Habitat & ville durable

La vision française de la ville durable

Imprimer
PDF
"Cette vision se décline en quatre points essentiels : 
 elle met l’homme au cœur du projet en proposant la meilleure qualité de vie possible à tous ceux qui fréquentent la ville (habitants, travailleurs, visiteurs, touristes…), quels que soient leur âge, leur santé, leur condition sociale ; c’est une ville accueillante pour tous, mixte et polyvalente, à la fois lieu de vie, de travail et de loisirs ; 
 elle cherche à atteindre la meilleure performance possible grâce à une consommation réduite des ressources naturelles, à une haute qualité environnementale, et à une intégration optimale des fonctions de la ville. Elle vise ainsi à améliorer l’attractivité du territoire urbain, tant pour les activités économiques en développant sa compétitivité, que pour les habitants en le rendant « désirable » ;  elle repose sur une gouvernance forte et participative, associant autour des autorités publiques locales, garantes de la vision stratégique de la ville, l’ensemble des acteurs publics et privés dans la conception, le financement et le fonctionnement de la ville : financeurs, grandes et petites entreprises, architectes, urbanistes, bureaux d’études, ministères et leurs agences, opérateurs publics, universités et chercheurs, associations et ONG, etc. ; 
 elle ne vise pas à proposer un modèle mais à promouvoir une démarche qui s’adapte aux contextes et valorise les spécificités locales, géographiques, climatiques, historiques et culturelles. 
Il ne s’agit donc pas de fournir des villes « clefs en main », mais bien de proposer une manière partenariale et intégrée d’appréhender le développement urbain, mobilisant l’ensemble des parties prenantes autour de visions de long terme centrées sur l’humain". 
 
Extrait du bulletin de juin 2014 du commissariat général au DD "L’offre française « ville durable » à l’international" (p. 2) [voir ici la présentation officielle de cete brochure].

Un habitat plus compact et moins énergivore : pour quels coûts de construction ?

Imprimer
PDF

es objectifs ambitieux de construction de logements neufs du gouvernement posent la question des coûts des nouvelles normes environnementales. L’étude quantifie les grands facteurs explicatifs des coûts de construction des logements à partir de l’enquête sur le prix de revient des logements neufs, en s’intéressant aux surcoûts de construction de logements plus denses, et plus efficaces en matière de consommation énergétique. Les surcoûts de construction de bâtiments plus denses apparaissent compensés par les économies d’échelle : doubler le nombre d’étages conduit à des surcoûts au m² de l’ordre de 4% tandis que doubler la surface construite sur une même parcelle permet de diminuer le coût au m² de 7%.

En savoir plus :la brochure en ligne du MEDDE.

OMD sur l'habitat durable : quel bilan en 2015 ?

Imprimer
PDF

1,9 milliard de personnes supplémentaires ont l’eau potable courante depuis 1990 ...

  • En 2015, 91 % de la population mondiale utilise une source d’eau potable améliorée, contre 76 % en 1990.
  • Parmi les 2,6 milliards de personnes ayant obtenu un accès à une source d’eau potable améliorée depuis 1990, 1,9 milliard avaient l’eau courante. Plus de la moitié de la population mondiale (58 %) bénéficie maintenant de meilleurs services.
  • Au plan mondial, 147 pays ont atteint la cible sur l’eau potable, 95 pays ont atteint la cible sur l’assainissement, et 77 pays ont atteint les deux cibles.

98 % des substances appauvrissant la couche d’ozone ont été éliminées depuis 1990...

  • Les substances appauvrissant la couche d’ozone ont été pratiquement toutes éliminées depuis 1990, et la couche d’ozone devrait se reconstituer d’ici au milieu du siècle.
  • Dans de nombreuses régions, les zones terrestres et marines protégées ont augmenté considérablement depuis 1990. En Amérique latine et Caraïbes, la couverture des zones terrestres protégées a augmenté de 8,8 % à 23,4 % entre 1990 et 2014
  • Au niveau mondial, 2,1 milliards de personnes ont accès à un service d’assainissement amélioré. La proportion de personnes déféquant à l’air libre a diminué de près de moitié depuis 1990.
  • La proportion de la population urbaine des régions en développement vivant dans des taudis est passée de 39,4 % en 2000 à 29,7 % en 2014 (source : rapport 2015 sur les OMD p. 9).

Des ressources sur ...

  • ... eau potable et habitat durable

Notre rubrique " Eau potable et développement durable dans les programmes scolaires".

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit