CANOPE academie d'Amiens

Saint-Maxent – 80 – Moulin à vent

 
stMaxent
 
stMaxentStMaxent2StMaxent3StMaxent4Saint-Maxent - Moulin

Nombreux sont les moulins qui jalonnaient les campagnes de l’ancienne France. Ce sont les cartes de Cassini qui nous le rappelle le mieux. Et, dans les premières décennies du XIXème siècle, à l’heure de l’industrialisation et des minoteries, Victor Hugo nous disait encore : « De temps en temps, sur la route près d’Abbeville, on rencontre un vieux moulin vermoulu à ailes rouges. Les toiles sont coupées de manière à dessiner une étoile au centre de la croix que font les ailes. Il y a là-dessous quelque bonne et douce superstition » (En route, 1834).

En 2004, le département de la Somme compte cinq moulins restaurés et en état de fonctionnement. Ces derniers sont visibles dans les communes de Candas et de Naours (au sud de Doullens), d’Eaucourt-sur-Somme et de Frucourt (dans la vallée de la Somme, entre Amiens et Abbeville) ou de Saint-Maxent. Dans cette dernière commune, située à quelques kilomètres au sud d’Abbeville, sur le bord de la route départementale D 128, il s’agit d’ailleurs d’une construction à pans de bois et sur pivot, sur un axe qui en rend possible la rotation et donc son orientation au vent.

Sa construction remonte peut-être à 1630 et son mécanisme lui, comme en témoigne une inscription placée sur une de ses pièces, est postérieur d’un siècle, puisque daté de 1739. Il aurait d’ailleurs fonctionné jusqu’en 1943 et l’on connait le nom du dernier meunier de Saint-Maxent, Oswald Cordier. Depuis 1985, c’est une association, celle des Amis du moulin à vent de Saint-Maxent, qui a pris en charge l’entretien du bâtiment, comme la visite des lieux pour les curieux de passage dans la commune. Le moulin de Saint-Maxent d’ailleurs est classé Monument historique depuis 1948.

Marc Nadaux