CANOPE academie d'Amiens

Harbonnières – 80 – Cimetière militaire britannique

 
HarbonnieresN29
 
HarbonnieresN29

La Commonwealth War Graves Commission entretient 410 cimetières britanniques sur le territoire du département de la Somme. Celui d’Harbonnières, à une vingtaine de kilomètres à l’est d’Amiens, est éloigné de la petite agglomération, puisque situé plus au nord, le long de la route départementale D1029 qui relie Amiens à Saint-Quentin. Latitude: 49.872734 (49°52’21.84″N), Longitude: 2.672081 (2°40’19.49″E).

Ce Heath Cimetery, heath signifiant lande, localisé face au bois du Sart, contient aujourd’hui la dépouille de 1.860 soldats, morts entre les mois de septembre 1915 et octobre 1918. Parmi ceux-ci, on dénombre notamment 859 Britanniques, 9 Canadiens, 984 Australiens, 6 Néo-Zélandais et 2 Sud-Africains. 360 autres corps n’ont pu être identifiés. Mais tous proviennent de tombes isolées, de ces petits lieux d’inhumation créés au cours du conflit dans les environs d’Harbonnières.

Parmi ceux-ci, nombreux sont ceux qui sont tombés au mois d’août 1918 sur le sol picard, au moment où commence la contre-offensive alliée. Et comme en témoigne les inscriptions présentes sur quelques-unes des tombes à l’intérieur du cimetière d’Harbonnières, le combat a désormais changé d’aspect, faisant rentrer la guerre et ses tactiques dans une nouvelle ère. Ainsi en est-il de la tombe 10 du carré V, rangée D, celle du caporal Herbert Ainsworth, du Tank Corps, le Corps des chars d’assaut, tué le 8 août 1918 lors de la célèbre bataille d’Amiens. Au carré 1, rangée 1, tombe 12, reposent également deux membres de la 3ème escadrille de l’armée de l’air australienne, les lieutenants Edward Bice et John Chapman, chargés de repérer l’artillerie ou des groupes d’infanterie ennemis, de préciser les positions australiennes afin d’en informer l’état-major.

Marc Nadaux