Riques naturels majeurs multiples, conscientisation et fatalisme religieux à Bali

Imprimer
PDF

La ville de Bali en Indonésie est sujette à des risques naturels majeurs de natures diverses : géodynamique interne (volcans, séismes entraînant parfois des tsunamis), phénomènes climatiques (cyclones et tempêtes tropicales avec inondations voire glissements de terrains. En effet, l'ensemble des îles  indonésiennes forment une frontière de plaque, séparant au Nord la plaque Eurasiatique de la plaque indo-australienne au Sud. Cette frontière correspond à une zone de subduction et induit des phénomènes sismiques et volcaniques important. En arrière de cette zone de subduction se forme un bassin d’arrière-arc induisant lui aussi de nombreux séismes. De son côté, Bali est également situé en zone tropicale avec des risques importants de cyclones.

Pour la récente école internationale française de Bali (puis lycée français de Bali Louis Antoine de Bougainville) ces risques sont atténués du fait de sa position mais aussi de sa mise aux normes antisismiques de ses quatre bâtiments.

Ce reportage de 2014 - dans la cadre de la série « la communauté éducative face aux risques naturels majeurs » - présente succinctement la situation scolaire de l'établissement français et ses caractéristiques (culture du risque, mesures de prévention [PPMS, exercices, formation], intégration dans les programmes scolaires pour la géographie t les SVT, …), et rappelle la régularité et la fréquence des épisodes qui ont frappé Bali (avec rappel d’événements passés) – une ville dont les habitants sont captifs d’une pensée religieuse fataliste malgré ses efforts pour les éduquer à ces risques et sa mise en place des structures nécessaires pour prévenir, anticiper ou faire face.

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit