My World : des élèves vus par leurs enseignants : SI, langues vivantes et citoyenneté mondiale

Imprimer

Des enseignants de langues témoignent de cette appropriation par « leurs » élèves aussi bien au niveau de l’établissement scolaire que celui de la rencontre de Genève (présentée ici).

Enseignant d’anglais au lycée de Beaune (académie de Dijon), Stéphane Ferrer – qui accompagne la délégation d’élèves bourguignons - retrace en 2 minutes 22 [vidéo en ligne] le projet My World avec au bout du compte la simulation d’une AG de l’ONU, mais aussi dans son appropriation par les lycéens (recherche pour connaître les pays d’où viennent les autres, pour renseigner les thèmes OMD retenus [préserver l’environnement, la bonne éducation, contre le crime et la violence), comment ils s’ancre dans la discipline linguistique (l’anglais, la langue qui permet de communiquer ave l’étranger qui ne maîtrise pas le français) pour aussi activer les compétences pour débattre, converser et argumenter ; enfin il montre comment ce projet a été proposé par la DAREIC, « pris » par la chef d‘établissement avant de l’être par les élèves.
.De son côté, Mme Rita Guera, professeure d’allemand au lycée de Fessenheim (académie de Strasbourg avec sa classe en langues et culture te régionales
[une vidéo de 4 :58] rappelle aussi ce projet comme une entreprise sur un an avec les mêmes trois thèmes retenus, retrace le travail des élèves fait autour spécifiquement de l’environnement autour duc as du Rhin (recherches en groupes, utilisation de l’informatique et conception d’in diaporama pour communiquer à la ré union académique, les partenariats noués (par exemple ;avec cette associative bilingue sur la fragilisation des zones humides etla réintroduction de la tortue cistude). Elle indique comment elle compte réutiliser ce moment de Genève au moment en particulier de sa restitution (auprès des élèves, des collègues, des autorités comme le conseil général ou du grand public via la presse). Enfin elle monte comment My World dans ce collège correspond au contenu disciplinaire, mais surtout invite à travailler autrement et est surtout à la source d’un enthousiasme et d’une implication des élèves étonnants qui suffit à le justifier.

Un rappel

Voir aussi :