CANOPE academie d'Amiens

Flixecourt – 80 – Eglise

 
flixecourtEglise3
 
flixecourtEglise3flixecourtEglise2

Chose peu courante, c’est en 1791 que l’église de la commune de Flixecourt, dans le département de la Somme, est élevée. En cette fin de XVIIIème siècle donc, au moment où la lente déchristianisation contemporaine commence à faire son œuvre, au cœur de la période révolutionnaire aussi, où les monuments religieux sont plutôt délaissés, voire vandalisés par les plus extrémistes des patriotes.

Dans cette agglomération située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d‘Amiens, c’est au XIIème siècle que l’on retrouve la plus ancienne mention d’un monument religieux à Flixecourt, celle d’un prieuré dépendant de l’abbaye Saint-Lucien de Beauvais élevé vers 1150. La maison prieurale elle-même est achetée en 1848 par la commune, qui y fait construire l’école primaire des filles. La chapelle voisine est tombée en ruines au cours du siècle précédent, la flèche du clocher s’écroulant sur la nef à la suite d’une tempête en 1706. Elle est bientôt démolit, laissant place à l’édifice actuel, œuvre de Jacques de Sailly, un entrepreneur de maçonnerie domicilié à Ham.

Construite sur le flanc du coteau oriental de la vallée de la Nièvre, cette église Saint-Léger est orientée nord-sud, de manière à ce que son imposante façade soit tournée vers le village placé en contrebas. Elevé en pierres blanche et couvert d’ardoise, l’édifice possède un plan simple à trois vaisseaux que termine un chevet polygonal. Son clocher-mur, fruit d’une reconstruction récente et achevée en 1956, confère à l’ensemble un aspect monumental. A l’origine, celui-ci était entouré par le cimetière communal, déplacé tardivement en 1871 à l’extérieur de la commune sur le chemin voisin de Vignacourt.

Marc Nadaux