CANOPE academie d'Amiens

Crécy-sur-Serre – 02 – Eglise et monuments

 
Crécy-sur-Serre-02-Eglise et batiments
 
Crécy-sur-Serre-02-Eglise et batimentsCrécy-sur-Serre-02-Eglise et batimentsCrécy-sur-Serre-02-Eglise et batimentsCrécy-sur-Serre-02-Eglise et batimentsCrécy-sur-Serre-02-Eglise et batimentsCrécy-sur-Serre-02-Eglise et batiments

Si l’on excepte les spéculations de la toponymie, Crécy-sur-Serre, une commune du nord de l’Aisne, entre Laon et Guise, entre dans l’histoire avec le XIIème siècle. Cette terre de confins est alors dépendante de l’abbaye Saint-Jean-de-Laon, qui en confie la défense à un avoué, un baron laïc, le puissant seigneur voisin de Coucy. Celui-ci lève notamment un droit de péage sur la Serre, la rivière qui arrose la petite ville. Car la petite cité est un point de passage important pour le commerce de Laon avec la Flandre voisine. Un château est attesté à cette époque, rasée en 1115 suivant la volonté du roi capétien Louis VI. Plus tard, en 1190, Crécy-sur-Serre se voit accorder une charte communale. Au XIVème siècle, au cours de la Guerre de Cent Ans, la ville est dévastée à deux reprises par les Anglais.

A partir du XVIème siècle et pendant toute l’époque moderne, Crécy-sur-Serre est disputée aux Espagnols, autrement dit aux armées impériales venues du nord. La ville sera longuement occupée par l’ennemi, celui-ci élevant une tour à cette époque, sur la place publique. La construction actuelle d’une hauteur de 16 mètres, en briques et pierres et qui s’élève sur trois niveaux, date de 1638. Une horloge est installée à son sommet en 1884 et une restauration récente, en 2011, lui a rendu son lustre d’antan. Celle-ci est classée Monument historique depuis 1921, tout comme l’ancien relais de poste, qui lui a été bâti au XVIIIème siècle. C’est l’actuel hôtel-de-ville. L’église, tout comme d’anciennes maisons, toutes construites en briques, sont également recensées.

Marc Nadaux