Territoire et développement durable : le cas de la Martinique

Imprimer
PDF

En visioconférence depuis le campus de la Martinique, M. Saffache explique aux participants au FOREDD 2014 les six facteurs de déstabilisation de ce territoire d’outre-mer : forte littoralisation, hyper-sédimentation, pollution, érosion, variations du niveau de la mer et risques naturels (dont tsunamis).[une vidéo de presque 38 minutes].

    Après avoir présenté les caractéristiques de cette île maritime (densité de population très forte, sur-occupation du littoral, risques, …) il montre les transformations de ces paysages (exemples  de la commune de Marin et de sa baie, de Fort-de France la capitale régionale) du fait de activité touristique (port de plaisance) ou de l’afflux de populations (Fort-de France) qui va jusqu’à occuper les flancs de versants. Cette déforestation est le principal facteur d’accumulation de sédiments dans la mer et les fonds marins, avec littoraux dégradés (dégradation que l’on masque), coraux moribonds, déchets non traités (dont d’abord de métaux lourds) et décharges sauvages entraînant une pollution importante. S’y ajoute une érosion favorisée par la présence d’alluvions, la nature des fonds marins avec ses « canyons », une Martinique qui penche vers le Nord-ouest du fait de l’accumulation de matériaux volcaniques au nord (avec des vagues plus hautes vers le plages du N-O). Mais cette érosion est aussi due à l’arrachage, sur les bords de ses  littoraux, de ces plantes aux racines profondes qui stabilisaient les abords de ces plages, de façon trop peu esthétique pour un rêve de touriste. De plus, la mer s’élève – du fait du réchauffement climatique – de 3 mm par an pour la Martinique, avec en 2050 Fort-de France fortement submergée et la commune  de Marin qui disparaît (par exemple).
    Un politique dé développement durable seule peut freiner cette évolution, encore faut-il que la population et les élus s’approprient cette nécessité.. Vrai projet de société, cette dynamique suppose aussi l’abandon de projets à court terme : le combat pour le DD dans ce territoire n’est pas gagné.

Des liens complémentaires

Le site de l'Observatoire caribéen de Prévention des Risques Majeurs et Environnementaux (sa présentation).
Martinique 2025 : prospective pour un développement durable depuis le site de la DATAR.
Pascal Saffache:…
… Risques naturels majeurs en Martinique, une vidéo depuis ce même PNCR EDD ans sa série « Parole de scientifique ».
… Ses articles dans la revue Etudes caribéennes.
… Région Martinique : Sanctuaires coralliens ou cimetières sous-marins (format PDF) / Les récifs coralliens de la Martinique et de la Guadeloupe : entre appréhension des processus de dégradations et modalités de conservation (extrait de l’atlas caribéen).
… Pour une vraie protection du littoral martiniquais.
Autres
- Ressources marines et aménagements littoraux : vulnérabilité, gestion et adaptation au changement global in Etudes Caribéennes (n° 26 de décembre 2013) - dont : « le changement climatique et ses implications économiques sur le secteur touristique à la Guadeloupe et à la Martinique (Petites Antilles) ».
Autour de la commune de Marin
- La Baie du Marin (Martinique) : l’organisation d’un nouvel espace touristique autour de la plaisance par Olivier Dehoorne (article in Etudes Caribéennes).

L'EDD en région
regions

educasources

bt_librairie_en_ligne

logoscerenbleunoirpetit