INTERVIEWS

Pascal Saffache - Enjeux de développement durable.Image fixe002 250Pascal Saffache, professeur de géographie et d'aménagement à l'Université des Antilles.

Quels sont les grands enjeux et les atouts du territoire guyanais; Comment expliquer l'absence de décollage de la Guyane ?

recteur 250Alain Ayong Le Kama, recteur de l'académie de Guyane

Comment l'Ecole, compte tenu de la géographie guyanaise, peut elle répondre à ce vrai défi, former la jeunesse et faire de l'éducation le moteur du développement de la Guyane ? Comment un dispositif comme "Raconte ta ville : la Guyane durable" participe-t-il aux enseignements ?

mike dulcioMike Dulcio, IEN de la circonscription Matoury/Régina/Oyapock

Découvrez comment un projet "Raconte ta ville" à Trois Palétuviers permet de désenclaver un territoire et de revaloriser l'image de l'enseignement dans ces écoles de l' "intérieur".La Guyane n’est pas le territoire attractif par excellence, mais nous savons transformer nos faiblesses en forces.

La Guyane n’est pas le territoire attractif par excellence, mais nous savons transformer nos faiblesses en forces.

Au sein de la direction académique de Guyane, nous avons souhaité proposer ce dispositif spécifique « Raconte ta ville, la Guyane durable » à des zones du territoire qui n’ont pas toujours de visibilité ou de lisibilité.

Nous sommes sur un département vaste, un cinquième de la France, plurilingue, avec une diversité ethnique et culturelle très riche. Les voies de transport et de communication sont tout de suite des éléments contraignants voir parfois handicapants. Trois heures daniel2de route pour Saint-Georges de l’Oyapock, puis la pirogue pour se rendre à Trois Palétuviers. On imagine tout de suite la complexité d’un accompagnement pédagogique. Un réseau de communication téléphonique et internet compliqué. Quand nous sommes physiquement à Maripasoula ou Saint-Laurent-du-Maroni, nous basculons sur un réseau surinamais, limitant les communications ou entrainant des surcouts. Sans parler de la pluie, ou de la chaleur, et de l’humidité. Les sujets de développement durable pour la Guyane du futur sont très prégnants dans une société jeune en construction identitaire entre tradition et modernité.

Ce projet permet à plusieurs échelles de sensibiliser, de faire réflechir, d'éduquer, de faire rêver et de se projeter dans un futur commun. A la croisée des ODD, de la citoyenneté, du culturel, de l’apprentissage de nouvelles technologies, ce projet donne la voix à ceux qui n’ont pas toujours de voix, mettre le projecteur sur ceux qui ont tant de choses à nous dire et à nous montrer, pour nous donner envie de les accompagner, de les rencontrer, de continuer à travailler avec eux à écrire des projets communs. Je remercie le Rectorat de Guyane à travers ses inspecteurs de nous avoir permis de rentrer dans les classes et d’avoir identifié des enseignants motivés, investis. L’AFD pour nous avoir donné les moyens de fonctionner et de mettre en place l’accompagnement pédagogique adapté. L’équipe de Réseau Canopé pour son implication et sa disponibilité, pour le suivi pédagogique et la finalisation de ces belles réalisations.

Je vous laisse juger par vous même.

Bonne immersion en Guyane.

Elfrida DAVIGNY, Directrice du Réseau Canopé de Guyane

 Les projets "Raconte ta ville - une ville durable " en Guyane ont bénéficié du soutien du Rectorat de l'académie de Guyane et de l'Agence française de développement

 

 

 Saint-Laurent-du-Maroni : Le recyclage des déchets au service de notre bien-être

rosace exemple1

En Guyane, à Saint-Laurent-du-Maroni, des dépôts d'ordures se comptent à l'infini le long de nos routes et font partie de notre quotidien. Anthoniera et Rasellie, deux élèves de cours préparatoire se demandent : "comment intégrer le recyclage des déchets à notre bien-être au quotidien ?" Une idée extraordinaire jaillit : donner une deuxième vie, un sourire, aux déchets afin de décorer le préau vétuste de l’école

Accèder au webdoc.

 

 

 

 

 

 

Saint-Laurent-du-Maroni : des habitats adaptés à leur environnement

DSCF3305CE2 et CM1 de l’école élémentaire Édouard Caman à Saint-Laurent-du-Maroni, projet encadré par Pascal ATTICOT et Jean-Luc NEDAN

 

photo rehabilitation

Des élèves de l’école Caman voient au quotidien, dans leur quartier et celui de leur école, des bâtiments et des maisons anciens datant de l’époque pénitentiaire. Devrait-on démolir ces anciens bâtis et en reconstruire de nouveaux plus modernes ? Ils décident de mieux comprendre pourquoi ces architectures de l’époque du bagne méritent de faire toujours partie de l’environnement Saint-laurentais.

Accèder au webdoc.

Gran Santi : Le gardien du jardin

gran santi Grande section de l’école maternelle Elie Castor à Grand-Santi, projet encadré par Alan L'HEREEC

gran santi compost eleves SDUn enfant un peu agité fait une rencontre improbable qui va changer sa vision sur les déchets du quotidien…


 

 

Acceder au webdoc

Maripasoula : Adopte les gestes malins pour Maripasoula

maripasoula aerienCM2 de l’école élémentaire Alexis Jonas à Maripasoula, projet encadré par Sylviane NAZAIRE

 

 

 

INTERVIEW

D Ornano Maripasoula 250

 Maripasoula, en Guyane. La population doit doubler en moins de 20 ans. Quels sont les défis qui se posent ? C'est à cette question que répond Sébastien D'Ornano.

maripasoula eleves

Réuël un écolier de Maripasoula a l’habitude de jeter ses déchets un peu partout. Sa camarade de classe Kéisylane a aussi l’habitude de jeter ses déchets. Quelque chose d’incroyable va leur arriver ! Un jour Réuël jette un déchet. Mais surprise, un monstre apparaît et ce dernier se met à le suivre partout. Quant à Kéisylane c’est une jolie fleur qui apparaît. D’où viennent ce monstre et cette fleur ?

Acceder au webdoc

 

 

 

 

 

 

Régina : Grande enquête aux Nouragues

Nouragues elevesCM1 et CM2 de l’école élémentaire Maurice Léanville à Régina, projet encadré par Fabienne LAURES

REgina eleve

La forêt guyanaise cache bien des secrets : on la dit vierge, impénétrable. Mais l’est-elle réellement ? Avec l’aide de la Réserve Naturelle des Nouragues et des chercheurs du projet LongTime (Labex CEBA), les élèves mènent l’enquête. Leur mission : comprendre comment les hommes du passé ont influencé l’écosystème forestier d’aujourd’hui.

Acceder au webdoc

Trois Palétuviers : Trois Palétuviers, drone de futur !

INTERVIEW

Daniel 250Daniel Baur, Directeur d'école

Daniel Baur est directeur d'école et professeur à Trois Palétuviers (Saint-Georges) en Guyane, dans un village amérindien.

CM1 et CM2 de l’école élémentaire Les Trois Paletuviers à Saint-Georges, projet encadré par Daniel BAUR

daniel Baur

Trois Palétuviers ? Un village Amérindien dans la splendide et mystérieuse forêt amazonienne ; un paradis. Mais les ressources locales sont de plus en plus sollicitées et le monde urbanisé s'y invitera tôt ou tard ; logique. Hum... et dans 20 ans ? Nos élèves ont chevauché l'équation : « comment faire durer le développement... durable tout en restant un paradis... logique ? » Et ils ont trouvé !.

Acceder au webdoc