Les littoraux dans les programmes scolaires en cours et à venir

Imprimer

Soit jusqu'en 2015/2016 :

- à l'école élémentaire

- au collège

- au lycée professionnel (nouveaux programmes)

- au lycée

Programmes à compter de 2016/2017 pour l'école et le collège (au format PDF)

Etudiés dans le nouveau cycle 2 (CP, CE1, CE2) au titre des paysages à identifier afin d'explorer les organisation du monde, les littoraux s'inscrivent dans ce questionnement du monde où l'élève, en explorant et observant le monde qui l’entoure, adopte un « comportement éthique et responsable vis--à-vis de l’environnement (…) grâce à une attitude raisonnée fondée sur la connaissance » (p. 172/176 en ligne).

Au cycle 3 (CM1, CM2, 6e), il va situer - en géographie - ces littoraux par rapport à la notion d’habiter, «centrale» pour ces classes en, allant au-delà de la simple résidence mais en repérant l'organisation et la pratique de cet espace de vie et aussi en intégrant "la nécessité de faire comprendre (...) l'impératif d'un développement durable et équitable de l'habitation sur la terre» ; à ce titre, il peut découvrir ce lien s'il l'habite dès le CM1, l'approfondir en CM2 comme lieu vers lequel l'on se déplace – et enfin explicitement en classe de 6e (item «Habiter les littoraux»). ["Les littoraux concentrent une part accrue de la population mondiale et sont des espaces aménagés pour des usages et pratiques très variés. - La question porte plus spécifiquement sur les espaces littoraux à vocation industrialo-portuaires et/ou touristiques. Les types d’activités, les choix et les capacités d’aménagement, les conditions naturelles, leur vulnérabilité sont autant d’éléments à prendre en compte pour caractériser et différencier les façons d’habiter ces littoraux. C’est l’occasion de sensibiliser les élèves à la richesse de la faune et de la flore des littoraux et aux questions liées à leur protection." Voir p. 182/186 en ligne].

Au cycle 4 (5e - 4e - 3e), toujours en géographie, on peut évoquer en classe de 6e les littoraux comme lieux qui subissent la pression démographique et les concentrations de population et alors « insister sur les capacités des sociétés à trouver les solutions d’assurer un développement durable (au sens du mot anglais sustainable, dont il est la traduction) et équitable ». En classe de 4ème, ces milieux de vie sont  replacés  dans le cadre de l'urbanisation du monde ; ils peuvent être appréhendés ensuite aussi bien comme lieu des mobilités humaines transnationales (thème n° 2) que par rapport au « monde maritimisé » au sein des enjeux spatiaux de la mondialisation (thème n° 3). En 3ème, ils sont plus étudiés dans le cadre du territoire français, dont ses territoires ultra-marins..