Emissions de CO2 en France et part des transports

Imprimer

Le secteur des transports représentait, en 2011, c'est 32 % de l’énergie finale consommée et 27 % des émissions de gaz à effet de serre (GES), soit le premier secteur émetteur en France [voir aussi les chiffres clés ici]. C'est avec ces données en arrière-plan qu'il faut lire les chiffres du CGDD de janvier 2015 sur les motorisations et émissions de CO2 des voitures particulières et des véhicules utilitaires neufs à cette date (en comparaison avec décembre 2014).

On enregistre en janvier 2015 une légère baisse de décembre 2014 à janvier 2015 des émissions moyennes de CO2 des voitures particulières neuves sont de 113,3 g/km à décembre (- 0,1 g). Dans le même temps , la part d’émissions de CO2 des véhicules utilitaires légers (1) augmente de 0,9 g à 156,3 g/k ; ceci expliquant sans doute cela, parmi ces VUL, ceux qui ouvraient droit à un bonus écologique et correspondaient aux véhicules électriques sont en net recul « compte tenu d’une nouvelle restriction de son versement au 1er janvier 2015 ».
Ces chiffres intervient dans le cadre d’une baisse globale des immatriculations neuves par motorisation (36.555 en décembre 2015, 24.888 en janvier 2015) avec : recul confirmé de la part des voitures diesel (baisse de 0,9 point par rapport à décembre 2014 où elle avait déjà reculé de 2,9 points par rapport au mois précédent),part des voitures à motorisation alternatives en légère baisse, légère hausse de la part des voitures hybrides, et net recul des immatriculations de véhicules électriques ...
----
(1) VUL, soit : camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés de PTAC inférieur ou égal à 3,5 tonnes.