Ville et habitat durables dans les programmes scolaires en cours et à venir

Imprimer
PDF

Ville [ville durable : définition] et habitat durable dans les programmes d'enseignement...

... de l'enseignement secondaire (dont LP/LT)

Autres rubriques [sites des académies, du réseau CNDP...]

Et aussi ...

La ville durable dans les programmes scolaires du CP à la 3ème à compter de 2016/2017 (au format PDF)

La ville est envisagée au nouveau cycle 2 (CP, CE1, CE2) dans le cadre de l’exploration des organisations du monde (p. 71-72/75-76 en ligne). Il s’agit non seulement de comprendre comment cet espace est organisé (centre-ville, quartier, centre commercial) mais de découvrir ses principales fonctions en construisant des légendes dès le CE1 Pour le premier apprentissage d’une langue étrangère dès le CP, l’exemple de quelques villes typiques permet aux élèves de découvrir un élément culturel en contexte (p. 31/35 en ligne).

Au cycle 3 (CM1 - CM2 - 6e), elle est d’abord appréhendée en géographie comme le lieu où l’on habite l’étude de cet espace de vie, avec son modes d’habiter est l’occasion de faire comprendre aux élèves la nécessité de «l’impératif du développement durable et équitable de l’habitation humaine sur la terre» (p. 179/183 en ligne) , donc des territoires : premier questionnement en CM1 (p. 180/184 en ligne), «mieux habiter» sa ville en CM2 («l’aménagement d’un éco-quartier peut être l’occasion de réfléchir aux choix des acteurs dans les politique de développement durable»). En 6e, l’élève aborde la métropolisation du monde (les fonctions d’une métropole, s’y déplacer durablement, … : thème n° 1 p. 182/186 en ligne). En langue vivante ou régionale, il est demandé à l’élève de posséder un «répertoire élémentaire de mots clés, d’expressions simples et d’éléments culturels» sur l’environnement urbain pour des informations sur la personne et la vie quotidienne (p. 135/139 en ligne).

Au cycle 4 (5e – 4e – 3e), la ville est envisagée dès le 5e en histoire du point de vue de son émergence au 12ème siècle, occasion d’envisager «le lien entre êtres humains et environnement» (p. 313/317 en ligne). En classe de 4ème le phénomène urbain est mis en relation l’industrialisation au 19e siècle (p. 315/319 en ligne). Ces approches sont développées aussi en histoire des arts (de la ville antique à la ville médiévale, villes et modes de vie du 13e au 18e,  décors urbains au moyen-âge, ... p. 289/290 = p. 293/294 en ligne). En géographie, la ville est appréhendée sous l’angle du développement durable et équitable des territoires. Dans le cadre du thème n° 3 de la classe de 5e sur le changement global, on peut relier occupation des villes et changement climatique comme urbanisation et risque (p. 321/325 en ligne). En 4e, on passe de l’habiter à la mondialisation (thème n° 1 – l’urbanisation du monde p. 321/325 en ligne) – en classe de 3ème les aires urbaines en France sont les témoins des profonds changements du pays en 50 ans (genres de vie modifiés, des redistributions des populations et des activités….: p. 323/327 en ligne.) On retrouve la ville en français comme questionnement complémentaire en classe de 4e autour de "la ville, lieu de tous les possibles?" : il s'agit de faire acquérir une culture littéraire et artistique au collégien qui va allier goût de lire, compréhension ses œuvres et des textes (roman policier ou d’anticipation en particulier) et questionnements (ici, sur «les ambivalences des représentations du milieu urbain», occasion de «réfléchir aux conséquences à venir du développement des mégalopoles" (p. 250/254 en ligne).

On peut relier cette thématique à l'objectif de développement durable de l'ONU  n° 11 : "faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables" (plus de détails : site du PNUD).

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit