du CESE). Grâce à ce dernier elle a pu rencontrer lors du colloque « Vivre ensemble » du CESE des personnalités du domaine environnemental (Jouzel, Hulot, ...) mais aussi scientifiques (Hubert Reeves) positionnées par rapport au changement climatique. Ce qui a renforcé son choix professionnel vers  l’éthologie animale. Une vidéo d'1 minute 7.
Voir aussi : Revoir le Forum « Vivre ensemble le changement climatique, entre subir et agir » depuis le site du CESE. - Hubert Reeves : "L’humanité peut survivre à cette crise écologique" depuis le site du MEDDE.